La course à pied Les blogs courseapied.net : fred

Le blog de fred

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2006-03-25 22:03:26 : Foulées du Tertre, Butte-Montmartre, samedi 25 mars 2006

Après une sortie de 50 minutes ce matin sous un temps agréable, il s'est mis à pleuvoir dès 14 heures, histoire de bien détremper le pavé de Montmartre, du bon gros pavé à l'ancienne, arrondi, bien poli et pourtant mal ajusté avec ses voisins.
Je vous décris le tour de manège à effectuer trois fois.
Départ au pied de la basilique du Sacré-Cœur on file sur une des rares portions plates vers la place du Tertre puis rue du Mt-Cenis (1).
Virage à 90° à gauche et ça dégringole sur une rue Cortot pavée de très mauvaises intentions. Une chicane au carrefour de la rue des Saules pour des pavés plus fréquentables car bien ajustés dans la rue de l'Abreuvoir qui descend de plus belle (2) avant de brusquement virer à gauche en remontant, toujours sur des pavés (3).
On monte rue Girardon avant de basculer dans une descente après l'avenue Junot (4), virage à gauche épouvantable en dévers avec des marquages au sol bien glissants pour remonter de plus belle dans la rue Lepic.
Place Jean-Baptiste Clément nous voici revenus quasiment à l'altitude de départ et là on plonge à droite (5) en dévers alors qu'il faut ensuite tourner à gauche rue Gabrielle en descente, puis c'est une succession de deux virages droite-gauche (6) totalement sans adhérence vers la rue des Trois frères. Voici la descente la plus pentue vers la rue d'Orsel (7) qui se termine par un terrible viiiiiiiraaaaageeeeeeeee à droiiiiiiite au ras des palissades d'un chantier (8) , rue d'Orsel vers la place des Abbesses (9).
C'est enfin plat, mais pas longtemps car après les Abbesses voici le bas de la rue Durantin, et là les organisateurs nous font faire un crochet par la rue Ravignan (10), une des plus pentues de Montmartre. Cent mètres de montée à 15 % sur des pavés sans adhérence.
Un court répit en tournant à gauche rue Garreau puis rue Durantin (11) à nouveau et voici le début de la longue montée de quasiment 1200 mètres au virage rue Caulaincourt (12).
Enfin du bitume de ce côté-ci de la Butte et en plus la pente n'est pas trop forte, un léger répit vers l'avenue Junot (13) et embranchement à droite dans la rue Lamarck (14) qui monte dur vers la basilique, avec en plus un fort vent de face. Un coucou à Brinouille et Sedef (15), puis court replat au niveau de la terrasse avant un dernier mur et c'est enfin la place du Tertre (1), fin du premier des trois tours de manège.
Recommencez la lecture en haut si vous voulez.
Le parcours total mesure 10,4 km.
Un truc de malades cette course, surtout sous la pluie.

Avant le départ je vois MLaure qui vient courir avec une copine, CyrilleC, et Brinouille et Sedef en spectateurs.
Les enfants ont droit à une petit tour déjà assez costaud au niveau descentes-montées. Ma fille termine huitième dans la catégorie poussin et deuxième fille, elle a droit à une magnifique coupe et une non moins magnifique assiette représentant Notre-Dame de Paris. Mon fils est le plus petit de la course, il devrait courir dans la catégorie inférieure (œuf ?) mais ça n'existe pas, il pleurniche pendant toute la course car sa sœur ne l'a pas attendu.
Il termine dernier et sera donc privé de dessert pendant longtemps. Ça m'arrange pour la mousse au chocolat j'en mangerai plus.
J'ai vu filer des gars rapides devant moi, et ensuite je me suis retrouvé totalement seul comme bien souvent, très concentré sur les trajectoires et les virages dans les descentes, au terrible virage des palissades en bas de la rue des Trois frères j'ai percuté un énooooooorme américain qui me photographiait et qui n'a pas bougé de la trajectoire, je ne pouvais absolument pas l'éviter. Et bien il était si mou que même pas mal. Je lui suggère un pas très sympa "Move your fat ass" et je repars. Brinouille et Sedef m'encouragent dans la dure montée de la rue Lamarck où Sedef me trouve "facile" (c'était qui les deux jeunes femmes qui m'encourageaient par mon prénom ?), quelqu'un que je ne connais pas m'appelle au passage place du Tertre, en fait il s'agit de Xuxu.
Dès le début du second tour je rattrape des coureurs ayant un tour de retard mais je ne reverrai jamais aucun des coureurs devant. J'en ai vu plusieurs qui doivent être vétérans 1, j'aimerais bien arriver sur le podium V1.
Dans la dernière ascension de la rue Lamarck je devine un coureur pas loin derrière moi (çe que c'est de courir bruyamment) alors j'accélère (désolé Brinouille, je sais que tu me suivais mais je le croyais tout proche derrière moi, alors pas question de ralentir) et je passse la ligne en 41'30" soit 15 km/h de moyenne pour 10,4 km.
Finalement je suis 11e et 4e vétéran 1, les 3 premiers V1 sont les coureurs qui me précédaient, hormis un V2 intercalé. Et celui qui me rattrapait était V2 aussi.
De toute façon sans préparation spécifique pour cette course je ne pouvais pas courir plus vite que ce que j'ai fait.
Bravo à CyrilleC qui améliore sont temps aux 10 km temps sur cette difficile course, sur un parcours de 10,4 km en plus.
ƒred

Les réactions

Par Delphine, le 2006-03-25 22:12:26
Kikooo,


Toi aussi tu bats le pavé??? je connais "très bien" ce quartier! C'était ma balade préférée quand...j'étais en poussette!
Plus sérieusement bravo à toi et à tes deux loulous.
Pourrais tu passer le message suivant à ton fiston: si tu veux de la mousse au chocolat, n'écoute pas ton père! Et viens à la maison, j'en ai plein le frigo ;-)

Bravo à CyrilleC aussi!!!

Par ƒred, le 2006-03-25 22:33:01
Ils ne mangent que la mousse au chocolat qu'ils ont aidé à réaliser, rien à faire. D'ailleurs il y en a dans le frigo. Ils veulent que je fasse du pain en plus.
Je note la course sur mon agenda pour l'année prochaine, je la préparerai spécifiquement pour viser 40 minutes, parce que là avec mes trois séances hebdomadaires depuis 3 mois impossible d'aller plus vite.
ƒred

Par totø, le 2006-03-26 07:33:01
une course à éviter si on n'a pas l'habitude des côtes. Punaise , 10km c'est dur, mais là c'est tuant.
j'espère que le bout de chou a eu droit à p'tit dessert quand même.
Bravo à vous tous

totø

Par Lucho, le 2006-03-26 07:48:20
Salut ƒred,
belle course on dirait. En lisant, j'avais l'impression d'entendre le script des Ripoux avec Noiret et le bernard l'hermite. Je n'imaginais pas que des courses populaires étaient organisées en plein Paris. Ca doit être pas mal à vivre.
Bravo aux ptis loups et sois pas trop sévère avec. De toute façon, la mousse au chocolat est mauvaise pour ta ligne... Bon, as-tu mis le levain en route ?
Bravo quand même pour ta 4ème place en catégorie pépère number ouane, faut le faire sans entraînement spécifique.
Bon, assez déblatéré, je retourne bosser à ma carte.
Bisous, Lucho.

Par Phox, le 2006-03-26 08:30:48
Bravo pour cette course et son récit. Bravo aussi et surtout à tes enfants qui sont très mignons.
@+
Phox

Par MariedeLyon, le 2006-03-26 08:39:37
Ben, les photos sont à la hauteur du compte-rendu.Tes petits sont magnifiques et fiers d' être là, ça se voit...
Et tu as bien fait de mettre un ti- shirt vert, il y avait déjà un gars en orange !
Bises
Marie!

Par xuxu, le 2006-03-26 10:44:15
Bravo Fred, rien que sur le plat, place du tertre, il faut être balaise pour slalomer entre les touristes, alors j'imagine la difficulté du reste du parcours. Dur dur. Je ne regrette pas d'être passé jeter un oeil. Par ton CR, tu deviens le meilleur ambassadeur de cette course!!! A+

Par alainP, le 2006-03-26 21:57:39
fabuleux,
quand je serai grand, j'ai bien envie de la faire, celle-là ...
Merci pour ce merveilleux CR

Par Oliver, le 2006-03-26 22:09:37
Je suis content que les gens aient aimé cette course. J'ai vraiment passé un super moment, surtout dans les côtes et moins dans les descentes où je me faisais distancer à chaque fois. J'arrive pas à dérouler comme d'autres. L'année prochaine cette course sera un objectif et j'essaierai de passer sous les 40 minutes (43'30 cette année).

Oliver

Par Martine, le 2006-03-26 22:19:49
Tes cr nous permettent toujours d'être au coeur de la course, ce qui confirme bien que pour moi c'est niet ce genre de manège!!!
L'année prochaine, tu passes sur le podium!!
Une photo de famille avec fillotte et papa triomphants...
Je t'embrasse et bravo pour avoir fait cette course dans de telles conditions!
Martine

Par ƒred, le 2006-03-26 22:28:21
Oliver, les descentes ça se travaille. En principe je descends très bien mais là c'était trop dangereux de se lâcher.
ƒred

Par ƒred, le 2006-03-26 23:33:50
J'ai pensé à toi Martine, qui n'aime pas cette distance de 10 km.
Avec les montées à répétition et les descentes périlleuses tu en aurais bavé.
ƒred

Par cyrillec, le 2006-03-27 08:19:46
Delphine merci pour les encouragements :-). Comme le dit Sedef c'est une course particuliere mais tres sympa et qui monte pas mal. La grosse montée va du point 12 à l'ange situé entre le numero 1 et 2 (quasiment du cimetierre de montmartre à la place du tertre). apres c'est descente à fond les ballons (pas trop car pavé mouillé et glissant).Il y a 2 montées de 3 à 5 et la sur partie 10. Un vrai manège!
Merci pour la carte Fred.

Par ƒred, le 2006-03-27 10:05:40
Oui CyrilleC je ne me souvenais plus que la rue Cualaincourt montait déjà aussi fort à partir du poin n° 12. Il y a un léger répit au niveau de la terrasse (16). Par contre la partie descendante dans le haut du circuit est entrecoupée de murs casse pattes et de nombreux changements de direction à angle droit.
ƒred

Par BouBou, le 2006-03-28 20:28:13
C'est pire que le grand 8 ou le train fantôme cette course mais tu aimes ça les côtes toi!!! @+ BouBou

Par ƒred, le 2006-03-28 21:44:50
Heu, tu veux dire que je suis un peu psy-côtes-pathe ? (ou pâte ? ou patte ?)
ƒred

Par ƒred, le 2006-03-28 21:48:22
Oui Lucho, c'est un peu une course de village. Enfin un village très touristique, certaines rues jadis très tranquilles font désormais partie du circuit "Amélie Poulain", des gens viennent voir où ont été tournées certaines scènes du film.
Bosse bien ta carte hein, miam…
ƒred

Par , le 2007-03-10 21:57:45
merci pour les infos c'est pas pour moi ces cotes vraiment pas

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)


Le plan du parcours.
Les numéros correspondent au descriptif du parcours au début du message.


Les enfants au départ





Paul une Tourtel.



C'est parti.


Je me fraye un chemin parmi la foule, place du Tertre.


Passage au sommet à la fin du second tour.


Dans la longue montée rue Lamarck, heureusement sur un beau revêtement en enrobé drainant.



Passage devant la terrasse quasiment au sommet, au dernier tour, très concentré sur l'allure avec la sensation d'un coureur pas très loin.
A droite du lamapdaire, la tâche sombre du cimetière du Père-Lachaise, près de chez moi sur la colline de Ménilmontant.
Et oui j'habite sur une colline, donc j'en mange des côtes.


Le pavé de Montmartre.



Les 5 billets précédents

2006-03-05 22:45:05 : Semi-marathon de Paris, dimanche 5 mars 2006 - 5 photos - 29 réactions

Semi-marathon de Paris, dimanche 5 mars 2006

Et bien le Dieu des Vincennus™ a tenu ses promesses en ce qui concerne la météo. Ha oui, vous ne le saviez pas, je suis allé procéder à un sacrifice samedi soir. Super soleil, température fraîche et pas trop de vent, au moins au départ, car il s'est levé un peu à mesure que le temps passait, avec l'apparition de nuages.
Nous étions nombreux au rendez-vous au café : Brinouille, Marie-Claire venue de Lorraine, Gavroche, Martine, Georgia, Estelle et Chrystel en accompagnatrices, Alexis 4 vents, Baltha, Christian 60, Nico ASM, Enzo, Ouille, Sedef, JCC, Kemalic 22, Kenlag, Duduche, Nico PSA, Jibé, Jérôme, Jeff, Korma et un copain.
Je m'échauffe en compagnie de Marie-Claire, Baltha, Enzo, les Nicos ASM et PSA, et nous nous retrouvons sur notre parcours de Vincennus™. Nous entrons un peu tard dans le sas préférentiels, vers 9h50 et nous voici à l'arrière, mais ce n'est pas grave.
Départ à 10h et des poussières, nous passons la ligne 30 secondes après et nous courons tant bien que mal car les différences d'allure sont élevées. Je choisis l'option trottoir à gauche puis chaussée à droite et trottoir à droite sur les 1500 premiers mètres. Passage au premier kilomètre en 3'45" juste derrière le trio. La porte Dorée est déjà là, deuxième kilomètre en 7'30". Je commence à être plus attentif pour ne pas rater MarieL partie en sas élite. Maillot bleu et jaune, casquette jaune, dossard 114 dans le dos (les coureurs élite ont deux dossards), c'est elle. Nous l'encourageons et je ralentis, de toute façon je n'aurai pas tenu le rythme au delà de 12 km je pense. Je passe devant MarieL avec comme mission d'être régulier en 4 minutes au kilomètre (15 km/h) pour terminer en moins d'1h25, idéalement 1h24'24". Je connais parfaitement cette allure et je suis donc très régulier.
Un salut à des voisins sur le cours de Vincennes, puis Korma à la Nation et c'est déjà le ravitaillement du 5e km en 20 minutes pour MarieL et 19'30" pour moi. MarieL file en suivant la ligne bleue alors que je ralentis pour lui prendre de l'eau et du sucre. Je dois sacrément accélerer pour la rejoindre, attention l'eau est glaciale. Le début de la rue du Faubourg St-Antoine est en légère descente, ça file. Ça remonte un peu vers l'hôpital St-Antoine mais rien de méchant. Voici les pavés de la Bastille puis rue St-Antoine en direction du Châtelet. le vent d'ouest s'est levé et souffle de face, je dis à MarieL de se coller derrière moi pour s'abriter. J'aperçois Crystel et Estelle qui photographient mais nous filons, nous ont elles capturé ? St-Paul, rue de Rivoli, la mairie du IVe, l'hôtel de Ville et le BHV, virage au pied de la Tour St-Jacques puis encore à gauche av. Victoria face à l'hôetel de Ville, virage "pif-paf" pour débouler sur les quais rive droite, retour vers Bastille et vent dans le dos. Et toujours ce rythme entre 3'57" et 4'02" au km, MarieL a l'air bien, nous discutons pas mal.
Virage à gauche bld. Henri IV, bientôt la Bastille et le 10e km passé en 40' et quelques pour MarieL. Cette fois j'appelle Crystel et Estelle de loin. Photo. Et nouvel arrêt ravitaillement avant de la rejoindre. Depuis le début de la course nous sommes sur le parcous inverse du marathon, hormis le tronçon entre la tour St-Jacques et le virage Henri IV.
Rue de Lyon, av. Daumesnil, la côte du 12e (12e km et mairie du XIIe arrondissement), je dis à MarieL de ne rien lâcher, elle a l'air d'avoir mal au bide. Après la place Daumesnil ça descend rue Claude Decaen, allez on déroule et on allonge la foulée, voici quelques secondes de gagnées en 300 m. Virage à droite rue Michel Bizot, ça monte vers le Pte de Charenton, allez Marie, dans ma foulée. Virage à gauche, entrée dans le bois de Vincennes, je me retourne fréquemment pour observer MarieL qui a l'air moins bien à l'approche du 15e km. Je rate Georgia qui est là pour nous filmer. J'ai en point de mire un autre coureuse élite à une trentaine de mètres. Je me demande quel peut être le classement de MarieL à ce moment ? 15e ? 18e ? Sûrement pas au delà. J'ai oublié de regarder la classement femmes de 2005, même si d'une année à l'autre ça change. A cet instant MarieL est en fait 11e féminine.
Arrêt ravitaillement au 15e km en un tout petit peu plus d'uneheure mais MarieL n'a pas soif, elle a mal au ventre. Je ralentis car j'ai peur qu'elle coince, ce sera le kilomètre le plus lent de la course. Nous finissons par faire la jonction avec la coureuse au dossard 118, elle prend immédiatement la foulée de MarieL qui finalement me demande la bouteille. Fin du faux plat de Gravelle, un salut à Fabien, et c'est le long faux plat descendant sur le petit côté de l'hippodrome. Là encore je déroule et j'allonge la foulée, je fais un crochet pour jeter la bouteille dans une poubelle. Le secteur en descente se termine au virage à droite dans la ligne droite opposée aux tribunes de l'hippodrome. J'accélère franchement l'allure, MarieL suit, j'espère pouvoir larguer l'autre coureuse. La ligne droite mesure 400 mètres, il ya des photographes au bout de l'avenue. 19e km, rond-point Mortemart, sens giratoire, un coup d'œeil derrière, la coureuse 118 est à 20 mètres, ce n'est pas assez. Nouvelle accélération, MarieL a l'air mieux qu'au 16e km. Nous longeons l'Insep puis ç'est en faux plat défavorable à partir du 20e km. Allez MarieL, plus que 1100 m, elle n'en finit pas cette ligne droite, en plus l'arche d'arrivée est juste après le léger virage de l'esplanade du château, on n'a aucun repère. 300 mètres, MarieL accélère, je m'efface et elle termine quelques mètres devant moi.
Apparemment elle est dizième, bravo MarieL, tu as fait une superbe course ! Et un chrono de rêve, 1h24'35". Une personne de l'organisation l'apppelle pour aller au contrôle antidopage, MarieL récupère sa veste et nous quittons la zone d'arrivée alors que Jérôme, Kemalic 22 et Sedef arrivent.
Je repars à contresens pour aller chercher Martine, au 20e km j'encourage Brinouille qui passe en 1h37 au chrono officiel, avec son décalage de départ elle sera en moins d'1h42. Je suis ravi pour elle qui s'est super bien préparée malgré ses problèmes récurrents de tendons et autres. Les pompiers interviennent pour un coureur qui a fait un malaise.
Le flot des coureurs se densifie, je m'arrête au 19e km pour ne pas rater Martine. Duduche m'aperçoit de loin, Martine est là aussi. Elle termine à l'énergie dans le même temps au kilomètre qu'aux 20 km de Paris, soit en 1h50. Martine, pour ton premier semi, avec une seule expérience sur 20 km il y a 5 mois et un arrêt forcé en décembre c'est très bien. Et n'oublie pas que le plan marathon est prévu pour t'amener en forme au moment du marathon, pas 5 semaines avant.
Nous nous retrouvons au café ensuite, chocolat chaud, café ou bière au choix. MarieL arrive, accompagnée de la personne d'ASO qui la "surveille", elle n'arrive pas à faire pipi. Je lui donne un peu de ma bière.
Enzo est enchanté de sa performance (1h19'40"), bravo Enzo !
Allez, il est temps de rentrer, il fait froid, le vent souffle fort et le ciel s'est couvert.
Récupérez binen tous de vos efforts.
Et une pensée à Poussin TX que nous n'avons pas vu au rendez-vous. A bientôt Poussin et merci pour les petits cadeaux Texans pour mes enfants, ils sont ravis.
ƒred

2006-02-19 13:23:00 : Dimanche 19 février, les Vincennus™ dans la gadoue - 8 photos - 20 réactions

Dimanche 19 février, les Vincennus™ dans la gadoue

Balade très humide et boueuse ce dimanche matin, ça faisait très longtemps qu'il ne nous était pas arrivé de courir dans de telles conditions.
Il a beaucoup plus à Paris ces derniers jours et particulièrement cette nuit, les chemins étaient bien gras, nous avons d'ailleurs modifié notre parcours pour rester sur des voies plus praticables.
Record de participation, nous étions dix-neuf ce matin.
Bienvenue à Eric 8, Jog venu de Bretagne, Jérôme.
ƒred

Baltha envoie moi tes tofs si tu veux, je les ajouterai.

2006-02-11 20:16:54 : Samedi 11 février2006. Course de la St-Valentin aux Buttes-Chaumont - 29 photos - 23 réactions

Samedi 11 février. Course de la St-Valentin aux Buttes-Chaumont

Quelques photos de la course de la St-Valentin aux Buttes-Chaumont ce matin, sur 4 tours de 2 km avec à chaque passage la raide montée rue de Crimée.
Baltha & Marielle vainqueurs dans la catégorie couple fille-garçon en 31'30".
Brinouille et moi sixièmes en 39'30".

ƒred

Les photos prises par David sont ici :
http://theminou.free.fr/photos/vrc92/stvalentin/index.htm

D'autres photos sont visibles ici :
http://danielreboul.club.fr/parisdg.htm

2006-02-09 14:20:13 : Mercredi 8 février. Sur la piste des Vincennus. - 7 photos - 16 réactions

Mercredi 8 février.
Sur la piste des Vincennus.

Il faisait doux mercredi soir à notre arrivée sur la piste du stade Pershing. Et que de monde !
Enzo qui enchaînait des séries de 300 m, Baltha et Fabien sur 400 m et Linda et Martine pour des doubles tours de piste, 800 m.
Et un autre coureur là bas dans la ligne opposée qui faisait des accélérations.
Les filles du rugby n'étaient pas là, en vacances peut-être.
Nous sommes ensuite rentrés en courant à travers bois en chantant "Prom'nons nous dans les bois, tadadidada…" (non c'est pas vrai pour la chanson) en compagnie de Martine, Baltha, Enzo et Fabien.
Au fait, les Vincennus nocturnes ont une particularité, ils ont une double ombre chinoise.
ƒred

2006-02-08 12:29:33 : Courir au parc des Buttes-Chaumont, Paris XIXe. - 4 photos - 66 réactions

C'est parti pour le grand tour des Buttes-Chaumont dans le sens anti-horaire, le moins difficile. La grande majorité des coureurs tourne d'ailleurs dans ce sens.
En démarrant de l'entrée face à la mairie du XIXe, ça commence par près de 800 m de montée (orange) jusque devant le restaurant Puebla, en passant SUR le pont, et non pas en passant sous le pont (une bonne soixantaine de mètres en moins dans ce cas).
Puis après un court répit, mais légèrement montant tout de même, dans la partie haute du parc, il y a une descente d'un peu plus de 200 m (en vert) puis devant le restaurant Weber ça remonte sur un peu plus de 150 mètres (en bleu).
Virage serré à gauche avant de basculeeeeeeeer dans la descente le long de la rue de Crimée, longue de 400 m avec 10 % de pente moyenne (en rose). Passage sur le pont SNCF de la petite ceinture, un peu de plat et c'est la fin du circuit, 2360 mètres de long. Il y a une variante permettant de couvrir environ 3000 m en un tour, avec une montée et une descente supplémentaire, indiquée en bleu clair.
Le tour du lac (en jaune) est totalement plat, il mesure 625 m.
C'est l'un des endroits les plus agréables pour courir dans Paris intra muros, à éviter toutefois les samedis, dimanches et jours fériés l'après-midi car c'est impraticable pour courir.
Le parc ouvre le matin en toute saison dès 6h45, parfois même un peu plus tôt, fermeture le soir en hiver à 20h, puis à 21h en mi-saison et à 22h30 en été.

ƒred

Parcours dans Openrunner :

http://www.openrunner.com/index.php?id=174715

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net