La course à pied Les blogs courseapied.net : fred

Le blog de fred

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2006-05-31 16:33:33 : Dimanche 28 mai 2006. Marathon du Futuroscope. Préparation pour les 100 km du Morvan du 8 juillet.

Dimanche 28 mai 2006. Marathon du Futuroscope. Préparation pour les 100 km du Morvan du 8 juillet.

Pour la seconde année consécutive je cours le marathon du Futuroscope comme meneur d'allure. 3h30 en 2005, et allure 3 heures cette année car je n'ai pas couru le marathon de Paris en performance. Je me suis décidé il y a un peu plus de deux semaines à courir les 100 km du Morvan à Château-Chinon le 8 juillet, ce marathon sera donc une sortie longue en compétition. J'ai suivi cette fois une préparation assez courte en 6 semaines avec 4 à 5 sorties par semaine, je ne veux pas terminer le marathon fatigué et être obligé de couper pour récupérer car je dois continuer mon entraînement pour les 100 km.
Il fait chaud samedi après-midi dans le Poitou, j'espère que ce sera plus frais dimanche matin. C'est la première fois que je participe à une pasta-party, celle-ci se déroule dans le parc du Futuroscope, elle est parfaitement bien organisée, c'est copieux et de qualité.
Première fois aussi que je mange le Gatosport d'Overstim (amandes) au petit déjeuner, testé quand même une semaine avant pour éviter toute mauvais surprise. Pour de la préparation en poudre simplement complétée d'eau puis cuite au four ce n'est pas trop mauvais, j'ai juste oublié d'enlever les raisins secs que je ne mange pas. Mais je préfère quand même manger mes pâtes le matin, comme à la maison.
Le ciel est couvert mais le vent souffle en rafales dimanche matin. Au moins nous n'aurons pas trop chaud. Je retrouve les autres meneurs d'allure au car podium, il y a quelques Kenyans, des Chinois, un Russe et l'inamovible El Hadi Moumou.
Il y a une bonne trentaine de candidats pour les 3 heures, il y a un autre coureur avec moi pour donner le rythme et nous nous élançons à 9 heures, mes deux ballons orange flotant au vent derrière moi. Après deux kilomètres aux abords du parc nous voici en rase campagne, et bien dans le rythme prévu de 4'15" au kilomètre. Descente puis montée, les trois premiers kilomètres sont à l'image de la première moitié de course, accidentés. Nous filons vers le nord en passant deux fois au dessus de l'autoroute A10. Il y a dans le groupe Christine Billet, coureuse de l'équipe de France des 100 km qui fignole sa préparation pour les Championnats d'Europe qui auront lieu le 18 juin en Belgique. J'en profite pour lui demander quelques conseils, elle couvre la distance en 8h08' en partant en 4'45" au km.
Curieusement une partie du groupe va plus vite et ils sont une bonne dizaine avec 50 à 60 mètres d'avance. Il n'est pas question pour moi d'accélérer, mon rythme doit être de 4'15" au km.
Parigny, St-Léger, Marigny-Brizay, nous traversons des petits villages du Haut-Poitou où les habitants nous encouragent avec entrain. Ça monte et ça descend toujours, ça tourne et détourne, entre vignes, bosquets, champs de blé ou de melons. Il y a une bonne montée vers le 10e km passé en à peine 42', soit très légèrement en avance.
Nous rejoignons le groupe devant et nous sommes pas loin de 30 au passage au 14e km atteint en moins d'une heure. J'ai lancé mon timer sonore au départ, il sonne toutes les 4'15" ce qui est un très bon repère pour l'allure. Arrive la grosse difficulté vers le 20e km avant Vandœuvre de Poitou, une côte pas facile à négocier.
Passage au semi en 1h29' et une poignée de secondes, en fait j'ai accéléré dans les côtes, nous avons un peu d'avance mais ce n'est pas bien grave. Nous avons le vent en plein en face, il souffle vraiment fort. Des spectateurs se demandent pourquoi je cours avec deux ballons, d'autres trouvent que ça doit être difficile, mais non l'helium c'est tout léger. Il y a des personnes âgées en tenue du dimanche ou en bleu de travail et blouses sur le pas de leurs portes ou les entreés de ferme. Deux cavalières cheveux au vent lancent leur chevaux dans un champ de luzerne, les coquelicots dodelinent de la tête au gré du vent.
28e km, deux tiers de course, un peu moins de deux heures, nous sommes moins nombreux soudain, ça ralentit vraiment aux tables de ravitaillement. Christine Billet a accéléré avec quelques autres coureurs, nous ne sommes plus qu'une dizaine. Thierry, l'autre lièvre 3 heures, s'est arrêté plusieurs fois pour des besoins naturels, il est quelque part derrière. Il y a un lièvre mort sur la route et une autre charogne dans le fossé, trois corbeaux s'envolent à notre passage et l'un d'eux me frôle, je ne sais pas ce que j'ai avec les volatiles. Le groupe s'étire, nous avons 30 secondes d'avance, j'ai pris des bouteilles d'eau supplémentaires à chaque table pour les distribuer aux coureurs partis trop vite que nous dépassons. Un des coureur chinois marche, il n'essaye même pas de repartir. Neuville-de-Poitou passée, il reste encore un village à traverser avant un long moment où nous serons absolument seuls.
Par chance le vent souffle favorablement au moment où nous abordons une série de faux-plats usants. Comme j'ai pas mal bu je pense que je vais devoir m'arrêter pour uriner. C'est chose faite au 35e km, il n'y a plus que quelques coureurs avec nous, mais étirés sur plusieurs dizaines de mètres. Thierry, l'autre ballon 3 heures vient de passer, je me remets en route 50 mètres derrière lui.
Il n'y a pas de spectateurs sur cette portion du parcours, là bas à droite en contebas on aperçoit le parc du Futuroscope à quelques kilomètres. Il y a trois coureurs avec moi, puis plus que deux dont l'un fait l'élastique, un coup à 5 mètres puis à 15 mètres, puis 3 mètres. Il s'arrête à une table d'épongeage, vaincu pas les crampes.
Avant la montée du 40e km pour passer au dessus de l'autoroute un coureur tombe et reste au sol. Il a l'air de n'être qu'une immense crampe de la tête aux pieds. Sur le coup j'étais inquiet mais en fait il n'a rien de grave, j'essaye de le décramper mais sans succès. Une accompagnatrice à vélo appelle l'organisation, une ambulance va venir depuis le 35e km. Je me remets en route tout seul, j'ai du mal dans la bosse, je bois à nouveau car j'ai chaud. C'est une peu dfficile dans le final, je rattrape deux coureurs mais je suis très en retard sur le rythme 3 heures. J'ai arreté mon chrono quelques instants donc je ne sais plus où j'en suis, pas grave, de toute façon nous avons beaucoup trop de retard pour passer sous les 3 heures. Je me retrouve seul à nouveau à l'entrée du parc du Futuroscope que nous traversons cette année, pour finir en montée sur le parking.
Il n'y a personne au massage alors j'en profite, je découvre que j'ai un gros hématome au troisième orteil du pied droit. Je sens que ma préparation a été courte, je n'aurai vraiment pas pu courir plus vite sur ce parcous assez sélectif. Finalement j'aime bien ce genre de marathon au parcours un peu vallonné et bucolique, même il y a parfois quelques moments de grande solitude.
Et cette course est vraiment bien organisée, bravo à toute l'équipe.
Christine Billet a gagné en 2h56' avec une beau negative-split de 1'30", elle voulait courir une sortie longue en compétition avant les championnats d'Europe de 100 km, elle est très contente de sa course.
Il y a la cérémonie de récompense et de remise des prix sur le lac du Futuroscope mais je ne reste pas car je dois aller à Poitiers prendre le TGV pour Paris. Houla j'ai les jambes sensibles, surtout aux changements de position.
Lundi matin c'est encore un peu gênant, je vais finalement courir une petite heure en milieu de journée au bois de Vincennes, la mise en route n'est pas facile mais au bout de 10 minutes ça va bien, et en plus il y a de belles éclaircies.
Je retourne courir à Vincennes ce soir, puis je recommencerai dès ce wek-end ma préparation 100 km, il me reste un peu plus de 5 semaines. Brinouille m'a prêté son électrosimulateur que j'utiliserai en mode récupération, je n'ai jamais testé, je vais découvrir ça ce soir.
ƒred

Les réactions

Par mielou, le 2006-05-31 16:49:27
respect pour ton geste envers la personne qui s'est écroulée victime de crampes
sincèrement il est assez rare de voir des personnes s'arrêter pour secourir...
sur un parcours sélectif il est clair que chaque difficulté se paye surtout sur marathon...
je ne me fais pas de soucis pour ton objectif 100km

Par kenlag, le 2006-05-31 16:50:42
Merci pour ce super CR. C'est vrai qu'un marathon 'à la campagne' cela doit être sympa, à faire un jour. Belle expérience.

Par michette, le 2006-05-31 16:50:59
ah ça me rassure : il t'arrive d'avoir mal aux jambes!!je veux bien un retour sur l'éfficacité de l'electrosimulateur; heureusement que ce mélange de couleurs est venu égayer cette grisaille..bon maintenant on chôme pas car le 8 juillet c'est bientôt mais franchement il faut être un peu "fondu"...

Par Baltha, le 2006-05-31 16:53:43
Bravo, belle course, beau compte-rendu.
J'essaierai de t'accompagner sur certaines séances de ta prépa 100 bornes pour que tu trouves le temps un peu moins long. A tout à l'heure donc.

Par raztaboule, le 2006-05-31 16:56:37
Ca devait faire un bail que tu n'avait pas couru aussi longtemps, non ?

Tu auras un accompagnateur pour le 100K ?

Par Isidor, le 2006-05-31 17:01:16
il est clair que ça doit changer du martahon de paris ,là le vent tu le sens bien
je suis surpris de voir un meneur d'allure pour 3h00 alors que ton record est de 2h52 c'est mince en temps de securité ,c'est environ de l'ordre de 10% ...
ça donne quoi en temps a l'arrivée ?
c'est gagné en combien?
bonne recup
l'electrosimation ,ça marche bien mais bon c'est pas la methode miracle ,j'en ai un depuis 1998 ,le truc c'est qu'il faut du temps

Par MariedeLyon, le 2006-05-31 17:31:10
Beau compte-rendu pour ce marathon campagnard et bravo pour ta civilité et ton assistance envers le coureur malheureux.
Sur le reportage photos, on peut voir, que même après 42kms, tu as toujours le sourire !
Merci encore Fred, de nous faire partager toutça.
Bises
Marie

Par duduche, le 2006-05-31 17:31:22
Respect,Monsieur Fred, le 9 juillet ton prochain CR des 100km.
Bon courage.

Par , le 2006-05-31 18:53:24
Hey t 'es gaucher FRED??

Par Jafangie, le 2006-05-31 19:08:39
Salut et Bravo Fred,
Très beau CR!
on en oublierait preque que tu l'as couru en 4'15 au kilo!
@ bientôt
Jafangie

Par jibé, le 2006-05-31 21:26:06
ben Bravo Fred !
alors, comment c'est l'electrosimulateur ? efficace ? tremblotant ?
A+

Par Marlène, le 2006-05-31 22:21:27
Coucou Fred, dans l'activité de folie de nos vies, nous avions oublié ton marathon. Honte à nous les Môlo's. Lolo va venir faire une grosse bise à son lapin ! Merci pour ton CR.

Par manga3, le 2006-05-31 22:31:11
Millediou, comment je me suis pas fait engueuler parceque je n'avais pas vu ton blog....ha la la, ma belle m'en a mis une couche ce soir, alors c'est avec juste quelques jours de retard que je viens de lire ton CR....pas facile à première vu.....Pour courir un marathon en 3 heures, je me déplace même pas....faire le lièvre pour les moins de 2h30, la j'ouvre un oeil, et le second en dessous de 2h15......l'an prochain peut être, pour le moment, c'est la maison qui prime, même si nous sommes en vadrouille chaque W-E. Allez, bravo Fred, et j'attend avec impatience le CR de ton 100 km....

Gros bisou mon lapin.......
Lolo

Par martine, le 2006-05-31 22:35:00
Quel dommage que ce soit un samedi ces 100 km, je ne pourrai pas être là pour te supporter, faire le reporter à mon tour.
Mais mon portable ne me quittera pas pour suivre ce nouveau défi.
Je t'embrasse
Martine

Par jog, le 2006-05-31 22:46:10
Tu ravives en moi des souvenirs que j ai vécu l'année dernière avec toi sur ce même marathon.Bravo Fred ,RDV à Perros .

Par ƒred, le 2006-05-31 22:49:20
@Isidor,
Pour 3 heures ça va encore pour moi, en dessous il faut que je me prépare vraiment sérieusement.
Le vainqueur Kenyan est en 2h22, voir photo.
@Inconnu,
Nan je suis ambidextre, faut pas croire les photos. Tiens j'ai le mollet droit plus sensible que le gauche, comme s'il avait travaillé d'avantage. J'ai dû commencer à courir pied droit et terminer pied droit sans doute.
@ Baltha,
Le jour des 100 km il y a une course de 25 km (1 tour) et 50 km également.
@ razta,
Nan, 3h52 à Paris cette année.
@Jibé,
Je ne sais pas, pas ennn-cccc-oooo-rrrrreeee esssss-ssssss-aaaaaaaaaayyyyyyyy-éééééééééééé…
Mmmmmeeeeerrrdddddeeeeee cccccoooommmmeeeennnt ççççaaaaaaa ssssss''''''aaaaarrrrrrrêêêêêêêtttttteeeee ??????????????
@ Lolo & Mo, vous ne pouviez pas le lire plus tôt, vu que je l'ai mis en ligne ce mercredi à 16h30.
Envoyez moi un mail avec votre adresse postale, je vais vous déléguer l'inscription à la ronde des foies gras, je vais vous envoyer certificat, chèque et compagnie.

ƒred

Par L'Castor Junior, le 2006-06-01 01:45:34
CR très agréable à lire, comme d'habitude, avec une composante dramatique plus inhabituelle, mais cela nous rappelle à l'humilité nécessaire à la participation à de telles épreuves.
Pour ton 100 km, je penserai à toi. As-tu affiné ton objectif chronométrique (peut-être en discutant avec Christine ?) ?

Par james, le 2006-06-01 08:03:16
Grand merci FRED
Merci à Martine pour les photos
J'ai mis un lien dans le blog du marathon .
Amitiés sportives

Par GGBI, le 2006-06-01 09:11:38
Je t'ai posté l'article hier soir. Si tout va bien tu l'auras demain.
l'année prochaine je fais meneur 2h15 avec manga.
Heu meneur semi.... bien sur.

Par Narbé, le 2006-06-01 09:37:30
FRED : c'est vraiment la classe !

Encore bravo et merci pour ce compte rendu.

Par Steph, le 2006-06-01 11:46:57
S'arrêter pour uriner avec des ravitaillements ? Je le fais le dimanche matin pour ma sortie de 21 km, mais j'ai fais le plein d'eau avant. En configuration de course, c'est embêtant de devoir s'arrêter. Enfin si on est devant.

Par james, le 2006-06-01 13:04:09
Tu verras bien quand tu auras plus de 50 ans , STEP................

Par Julie, le 2006-06-01 23:35:21
Hihihi sur la 6ème photo de quoi discutez-vous? tres chic en civil également Fred

Par ƒred, le 2006-06-02 10:39:18
Hehe Julie, le coureur en maillot jaune est venu me parler du parcours, des montées et descentes, gestes à l'appui. Moi je ne pouvais que bouger la tête…
ƒred
PS Julie, tu "vas" sur le forum ?

Par james, le 2006-06-02 11:42:50
retrouvez les photos d'Isabelle MICHAUD qui va bientôt monter sur marathon aprés une belle carrière sur piste et en cross country :
http://isaart.free.fr/galerie/ca...gory.php?cat=24

Par james, le 2006-06-02 11:43:25
T'as vu tes photos , FRED ?

Par ƒred, le 2006-06-02 12:07:21
Merci James, je vais voir ça tout de suite.
Il y a une erreur dans ton lien, c'est :
http://isaart.free.fr/galerie/category.php?cat=24
ƒred

Par James, le 2006-06-02 13:38:21
Merci de la rectif

Par DarWin, le 2006-10-05 10:03:16
Avec pas mal de retard, voici pour ceux que ça intéresse mes modestes photos de l'édition 2006 : http://darwinevolution.free.fr/maratfutur2006/
Sportivement

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)


Samedi soir, pasta au soleil.


Dimanche matin, dossard numéro 20


Présentation des meneurs d'allure.




Ça discute


Départ du marathon handisport quelques minutes avant nous.
Beaucoup souffrent dans les montées.


Neuf heures, départ.



Deux heures vingt deux minutes plus tard, le vainqueur Kenyan.


Entre le 41e et le 42e km, bien seul dans la traversée du parc du Futuroscope.


En vue de la ligne d'arrivée.


Voilà, c'est terminé.


En attendant le TGV pour rentrer à Paris.
Nan nan celui-ci ne s'arrête pas, pas question de monter à bord.



Les 5 billets précédents

2006-05-26 19:54:28 : Septième et dernière semaine de préparation au marathon du Futuroscope. Rien. - 11 photos - 20 réactions

Septième et dernière semaine de préparation au marathon du Futuroscope. Rien.

Ma septième et dernière semaine de préparation au marathon du Futuroscope a été très allégée : pas de sport.
Allez, quand-même une petite sortie d'un peu plus d'une heure jeudi matin aux Buttes-Chaumont pour réviser l'allure de dimanche. Et j'y retourne samedi matin pour une quarantaine de minutes.
J'ai surtout fait quelque chose dont j'avais perdu l'habitude depuis quelques semaines : la sieste. Il m'arrive régulièrement de faire une petite sieste dans la journée, en début d'aprè-midi, entre 20 et 30 minutes. Ce vendredi après-midi ce fut une très longue sieste de près de deux heures.

A propos de sieste, lorsque j'habitais au Japon, et à chaque fois que j'y retourne, je vois des Japonais qui dorment dans des situations ou des environnements totalement inattendus : dans le métro, dans les trains et d'une manière générale dans les transports. Mais aussi entre 12 h et 13 h sur des bancs dans des parcs ou jardins, dans leurs voitures sur des parkings, dans des restaurants, des grands magasins. Quelqu'un endormi sur un banc de métro n'est pas forcément un sans domicile ou un marginal. Dans aucun autre pays au monde je n'ai vu tant de dormeurs, je ne sais pas à quoi cela tient, les Japonais à qui j'ai posé la question on même été etonnés de ma demande.

Dimanche matin à 9 heures je prendrai le départ de mon vingt sixième marathon, comme meneur d'allure pour trois heures.
Puis après une semaine de repos je reprendrai l'entraînement sérieusement pour ma préparation aux 100 km du Morvan à Château-Chinon le samedi 8 juillet.
ƒred

2006-05-21 14:51:17 : Dimanche 21 mai, fin de ma sixième semaine de préparation au marathon du Futuroscope. Course Amnesty International aux Buttes-Chaumont. - 40 photos - 41 réactions

Dimanche 21 mai, fin de ma sixième semaine de préparation au marathon du Futuroscope.
Course Amnesty International aux Buttes-Chaumont.

Ma sixième semaine de préparation au marathon du Futuroscope est terminée. Ma préparation est terminée d'ailleurs, je pensais courir encore une ou deux fois d'ici mercredi mais je suis un peu fatigué, ce sera donc repos, j'irai courir samedi matin une quarantaine de minutes.
Ce matin je cours aux Buttes-Chaumont la course du printemps pour Amnesty International. Je vais participer aux 8 km (en réalité plutôt 7,4) et Baltha aux 4 km (3,7). Brinouille vient également courir les 8 km.
Hier il y avait un vent très violent, le parc des Buttes-Chaumont a d'aileurs été fermé à partir de 14 heures, quelques arbres sont tombés. Ce matin la météo est plus calme, il fait gris mais il n'y a plus de vent. Martine est venu courir également, elle prendra des photos pendant la course.
Après un peu plus de 30 minutes d'échauffement nous voici sur la ligne de départ. Nico ASM est venu en spectateur, il court à Pantin cet après-midi.
Je pars assez rapidement avant d'être rejoint à la fin de la montée par deux coureurs Roumains, dont un du club de la "politia". Je trouve la descente glissante à cause des innombrables feuilles et petites branches arrachées par le vent et qui jonchent le sol.
Vers la fin du second tour Baltha me dépasse dans la descente, suivi par un coureur de la course des 8 km, il va gagner les 4 km largement détaché. Mon chrono au second tour indique 13'10", un tour ne mesure donc pas 2 km mais plutôt 1,850 km. Je suis quatrième puis bientôt cinquième car un grand en t-shirt blanc me rattrape.
Au début de la montée, au troisième tour, je rejoins le duo troisième-quatrième et j'accélère dans la montée pour les larguer. Mais le plus jeune me colle au train, j'ai vraiment les jambes molles, je manque de préparation pour les très courtes distances, et la nuit fut très courte, comme la précédente d'ailleurs, et je laisse filer dans la partie haute du parc. Je descends vite quand même car je pense que le cinquième n'est pas loin et je termine cette course annoncée à 8 km officiellemnt, mais en réalité plutôt 7,4 km, en 26'46".
J'ai bien fait d'accélérer car le cinquième revenait sur moi à grandes enjambées.
Je fais demi-tour pour aller à la rencontre de Brinouille que j'encourage sur les 600 derniers mètres, elle est deuxième femme de la course. Heu Brinouille j'avais arrêté mon chrono, j'ignore donc ton temps.
Voilà, ma préparation pour le marathon du Futuroscope est donc terminée. Dimanche prochain je m'élancerai à 9 heures pour donner le rythme aux coureurs visant 3 heures.
D'ici là, repos.
ƒred

Merci à Martine pour les photos.

-------------------------------------------------

Amnesty International, le Réseau d'action international sur les armes légères (RAIAL) et Oxfam ont lancé une campagne mondiale dont le but est de stopper la
course aux armes à feu et de contrôler le commerce des armes. Pour atteindre leur objectif, ces trois organisations ont besoin de votre aide. Apportez-leur
dès aujourd'hui votre soutien :
http://www.controlarms.org/million_faces/fr/index.php/register?s=1788332

Pour ma part, j'ai déjà signé la pétition et vous pouvez voir mon portrait dans la galerie du million de visages :
http://www.controlarms.org/million_faces/fr/index.php/photo/id/1788332?s=1788332

La violence armée détruit des vies en alimentant les conflits, la pauvreté et les atteintes aux droits humains. La campagne "Contrôlez les armes" demande
l'adoption d'un traité international sur le commerce des armes, qui permette d'éviter au maximum que les armes ne tombent entre de mauvaises mains.

Votre soutien nous aidera à montrer que les gens comme vous à travers le monde sont révoltés par les atteintes aux droits humains liées au commerce des armes et qu'ils réclament des contrôles plus stricts. Agissez dès aujourd'hui :
http://www.controlarms.org/million_faces/fr/index.php/register?s=1788332

2006-05-18 00:31:31 : Mercredi 17 mai 2006. Milieu de ma sixième semaine de préparation au marathon du Futuroscope - 13 photos - 13 réactions

Mercredi 17 mai 2006. Milieu de ma sixième semaine de préparation au marathon du Futuroscope.

Du haut de ces pyramides 41 années vous contemplent.
Merci à Baltha qui m'offre pour mon anniversaire (41 ans) le disque de Padam dédicacé.
Ce soir c'est ma dernière séance de piste avant le marathon du 28 mai. Au programme, pyramides sur 1200, 1600, 2000, 2400, 2000, 1600 et 1200 m. En 1'25" aux 400 m sur les deux premières séries, puis en 1'30" (16 km/) sur les autres.
Il fait chaud et presque lourd ce soir, Ouille nous accompagne jusqu'au stade avant de repartir.
Baltha est déjà là en compagnie de Fabrice qui va mesurer sa VMA. Martine va faire 2 x 5 séries de 400 m en 1'49" avec une belle régularité et une belle allure.
Baltha me suit sur les séries, la première de 1200 m courue en 4'15". Fabrice nous suit sur les 1600 m que nous allons finalement courir en 1'30" au tour ce qui devrait faire 6' pour 1600 m. Je pars un peu trop vite, 1'27" au premier tour puis 1'30" sur les suivants, Fabrice nous suit assez facilement, il est à 1625 m en 6', VMA de 16,2 km/h.
Baltha me suit sur les séries de 2000 m puis 2400 m courues régulièrement en 1'30" au tour avec un dernier tour plus rapide. Nos récupérations sont courtes et finalement je supprime la dernière série de 1200 m car j'ai la voûte plantaire gauche sensible.
Baltha file chez Enzo à vélo et nous rentrons en compagnie de Brinouille et Zuzanna qui nous avaient rejoint entretemps.
Demain repos pour moi, vendredi soir j'irai un peu courir aux Buttes-Chaumont, puis il y aura encore deux entraînements samedi et dimanche avant la dernière semaine très allégée, à mon avis ce sera repos total avant le marathon du dimanche 28 mai.
Et dès le tout début de juin j'attaquerai ma préparation pour les 100 km du Morvan à Château-Chinon le 8 juillet. Mes allures d'entraînement seront inférieures et il y aura une sortie longue hebdomadaire de quasiment 3 heures.
ƒred

2006-05-17 00:32:42 : Mardi 16 mai, début de ma sixième et avant dernière semaine de préparation au marathon du Futuroscope. - 7 photos - 22 réactions

Mardi 16 mai, début de ma sixième et avant dernière semaine de préparation au marathon du Futuroscope.

Samedi 13 mai c'était la fin de ma cinquième semaine de préparation, à 15 jours du marathon j'ai effectué ma sortie longue de 2h30.
Pour des raisons pratiques je suis allé aux Buttes-Chaumont, et je commence dès 8h40 sous un beau soleil. Montées, descentes, virages, j'enchaîne les grands tours de 2350 m dans le sens anti-horaire en me disant "Pffff ça va être long ces tours de manèges répétitifs".
Ça fait déjà une heure dix que je tourne lorsque je tombe sur Baltha. A ce propos, c'est assez incroyable ça, nous nous filons souvent rendez-vous ou nous nous retrouvons par hasard, et bien nous nous rencontrons systématiquement au même moment. D'ailleurs Baltha, notre première rencontre date d'il y a un an, aux Buttes-Chaumont justement, pour la course Amnesty International. Je t'avais battu, déjà. Nous en avons fait des choses depuis. Mais cela ne vous regarde pas…
Donc je fais demi-tour car Baltha tourne en sens inverse, à moins que ce ne soit moi. Et là je constate que le sens de course anti-horaire est vraiment pratiqué par 75 % des coureurs du parc. A deux le temps passe plus vite, nous finissons autour du lac puis sur les pelouses, il fait chaud.
J'ai couru 2h30 minutes pour 32 kilomètres parcourus.

Dimanche matin c'est la course Handicap International. En plus de courir pour soutenir une bonne cause, ce sera l'occasion de faire 5 + 10 kilomètres à une bonne allure. Je n'ai aucun objectif chrono, je pense courir les 5 km vers 18'45" et les 10 km entre 38 et 39 minutes.
Je discute avec diverses personnes que je connais lorsque je réalise que les 5 kilomètres vont partir. Et je ne suis pas échauffé.
Pan ! Ça ne part pas très vite et me voici en tête pour quelques centaines de mètres avant d'être rattrapé. Je me pique au jeu de suivre les deux premiers, nous arrivons déjà au demi-tour, un coureur s'échappe en bas de l'allée de la Reine Marguerite, deux autres le suivent de près et je recolle dans leur foulée dans le petit chemin montant. Le premier est déjà à 30 mètres, mais au virage serré à droite qui monte ensuite, sur le final du marathon d'ailleurs, les deux poursuivants accélèrent et ma séance de la veille se fait sentir, je manque de vélocité. J'accélère juste ce qu'il faut pour ne pas être rattrapé par le cinquième. Je termine en 18 minutes pile à la quatrième place, et troisième V1. Il y a une écrasante majorité de V1 et V2 aux 15 premières places.
Marie-Jo, l'épouse de Kenlag, dispute sa première course et elle termine à la seconde place. Champagne !

Je me change, j'ai couru en rouge et je vais courir les 10 kilomètres en vert. Au total j'attends près d'une heure avant le départ des 10 kilomètres, c'est trop long et dès le départ je sais que je ne ferai pas d'étincelles. Je cours avec Patrice, un "vieux" de 51 ans avec qui je m'étais tiré la bourre à la Course Amnesty International en 2005. Il m'avait rattrapé dans la descente de Crimée et je ne m'étais pas laissé faire avant de m'apercevoir qu'il disputait la course de 4 km alors que je courais les 8 km et qu'il me restait 2 tours. Mais là il coince vers le 4e km, j'encourage Kenlag, Brinouille, MLaure, Martine, Korma lors du tronçon où nous nous croisons. Il fait chaud maintenant, j'ai les jambes molles mais je conserve un rythme régulier jusqu'à l'arrivée passée en 38'30". Je fais demi-tour pour accompagner Martine qui fait la course avec une jeune femme qui fait sa première course et qui termine en 56 minutes.
Dimanche après-midi j'ai les jambes sensibles suite à ce week-end chargé, 32 + 5 + 10 km soit 47 km, dont les 5 et 10 de ce matin à une bonne allure, surtout les 5 en 3'36" au kilomètre. En revanche je n'ai pas été très rapide sur les 10 km, la coupure entre les deux courses a été trop longue. Je termine la cinquième semaine en ayant couru 102 kilomètres, dont près de la moitié en deux jours, et près d’un tiers en une seule sortie.

Ce mardi soir je vais courir sur la piste au stade Suzanne Lenglen. Je viens de Boulogne en courant ce qui fait mon échauffement, environ 17 minutes, mais je ne sais pas trop quoi faire comme séance, c'est finalement NicoPSA qui me donne la solution avec ses séries de 25"/20". Je fais donc des 200 m en 37/38" récupération sur 100 m en compagnie de Baltha.
Mercredi soir à Pershing ce sera ma dernière grosse séance de piste, séries en pyramides, sans doute 1000 - 2000 - 3000 -3000 -2000 - 1000 m. Pas de 5000 m, donc je doublerai les 3000 m ce qui fera 12 km en cumulé. Et ma préparation marathon sera quasiment terminée.
ƒred

2006-05-11 00:08:13 : Mercredi 10 mai 2006. Milieu de ma cinquième semaine de préparation au marathon du Futuroscope - 9 photos - 20 réactions

Mercredi 10 mai 2006. Milieu de ma cinquième semaine de préparation au marathon du Futuroscope.

Retour sur la piste du stade Pershing dans le bois de Vincennes, je n'y étais pas venu depuis un bon moment.
C'était une belle soirée de printemps alors que la journée avait été plutôt automnale.
J'ai fait le trajet aller en compagnie de Martine bronzée et Ouille, également hâlé, est venu avec nous.
Pierrot était déjà en action sur la piste, Brinouille nous a rejoint et j'ai fait mes séries de pyramides : 1200 m - 4'16", 1600 m - 5'40", 2000 m - 7'07", 2400 m - 8'30", 2000 m - 7'10", 1600 m - 5'40" et 1200 m - 4'13" courant régulièrement en ±1'25" au tour, soit 12 km à près de 17 km/h (3'35" au kilomètre).
Au moment où nous récupérions vautrés dans l'herbe, Enzo est arrivé sur son beau vélo léger, léger, léger… Il est gonflé à l'helium ?
Ce fut un douce soirée de printemps sous un beau soleil déclinant en belle et bonne compagnie, et je suis rentré en courant à travers le bois en compagnie d'Enzo, Brinouille, Ouille et Martine.
ƒred

PS J'ai été attaqué par des moustiques à la fin, ce n'est pas normal, en principe c'est Brinouille qui morfle.

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net