La course à pied Les blogs courseapied.net : fred

Le blog de fred

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2006-04-11 21:03:02 : Photos au cœur du marathon de Paris. Dimanche 9 avril 2006.

Photos au cœur du marathon de Paris. Dimanche 9 avril 2006.

J'ai pris une centaine de photos au cœur de la course, en courant parfois en marche arrière dans la descente des Champs-Elysées ou dans le bois de Vincennes, bien souvent au jugé l'appareil tenu à bout de bras.
Merci à Baltha pour le prêt de son petit compact numérique.
Et un immense merci à toi Martine, bravo pour ta détermination, ton courage et ton élégance tout au long des 42 kilomètres de course.
Voici 104 photos de notre marathon de Paris 2006.
Le premier marathon de Martine et mon 25e marathon.
Martine a écrit le récit de sa course ici :
http://fred.courseapied.net/billet.php?idbillet=1461
Retrouvez d'autres photos prises par la fille de Martine ici :
http://fred.courseapied.net/billet.php?idbillet=1512

ƒred

Les réactions

Par LoinDerrière, le 2006-04-11 21:53:35
Fantastique!
Merci Fred de nous offrir cette vision incroyable du mdp.
J'ai hâte de voir la suite. Bravo pour ce tour de force (courir+photographier).
LoinDerrrière

Par ƒred, le 2006-04-11 22:08:57
Pƒƒƒƒƒƒƒ que c'est long… ces photos.
ƒred

Par cyrillec, le 2006-04-11 22:17:28
Je viens de toutes les regarder !!! merci Fred pour ce reportage de l'interieur!
Bravo à Martine egalement

Par Martine, le 2006-04-11 22:19:55
Comment te remercier Frédéric pour un si beau cadeau!!! je vais garder ce souvenir toute ma vie. Je souhaite à tous de vivre un marathon comme je l'ai vécu. Accompagnée, encouragée, entrainée, photographiée, ravitaillée, rassurée.grâce à toi et tes photos, je revis ma course, des images, des émotions, des couleurs me reviennent en mémoire.
Cela restera un grand jour dans ma vie, j'espère un jour pouvoir être là pour te soutenir, t'aider à ma façon.
Tu m'as appris la générosité , le don de soi, l'amitié....
Le cadeau que je peux te faire, c'est de se donner rendez vous en 2007 pour un chrono de 3H48... Qu'en penses tu??
Je t'embrasse
Martine

Par Phox, le 2006-04-11 22:20:36
Certes c'est long ! mais quel résultat ! merci beaucoup ! ...un lien à garder pour les jours de blues, que de souvenirs! . Pour mon premier j'ai aussi tenté quelques photos avec un jetable ...vivement demain que je découvre ça !
@+
Phox

Par ƒred, le 2006-04-11 22:24:37
Haaaaaaaa Martine, 2h48, c'est vrai ?
Heu 3h48. Allez, 3h45 tu as largement le potentiel, en 2007 les ballons 3h45 ne nous dépasseront pas.
Je t'embrasse bien tendrement.
ƒred qui continue les photos, plus que 25.

Par Phox, le 2006-04-11 22:27:52
il est 22h24 ..il te reste 25 photos à charger ....compte tenu du fait que je termine en 3h58, vous n'allez pas tarder à me doubler (:-)
Phox

Par Colimaçon, le 2006-04-11 22:40:45
@Fred : mais tu vas vraiment mettre 100 photos? Un peu de pitié pour ceux qui n'ont pas l'adsl!! En tout cas, c'est bien de voir des photos de l'intérieur de la course avec tous ces visages de forumeurs sur le côté, devant, derrière.

Par Colimaçon, le 2006-04-11 22:45:20
... et bien sûr, Martine en super star!

Par Delphine, le 2006-04-11 22:46:17
Merci Fred pour ces jolies photos où passent beaucoup d'émotions. Les mots et les écrits ne font pas tout: il faut savoir comprendre les lumières des yeux....

Par ƒred, le 2006-04-11 22:51:29
Voilà c'est terminé. 1h48… pour le blog.
Désolé pour ceux qui n'ont pas de connexion haut débit, j'ai réduit les tofs au maximum.
ƒred

Par totø, le 2006-04-11 22:56:01
merci!

totø

Par cyrillec, le 2006-04-11 23:11:01
Je viens de toutes les regarder !!! merci Fred pour ce reportage de l'interieur!
Bravo à Martine egalement

Par sedef, le 2006-04-11 23:16:12
Un super reportage de la course et une visite guidée et insolite de Paris.
Désolé de vous avoir loupé. J'étais au km 36,5 vers le stand du Beaujolais !
Martine, j'espère que tu vas l'encadrer le dossard 44376.

Par Chmat, le 2006-04-11 23:19:00
Ah là là : super Martine.
En plus, pour une fois que tu peux faire courir Fred un peu moins de 4h, ça le change de ses marathons en moins de 3h ;-)

Par marie, le 2006-04-11 23:23:50
Fred, t'es IN CRO YA BLE.....
Martine, t'es très très belle sur toutes ces photos...
Bises à vous deux, MarieL.

Par ƒred, le 2006-04-11 23:48:16
Certaines photos sont un peu floues mais ce n'était pas toujours facile de photographier dans le mouvement, tout en restant attentif à ce qui se passait devant et autour de moi.
J'ai fait 110 photos au total.
ƒred

Par etienne59, le 2006-04-12 05:59:00

Super compte rendu !!! felicitations à martine !!!

Par kenlag, le 2006-04-12 07:34:22
Un grand bravo à vous deux pour ce que vous avez fait chacun à votre façon et Martine est SUPERBE, la classe, le charme etc .... un très beau moment !
Merci d'avoir illuminé ma journée :)

Par Cestpasmoi, le 2006-04-12 09:19:07
Merci de nous faire vivre une telle course de l'intérieur, on s'y croirait ! Bravo à tous les deux, ça donne envie. Un jour, peut-être...

Par Marc, le 2006-04-12 09:22:54
Plein de finesse ce reportage photo.
Pour cela, il fallait un bon photographe et une bonne "photographiée".
Bravo à tous les deux.
Marc.

Par mielou, le 2006-04-12 09:31:02
très jolie vision de l'intérieur...on voit que mr fred à une certaine expérience du marathon pour se permettre d'être lucide
jusqu'à la fin...

Par korma, le 2006-04-12 09:40:36
Super dis donc toutes ces photos !

Bravo Martine et Fred ! C'est sympa de voir le marathon de l'interieur !

Par supinette, le 2006-04-12 09:42:49
hola Federico!
on dit plus haut que c'est un peu long... eh bah... c'est un marathon!

@ Martine: comment t'arrives à rester si jolie pendant l'effort...??? déjà quand je me prépare suis pas très photogénique...

muchos besitos, et BRAVO!!!
supi
(jalouse)

Par Montaigne, le 2006-04-12 10:09:19
Magnifique reportage, tant pour la qualité des photos prises dans ces conditions que pour la finesse "fredienne" légendaire de certains commentaires.
Bravo à Martine pour sa performance, réalisée avec tant de style jusqu'au bout.

Par Mlaure, le 2006-04-12 10:49:27
Superbes photos,on suit le parcours de bout en bout avec vous, ça donne trop envie de refaire un marathon!!!!
Bravo de nouveau à Martine et à son Coach, et à tous les marathoniens de ce dimanche, continuez de savourer à sa juste mesure votre perf' !!

Par Arawak, le 2006-04-12 11:39:48
C'est vraiment, vraiment superbe ...

Par l'ourse, le 2006-04-12 14:35:02
rapide, courageuse, élégante et photogénique... a star is born ! merci Martine pour ces belles émotions !! et bravo au coach/gourou/photographe ;o)

Par ƒred, le 2006-04-12 15:18:27
Haaaa Mme Ourse, tout mais pas gourou, ça me fait penser à une secte. Beurk !
ƒred

Par kemalic, le 2006-04-12 16:17:27
Très sympa ce reportage photo agrémenté de bons commentaires.
C’est drôle le hasard, on y voit mon pote (13911) au ravitaillement du 30ème qui était avec moi au Rdv semi Paris au café à Vincennes. Il vous avait reconnu à ce moment. Tu t’en souviens Martine ? bravo à vous deux.

Par duduche, le 2006-04-12 16:52:51
quel talent !!!!
Je peux vous dire que Martine va trés bien,je l'ai vu ce matin pour prendre notre petit café!!!
Ce Fred 42km en marche arriére non??!!!

Par MariedeLyon, le 2006-04-12 19:29:44
Quel travail de prendre toutes ces photos et de les mettre en ligne ! Merci Fred, c' est vraiment agréable à parcourir et quel beau cadeau pour Martine, en effet !
Elle est superbe et semble se balader...je suis en admiration !
Bises à vous deux
Marie

Par Martine, le 2006-04-12 22:47:29
Mon premier marathon s'est déroulé comme dans un rêve et l'après marathon aussi.....Je veux recommencer!!!!
Merci à tous pour vos si gentils mots
Martine

Par Pierrot_75, le 2006-04-12 22:59:06
Un travail remarquable ! Un sens de l'image fanstastique ! Martine qui donne l'impression de se ballader ....
Chapeau bas à tous les deux !

Par l'ourse, le 2006-04-12 23:21:45
bah Fred faut assumer "gourou"... ça agace aussi Piermer, le gourou des grenoblois ;oD

superbe reportage et superbe martine !

Par ƒred, le 2006-04-12 23:40:37
Tu te souviens Martine, au mois de novembre, tu me disais, lorsque je t'avais proposé de t'accompagner pour ton premier marathon "Tu es certain que je ne vais pas être un boulet ?"
Non, tu n'es pas un boulet, tu es un canon Martine.
Je m'attendais à ce que ce soit difficiule pour toi après le 36e kilomètre et la côte d'Auteuil, et bien tu m'as vraiment impressionné, tu n'as pas eu une variation d'allure. Tu as vraiment couru un marathon idéal, franchement tu ne pouvais pas aller plus vite.
Et quand je vois dans quel état de fraîcheur tu étais ce mercredi, ppfffffffffffffff je ne sais que dire.
Ha si, merci pour le repas de ce soir.
ƒred

Par Martine, le 2006-04-12 23:46:22
Qu'il avait il à manger???......des pâtes encore et toujours.Il va falloir que je m'améliore question cuisine.
Bises
Martine

Par supinette, le 2006-04-13 09:42:32
ah Martine! pour ça il faut aller voir Kenlag!

Par Martine, le 2006-04-13 10:31:51
Tu as raison Supinette, en plus je regarde à chaque fois ses recettes, mais en fait je crois que c'est le cuisinier qui me manque!!
Bises
Martine

Par jibé, le 2006-04-15 23:31:36
vous assurez carrément :)
bravo Martine !!

Par Calou, le 2006-04-17 17:51:37
Merci Fred pour ces photos. N'ayant pu être présente ni sur place, ni devant mon téléviseur, ce fut un vrai moment de plaisir !
Génial!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Bravo à tous!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Calou

Par Parisi, le 2006-04-18 17:55:48
Merci beaucoup Fred pour ces photos très belles et émouvantes !!!
C'est une véritable performance supplémentaire que de pouvoir voir un tel reportage !!!!!
Bravo et encore bravo !!!

Parisi

Par Parisi, le 2006-04-18 17:58:15
Désolé j'ai voulu écrire :

C'est une véritable performance supplémentaire que de pouvoir FAIRE un tel reportage !!!!!
Merci encore !!

Parisi

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)


Nous nous garons dans une rue agaçante, à 200 m de la ligne de départ.
Georgia, Martine, Lolo alias Manga3, Brinouille et ses ballons, Emma et Fanny.
Adjacente la rue, bien sûr.






Dans le sas à quelques minutes du départ.




Ça y est c'est parti.








Passage au rond-point des Champs-Elysées.


Passage au premier kilomètre en 5'20". Allure prévue de 5'30" au km pour 3h52min à la fin. Martine espère moins de 4 heures, je ne lui ai pas dit mais j'ai prévu un temps final entre 3h49 et 3h54.
Je lui ai laissé un message sur son téléphone mobile pour lui annoncer la "fourchette", elle découvrira après la course.


Place de la Concorde peu avant le 2e km.



Les grilles du jardin des Tuileries.


La statue de Jeanne d'Arc rue de Rivoli.


Réflexion fête.


Les pompiers à Saint-Paul au 4e km…


…et la même image vue de face.



Crapal, Nadine et Brinouille. Flous.


Juste après la place de la Nation, 8e km.



Sur le cours de Vincennes vers le 9e km.







Au loin l'arche du 10e km sur le boulevard Soult, avant la Pte Dorée.



10e km passé en 53min. Départ un poil rapide mais nous allons nous stabiliser à 5'30" au km.


Pte Dorée, les Front Runners sur le podium.


Le long des résidences chics de St-Mandé, en lisière du bois de Vincennes


11e km et une heure de course pour Martine qui se ravitaille. Eau et gels sont en libre service dans ma ceinture derrière moi, pratique.



Le rocher du zoo de Vincennes. Nous voici sur nos terres de Vincennus™.


Bois de Vincennes, 12e km, peu avant l'esplanade du Château.



Ça alors ! Duduche et Ouille (en noir) partis environs 2 minutes après nous nous rejoignent vers le 14e km. Nous faisons un bout de chemin ensemble puis ils nous sèment lentement.




Alexis 4 vents est très grand, 196 cm. Juché sur ce plot en béton c'est un géant. Fin de la montée usante du plateau de Gravelle au 17e km. Un peu plus de 90 minutes de course.


Le même endroit, du point de vue d'Alexis.


Salut Baltha (veste orange, 17e km).


Tambour battant.


Le long faux plat descendant de l'avenue de Gravelle. 2,5 km de relâchement. La côte du cimetière n'est pas loin à gauche.


Nos ombres sont chinoises.



Vers le 20e km, nous allons quitter le bois de Vincennes.





Pte de Charenton, l'arche du semi et 1h55min de course.
Je commence à vraiment croire au temps final de 3h52.
Je dis simplement à Martine "Allure parfaite, temps de rêve à l'arrivée". Tant de rêves à l'arrivée ?





Musique devant la mairie du XIIe arrondissement.


Un vieux bus à plate-forme de la RATP avenue Daumesnil avec le groupe AB en concert.
Donneur ou receveur ?


Le Génie de la Bastille peu après le 24e km.




Sur la voie Georges Pompidou, au ras de la Seine, entre le 25e et le 26e km.



Banane géante.


Après le ravitaillemnt du 25e km à la fin du boulevard Henri IV.
Sur la rive gauche de la Seine, sur la montagne Ste-Geneviève, la coupole du Panthéon semble fixée sur la casquette de Martine.






Le pont Notre-Dame entre l'île de la Cité et la rive droite de Paris.


Le pont d'Arcole entre l'île de la Cité et la rive droite de Paris.


Le pont au Change et la Conciergerie au 26e km.


Voix sur berge.


Le Pont-Neuf. Rive gauche, la coupole de l'Institut (l'Académie-Française) et la Tour-Eiffel en arrière plan.


Le Pont-Neuf en cours de réfection. C'est le plus vieux pont de Paris, construit de 1578 à 1604. Ce fut le premier pont sans maisons.


Peu avant le 27e km c'est l'entrée du souterrain des Tuileries, long de 800 m. Il y fait chaud. D'étranges chansons se répercutent sous la voûte.


La chenille processionnaire des Tuileries. Animal aux yeux rouges vivant dans des galeries au bord des fleuves.



Montée de la rampe d'accès du souterrain pour revenir en surface. Les voitures empruntent la voie sur berge dans le sens contraire. Depuis quelques années cette portion est fermée aux voitures tous les dimanches. C'est aussi là qu'est installé "Paris plage".


Le long de la terrasse du jardin des Tuileries face à la Seine au 28e km.


Après le "toboggan" de la Concorde.


Deuxième long souterrain (400 m) au niveau du Grand-Palais. En ajoutant le court toboggan de la Concorde et le souterrain de l'Alma il y a en moins de 3 kilomètres plusieurs portions un peu ingrates que beaucoup de coureurs ne semblent pas apprécier. Martine a été parfaite de régularité s'offrant même une accélération à la sortie de l'Alma.



Ravitaillement du 30e km au pont d'Iena face à la Tour-Eiffel, Martine ralentit un peu une centaine de mètres. Nous sommes passés en 2h44 min. Pour la première fois je viens d'annoncer 3h52 à Martine. Elle n'a rien dit.


Après le ravitaillement Trocadéro-Iena, 30e km.
Les défaillances sont nombreuses, beaucoup de marcheurs.


Place de Barcelone dans le XVIe arrondissement devant le pont Mirabeau. Eponges et tambours.



A la fin de la montée de l'hippodrome d'Auteuil, au 36e km. Les ballons 3h45 viennent juste de nous dépasser avec un flot de coureurs derrière eux. L'ambulance a du mal à se frayer un passage. Je guette Sedef mais je ne sais pas où il est exactement. La batterie de mon mobile est vide, j'ai oublié de la rechager dans la nuit. Mes multiples appels à Brinouille, Georgia et Baltha l'ont achevée.
Je sais qu'Enzo est arrivé en 2h53 environ et Jérôme en moins de 3 heures, Super !
En fait la forte densité de coureurs à ce moment et à la présence
de l'mbulance m'empêchent d'apercevoir Sedef. Dommage…
Nous venons de dépasser Narbé (que je ne connais pas encore), lui nous a reconnu mais il était trop à la peine pour nous parler.


Oui Martine je sais c'est un peu dur, plus que 6 km.


Ravitaillement breton, cidre et gâteau. Il y avait aussi ravitaillement "Beaujolais", "Médoc".


Le 39e km est passé, nous arrivons dans les quadrakilomètres.
Je propose un nouveau challenge à Martine, moins de 3h52.
Wizzzzzzzzzzzz elle accélère.


Les Front Runners au 40e km. Ambiance.


41e km. De l'élégance et de la décontraction jusqu'à l'arrivée.


En vue du rond-point de la Pte Dauphine, encore 600 mètres de course.
Je viens de confirmer les 3h52min à Martine, a t'elle vraiment réalisé ?


Et là je tombe aussi en panne de batterie, enfin mon appareil…
De toute façon je savoure l'ultime kilomètre en compagnie de Martine,
cela ne vous regarde pas.


Je rebaptise mon chrono IRON WOMAN.


Peu après le 25e km, avant de descendre sur les quais le long de la Seine.


Vers le 30e km.


Les 5 billets précédents

2006-04-09 22:45:14 : Le premier marathon de Martine, dimanche 9 avril 2006, Paris. - 4 photos - 22 réactions

J'héberge Martine sur mon blog pour son premier marathon.
Les photos que j'ai prises au cœur de la course sont ici :
http://fred.courseapied.net/billet.php?idbillet=1474

Pour Martine ce fut une course parfaitement menée, une course idéale, une course de rêve.
Mais pas un rêve.
La parole est à Martine.

Dimanche 9 avril 2006, une date qui restera longtemps dans ma mémoire.
Après une soirée pâtes très sympa chez Jean-Luc et une excellente nuit, debout à 5h15 pour avaler… des pâtes!! Jean Luc et Frédéric passent me chercher puis c'est au tour de notre supportrice en chef  Brinouille de prendre place dans la voiture suivie des Toulousains Mô et Lo, Enzo et Georgia ayant embarqué Emma et Fanny.
Toute l'équipe se retrouve au café, et la réalité me saute aux yeux, je vais courir mon premier marathon. Le stress m'envahit et provoque une irrésistible envie d'aller aux toilettes, ce qui me coûtera le prix d'un café... mais me fera gagner 2 minutes en m'évitant un arrêt d'urgence dans le bois de Vincennes. Je suis gelée en attendant le départ (merci Frédéric de m'avoir donné ton pull) puis c'est enfin la délivrance et me voilà partie avec mon coach préféré pour une balade de plus de 42km.
Je me sens bien dès le début tant sur le plan cardiaque que physique. Frédéric passe une partie de son temps au téléphone, une autre à faire des photos en marche avant ou arrière, une dernière à m'encourager, me rassurer, me booster.
J'arrive au 6e km en 32 min et je pense alors aux progrès réalisés depuis la Parisienne. Brinouille et Nadine sont là avec leur enthousiasme, puis je vois le panneau 10,15, 20 km, je me sens très bien. Arrivée au 21e km, j'ai l'impression d'être dans le peloton du tour de France, le passage est plus étroit et nous sommes donc très proches des spectateurs qui nous encouragent avec fougue. Retour vers la Bastille et le 26 km où m'attend ma petite famille. Lorsque je les croise, l'émotion m'envahit, ils m'ont concocté une pancarte " On est très fiers de toi Mamou ", c'est le moment ou je vais découvrir une distance jamais parcourue (+ de 25 km), nous récupérons les quais avec Frédéric qui s'occupe de tout, des ravitaillements, des photos, des nouvelles de ceux qui sont devant ou derrière, un vrai bonheur!!!!
Nous retrouvons nos Nenettes, Brinouille et Nadine à la sortie du dernier tunnel et je peux vous assurer que cela fait un bien fou de les voir.
Les km défilent et nous passons au fameux 30km avec une bande sonore qui nous dit que le plus difficile est fait et qu'il ne nous reste QUE un peu plus de 12km!!! Toto est dans le bois de Boulogne mais il ne nous voit que tardivement (merci à toi).
Les jambes font un peu mal, mais le mental est là. Frédéric me répète “ ne cède rien, ne cède rien!!!!! ”
Je ne céderai rien. Je retrouve mes amis Duduche et Ouille, mais pas le temps de papoter: ne rien céder!!!!
39, 40, 41, le dernier km 42 m'a semblé court, Nicolas, Baltha, Alexis sont là pour m'encourager, crier des " Allez Martine " qui me donnent presque des ailes pour terminer en 3h52’23”.
A l'arrivée, plus moyen de marcher, les jambes râlent, les pieds aussi (ampoules et 2 ongles qui vont tomber) mais une joie intense.
Pendant toute la course, j'ai pensé aux Vincennus, aux blessés, à tous les coureurs du forum avec qui je partage la même passion.
Merci Brinouille pour ta joie, ta bonne humeur
Merci à tous ceux qui m'ont envoyé des mails d'encouragements
Merci à Duduche et Ouille que j'ai saoulés chaque matin en ne parlant que de ça!!!
Un immense merci à Frédéric sans qui je n'aurai pas réussi mon marathon.
Merci pour tous ces entraînements avec toi, merci pour ta patience, merci pour TOUT!!!!!!
Je suis une femme heureuse ce soir.
Martine

2006-04-07 21:37:45 : Vendredi 7 avril 2006. Préparation marathon, c'est parti. - 2 photos - 33 réactions

Vendredi 7 avril 2006, j'attaque ma préparation marathon.
Quoi ? Qu'est ce qu'il raconte ? Le marathon de Paris est dans moins de deux jours et il parle de préparation ?
Et bien oui, il s'agit de ma préparation pour le marathon du Futuroscope du 28 mai, dans sept semaines.
J'y participe comme meneur d'allure, ballon 3 heures.
C'est un excellent marathon que je vous recommande vivement.
http://www.marathon-futuroscope.com
Ce sera une préparation allégée, 4 sorties par semaine sur 7 semaines donc.
Je suis allé courir ce soir sur la piste Suzanne Lenglen, avec MarieL. Je suis arrivé en retard, et après une échauffement minimalitse j'ai enchaîné 4 séries de 500 m entre 1'33" et 1'32".
Demain sortie d'1h30 aux Buttes-Chaumont et dimanche sortie très longue en compagnie de Martine pour son premier marathon.
Prochaine course à objectif, le semi de l'Humarathon le 23 avril, en équipe mixte avec MarieL, Baltha et NicoPSA.
Très bon marathon à tous dimanche.
ƒred

2006-04-02 14:50:51 : Dimanche 2 avril 2006. C'était la dernière séance. - 5 photos - 20 réactions

Dimanche 2 avril c'était presque la dernière séance avant le marathon pour Martine, qui courra à nouveau un peu demain.
Il a plu très fort vers 7h et nous partons sous un ciel gris sur le parcours du marathon à partir de la Pte Dorée, avec de terribles rafales de vent d'ouest. Espérons qu'il ne souffle pas dimanche prochain sinon on ne va pas rigoler dans le retour du bois de Vincennes et sur les quais du 25e au 32e km.
Un petit arrêt au 12e km où, l'esprit farceur, nous avons un peu modifié le marquage. Une autre surprise vous attend vers le 16e kilomètre dans la ligne opposée de l'hippodrome.
Et si le kilométrage ne vous semble pas dans l'ordre ce sera normal aussi.
Nous nous sommes pris des trombes d'eau à la fin de la promenade, les fameuses giboulées d'avril.
Allez Martine, un dernier entraînement demain et ensuite repos. Pour t'avoir accompagné lors de pratiquement toutes tes sorties pour cette préparation de 8 semaines je trouve que tu as vraiment très bien couru et apparemment bien supporté mon petit plan maison.
Dimanche prochain tu courras avec ton courage et ton énergie, il y aura quelques moments où ce sera un peu ingrat, un peu dur, tu diras peut-être "Merde fait chier j'avance pas, je suis nulle, qu'est ce que je suis venue faire ici", enfin des trucs comme ça. Alors tu feras comme lorsque ce fut parfois difficile sur certaines sorties, tu continueras à courir et tu seras Marathonienne…
Et en cas de gros coup dur je ne serai pas bien loin.
Frédéric

2006-03-26 21:32:13 : Dimanche 26 mars. Les Vincennus™ dans la forêt de Rambouillet. - 12 photos - 19 réactions

Dimanche 26 mars. Les Vincennus™ dans la forêt de Rambouillet.

Dimanche 26 mars, quelques Vincennus™ sont allés courir dans la forêt de Rambouillet pour la sortie longue de préparation du marathon de Paris pour Martine, Duduche, Enzo et Sedef (qui lui courra le marathon de Wien le 7 mai).
Il avait plus toute la nuit et une bonne partie de samedi, alors les chemins de terre étaient totalement impraticables. La pluie a eu la bonne idée de cesser alors que nous étions sur l'autoroute et nous avons donc couru au sec.
Nous sommes donc restés sur la piste cyclable, en partant de St-Léger-en-Yvelines vers Poigny-la-Forêt puis retour vers le carrefour de Pecqueuse et le balcon du Haut-Planet, Le Mesle et enfin retour vers St-Léger-en-Yvelines.

Nous n'avons pas vu d'animaux, hormis des chevaux et leurs cavaliers, et de nombreux crapauds, d'ailleurs Brinouille j'ai fait une manœuvre acrobatique extrêmement périlleuse pour ne pas en écraser un, vers Poigny-la-Forêt et l'étang du Roy il y avait beaucoup de crapauds aplatis. Sale temps pour les princes charmants.

2h31 de course pour Duduche, Martine et moi avec 25,5 km parcourus, et quelques minutes de plus pour Enzo et Sedef avec sans doute pas loin de 27 km.
Duduche et Martine étaient un peu fatigués, en plus la nuit avait été courte voire très courte pour certains.

ƒred

2006-03-25 22:03:26 : Foulées du Tertre, Butte-Montmartre, samedi 25 mars 2006 - 15 photos - 18 réactions

Après une sortie de 50 minutes ce matin sous un temps agréable, il s'est mis à pleuvoir dès 14 heures, histoire de bien détremper le pavé de Montmartre, du bon gros pavé à l'ancienne, arrondi, bien poli et pourtant mal ajusté avec ses voisins.
Je vous décris le tour de manège à effectuer trois fois.
Départ au pied de la basilique du Sacré-Cœur on file sur une des rares portions plates vers la place du Tertre puis rue du Mt-Cenis (1).
Virage à 90° à gauche et ça dégringole sur une rue Cortot pavée de très mauvaises intentions. Une chicane au carrefour de la rue des Saules pour des pavés plus fréquentables car bien ajustés dans la rue de l'Abreuvoir qui descend de plus belle (2) avant de brusquement virer à gauche en remontant, toujours sur des pavés (3).
On monte rue Girardon avant de basculer dans une descente après l'avenue Junot (4), virage à gauche épouvantable en dévers avec des marquages au sol bien glissants pour remonter de plus belle dans la rue Lepic.
Place Jean-Baptiste Clément nous voici revenus quasiment à l'altitude de départ et là on plonge à droite (5) en dévers alors qu'il faut ensuite tourner à gauche rue Gabrielle en descente, puis c'est une succession de deux virages droite-gauche (6) totalement sans adhérence vers la rue des Trois frères. Voici la descente la plus pentue vers la rue d'Orsel (7) qui se termine par un terrible viiiiiiiraaaaageeeeeeeee à droiiiiiiite au ras des palissades d'un chantier (8) , rue d'Orsel vers la place des Abbesses (9).
C'est enfin plat, mais pas longtemps car après les Abbesses voici le bas de la rue Durantin, et là les organisateurs nous font faire un crochet par la rue Ravignan (10), une des plus pentues de Montmartre. Cent mètres de montée à 15 % sur des pavés sans adhérence.
Un court répit en tournant à gauche rue Garreau puis rue Durantin (11) à nouveau et voici le début de la longue montée de quasiment 1200 mètres au virage rue Caulaincourt (12).
Enfin du bitume de ce côté-ci de la Butte et en plus la pente n'est pas trop forte, un léger répit vers l'avenue Junot (13) et embranchement à droite dans la rue Lamarck (14) qui monte dur vers la basilique, avec en plus un fort vent de face. Un coucou à Brinouille et Sedef (15), puis court replat au niveau de la terrasse avant un dernier mur et c'est enfin la place du Tertre (1), fin du premier des trois tours de manège.
Recommencez la lecture en haut si vous voulez.
Le parcours total mesure 10,4 km.
Un truc de malades cette course, surtout sous la pluie.

Avant le départ je vois MLaure qui vient courir avec une copine, CyrilleC, et Brinouille et Sedef en spectateurs.
Les enfants ont droit à une petit tour déjà assez costaud au niveau descentes-montées. Ma fille termine huitième dans la catégorie poussin et deuxième fille, elle a droit à une magnifique coupe et une non moins magnifique assiette représentant Notre-Dame de Paris. Mon fils est le plus petit de la course, il devrait courir dans la catégorie inférieure (œuf ?) mais ça n'existe pas, il pleurniche pendant toute la course car sa sœur ne l'a pas attendu.
Il termine dernier et sera donc privé de dessert pendant longtemps. Ça m'arrange pour la mousse au chocolat j'en mangerai plus.
J'ai vu filer des gars rapides devant moi, et ensuite je me suis retrouvé totalement seul comme bien souvent, très concentré sur les trajectoires et les virages dans les descentes, au terrible virage des palissades en bas de la rue des Trois frères j'ai percuté un énooooooorme américain qui me photographiait et qui n'a pas bougé de la trajectoire, je ne pouvais absolument pas l'éviter. Et bien il était si mou que même pas mal. Je lui suggère un pas très sympa "Move your fat ass" et je repars. Brinouille et Sedef m'encouragent dans la dure montée de la rue Lamarck où Sedef me trouve "facile" (c'était qui les deux jeunes femmes qui m'encourageaient par mon prénom ?), quelqu'un que je ne connais pas m'appelle au passage place du Tertre, en fait il s'agit de Xuxu.
Dès le début du second tour je rattrape des coureurs ayant un tour de retard mais je ne reverrai jamais aucun des coureurs devant. J'en ai vu plusieurs qui doivent être vétérans 1, j'aimerais bien arriver sur le podium V1.
Dans la dernière ascension de la rue Lamarck je devine un coureur pas loin derrière moi (çe que c'est de courir bruyamment) alors j'accélère (désolé Brinouille, je sais que tu me suivais mais je le croyais tout proche derrière moi, alors pas question de ralentir) et je passse la ligne en 41'30" soit 15 km/h de moyenne pour 10,4 km.
Finalement je suis 11e et 4e vétéran 1, les 3 premiers V1 sont les coureurs qui me précédaient, hormis un V2 intercalé. Et celui qui me rattrapait était V2 aussi.
De toute façon sans préparation spécifique pour cette course je ne pouvais pas courir plus vite que ce que j'ai fait.
Bravo à CyrilleC qui améliore sont temps aux 10 km temps sur cette difficile course, sur un parcours de 10,4 km en plus.
ƒred

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net