La course à pied Les blogs courseapied.net : fred

Le blog de fred

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2006-06-09 22:35:46 : 9 juin 2006. Quatre semaines avant les 100 km du Morvan.

Me voici à quatre semaines des 100 km du Morvan.
Ma préparation se passe bien, j'ai fait un gros kilométrage entre samedi 3 juin et vendredi 9, avec 140 km répartis sur 9 sorties, deux longues samedi et dimanche et une longue jeudi soir, et deux sorties jeudi et vendredi.
J'ai essentiellement couru à mon allure de course, 12 km/h, sans négliger des sorties à allure plus soutenue comme mardi soir ou ce soir.
J'ai été conforté dans ma préparation par les informations et conseils que Christine Denis (coureuse de l'équipe de France de 100 km) a eu la gentillesse de me donner. Elle va courir les championnats d'Europe de 100 km le 18 juin en Belgique.

Extraits :

Christine Denis :
Bon courage, la difficulté du parcours n’est pas forcément désavantageuse car cela va te forcer à aller moins vite sur les 50 premiers km. Moi à Millau j’ai couru en 8h38 en passant en 3h30 au marathon.
L’essentiel pour un premier est de partir en footing et de ne pas se laisser griser par la facilité de la première moitié de course…
Il faut rester prudent et se freiner au maximum. 12 km/h c’est bien.
Cette année j’ai fait moins de kilomètre et beaucoup plus de compétitions car j’avais besoin de savoir comment j’étais.
La préparation 100km pour moi c’est comme une préparation marathon avec des sorties longues plus longues… mais il faut garder de la vitesse (VMA 200m/300m) et du train (allure spé marathon moi à 4’10’’ au kilo car je me suis blessée pdt les cross et que ma prép VMA s’est interrompue). Cette année j’ai gardé une séance de 6*1000m une fois tous les 15 jours et mardi dernier donc J-10 j’ai fait 8*1000 m en 3’38 de moyenne. C’est juste pour avoir des sensations et travailler dans la durée. J’ai fait au printemps : 2 dix bornes, 2 semis sur route, 1 semi-trail, un trail de 55km et le marathon du Futuroscope (en moyenne une compétition tous les 15 jours)/ les dimanches libres c’était sortie longue entre 2h et 2h30 avec la veille de l’allure 14 à 15km/h : 3*10min ou 3*15 min donc sur 1h30 voire 1h45.

Fais tu tes sorties longues à allure constante 4'45" au km ?

Christine Denis :
Ben en fait d’habitude je fais bien des sorties à cette vitesse mais cette année on n’a pas eu de stage de préparation donc j’ai fait plutôt mes sorties au feeling.

100 km sur 5 sorties hebdo te semble suffisant ? Je vais peut-être monter à 120/130 km à semaine -3 et semaine -2.

Christine Denis :
Question piège car en fait ça dépend de la personne, de ses habitudes, des sorties proprement dites et de ce qu’elle peut supporter donc là je ne sais pas. Par contre n’oublie pas de bien récupérer avant le 100 km car il faut être frais.

Que fais-tu la dernière semaine ?

Christine Denis :
Là j’entame ma dernière semaine donc je ne cours qu’un jour sur 2 et demain je refais une sortie de 1h30 avec 30min allure marathon. Voilà il faut récupérer.

Pour les ravitaillements j'ai trouvé qq chose qui me convient (eau + malto Overstim neutre). Est ce qu'un ravitaiillement tous les 5 km (doncs 25-26 minutes) suffit ?

Christine Denis :
RAVITO tous les 15 min c’est mieux. Malto j’en prends en charge glucidique  3 jours avant la compet, jamais en course. J’ai un partenariat avec WCup qui me réussit bien donc moi c’est boisson wCup tous les 15min environ et un gel de temps en temps (1 par heure environ) avec un peu de ravito solide (WCup fait des nougats mous très digestes) et à la fin c’est plutôt banane coca.

Pour le solide je vais tester, gâteau sport notamment, j'aime bien le pain d'épices mais sur 9 heures ce n'est sans doute pas très digeste ?

Christine Denis :
Moi gatosport 2h avant et 30 min avant le départ je bois ma boisson glucosée de course pour amorcer la vidange gastrique. Il faut que pendant les premières heures de la course tu arrives à uriner, c’est bon signe. Le pain d’épices à déconseiller car c’est très mauvais au niveau de l’absorption intestinale. S’il fait chaud ne dose pas trop ta boisson car tu vas morfler. Privilégie l’eau…et n’hésite pas à t’asperger, en évitant les chaussures. Et mets une casquette que tu mouilles si vraiment c’est le cagna !

Avoir un accompagnateur vélo sur les 60/70 derniers kilomètres par exemple est-il un avantage ? A priori courir seul ne me fait pas peur.

Christine Denis :
Absolument nécessaire, et il faut le connaître, il faut qu’il t’ai déjà suivi sur une sortie longue c’est mieux pour le rythme. Il faut qu’il sache prendre sur lui car à partir du 70ème kilomètre je ne te cache pas que c’est dur et que musculairement c’est douloureux : la tête doit prendre le relais donc si tu as un soutien à tes côtés c’est mieux. Quand tu passes le 70ème après tu serres les dents et tu cours grâce à ton mental. C’est là que se font les différences. Ton accompagnateur doit savoir te dire que tu vas trop vite, savoir te forcer à t’alimenter, savoir te distraire de ta course et te faire profiter du paysage. Si tu cours avec d’autres personnes qui auront des accompagnateurs, ce sont les gens à vélo qui font la discussion donc toi tu écoutes et ça passe plus vite que d’être seul à gamberger…Moi je n’ai fait que 2  cent bornes avec un accompagnateur (qui s’en prend dans la gueule car ça fait mal…et il faut que ça sorte !!!) et c’est une grande part grâce à lui que j’ai terminé ! mon premier au chpt de France à Gérardmer en 2000 et ma victoire à Millau.

---------------------------------------------------------------------

La grosse inconnue pour moi est le ravitaillement, mais j'ai encore du temps pour tester ce qui me convient.
Demain samedi, repos, puis sortie longue de 2h40 dimanche.

ƒred

Les réactions

Par ƒloƒlo, le 2006-06-09 22:42:13
Aller jusqu'au bout de soi même.. tester ses limites.. C'est beau..

Par ƒred, le 2006-06-09 22:45:11
Merci ƒloƒlo. Je verrai ça le samedi 8 juillet en fin d'après-midi, après une journée de 9 heures… ou plus.
Bises bises bises
ƒred

Par L'Castor Junior, le 2006-06-09 22:59:12
Ah, notre Fred national est déjà en juillet... ;-o)
Grosse semaine en effet. Chapeau.
Les limites ? A mon avis, Fred peut les repousser bien plus loin encore. Mais la première réponse sera effectivement connue le 8 juillet. Avec une marraine de coeur comme Christine, et ton sérieux, ça ne devrait être "que du bonheur"...
Belles photos sinon. Le rouge est de rigueur. Vivement les TS courseapied.net ;-o)

Par marie, le 2006-06-09 23:22:39
Super intéressant tout ça Fred...c'est une belle aventure...
Les perfs de Christine Denis me laissent totalement admirative...c'est réellement une autre dimension !
Quel courage que de t'attaquer à ce 100 bornes...
Bises MarieL.

Par ƒred, le 2006-06-09 23:30:58
Pour le moment je trouve la préparation bien plus facile que pour un marathon. Encore trois grosses semaines, la dernière sera vraiment très allégée.
C'est Baltha qui s'y colle pour le vélo. Je suis capable de rester des heures sans rien dire.
ƒred

Par Colimaçon, le 2006-06-09 23:32:06
Très bons conseils par rapport à ton (très bon) niveau que Christine t'a donné. Vivement la fin de la prépa pour voir ce que ça donne.

Par Felix, le 2006-06-09 23:33:37
Merci Fred pour tous ces conseils de Christine. Bon, les 100 km c'est une suite logique de tous tes marathons...tu dois retrouver les mêmes frissons d'avant ton premier marathon.
Pleins de plaisirs !

Par ƒred, le 2006-06-09 23:40:01
Je me sens beaucoup moins dans l'inconnu qu'avant mon premier marathon. De toute façon il est totalement impossible d'approcher la distance à l'entraînement. Ma seule expérience de longue course remonte à trois années. 55 km totalement improvisés courus en 4h25 avec quasiment pas de ravitaillement.
Et c'est certes un autre domaine, mais il y a quelques années je faisais beaucoup de ski de fond et j'en ai fait des sorties de 4 ou 5 heures à vive allure, ainsi que du ski de randonnée avec de très longues journées, départ vers 6 h du matin jusque vers 16h, à crapahuter avec un sac de 15 kg, monter à plus de 3300 mètres. J'adorais ça.
ƒred

Par La Pépite, le 2006-06-10 01:23:11
C'est un vrai roman, c'est une belle histoire....
à suivre le récit de tes entraînements,ça à l'air de n'être que du bonheur!! en tout cas, même si c'est vraiment une autre dimension,en suivant ton "aventure", ça paraît tout d'un coup plus accessible ... enfin, toutes proportions gardées!
Profites-en pleinement, de l'avant, du pendant et de l'après . J'ai déjà hâte de lire ton CR d'après le 8 juillet .. D'ici là, belles ballades.

Par ƒred, le 2006-06-10 01:27:35
A priori la préparation n'est pas insurmontable. Pour ce qui est de la course je ne sais pas. Ça a l'air d'avoir ceci de particulier qu'il faut être très patient. Et je le suis.
ƒred

Par Martine, le 2006-06-10 07:05:25
C'est chouette que Baltha puisse t'accompagner, surtout comme le dit Christine, sur les 30 derniers km.
Il aura son portable et j'arriverai bien à abandonner mes clientes de temps en temps pour le joindre et te transmettre mes encouragements et mon admiration...
Bises
Martine

Par MariedeLyon, le 2006-06-10 08:13:34
Trés interessant ce dial avec Christine Denis, riche d' enseignement !
Comme dit Martine, c' est bien que Baltha soit avec toi, mais il faudra que tu causes un peu, chemin faisant...sinon, le temps va lui paraitre looooong, à lui aussi...mdr.
Il trouvera bien le moyen de te faire parler !
En tout cas, cette aventure va tisser de solides liens entre vous .
Avant que tu ne partes, je suis déjà admirative...
Continue bien en prenant soin de toi.
Bises
Marie

Par mielou, le 2006-06-10 13:51:24
j'aurais pu demander des infos à mohamed magroun fort sympathique jeune homme rencontré hier soir sur un modeste 12km
mais il était un peu tard pour moi
sûr que ces conseils seraient intéressant aussi !!!
et pour la gestion du stress la veille de la course tu as trouvé quoi ?

Par AW, le 2006-06-10 15:31:14
Pour les amateurs de ski de fond il est possible de prévoir pour l'hiver prochain (Genre février) une sorte de mini stage si ça dit. Perso tous les ans je pars faire du skating pendant une semaine dans le Jura, et je manque sérieusement de gens motivés par les grands espaces. Pour le skate c'est pas un problème j'en fais depuis 15 ans, petits conseilles avisés pour les néophites. Ben on en reparle dans 5 mois. Avantages d'une semaine de fond "Gros kilomètrage sur une semaine" Pas traumatisant, renforcement des membres inférieure, musculation des épaules, avant bras, fessiers, développement de la VO2 max, il n'y a que du bon à faire du skate. Entraînement bi-quotidien et possibilité de finir la semaine par un course (Genre mini transju ou pour les aguerris transjurassienne.

Voili une idée lancée à la volé

chao

Par Emma Peel, le 2006-06-10 16:32:01
Waouh c'est super intéressant(et c'est un autre monde aussi...) la prépa d'un 100 et ce qui peut s'y passer... Niveau ravitaillement, réactions du coprs et des intestins au bout de 70 bornes...

C'est chouette que Baltha te suive. Peut-on l'appeler pendant ta course pour qu'il te passe nos encouragements ?? Pour te changer les idées, te faire penser à autre chose. Baltha, prépare de longues histoires ..;-)

Bonne fin de prépa Fred,
Bises*

Emma

Par ƒred, le 2006-06-10 17:31:44
Mielou, pas de stress avant une course, là je ne pense pas que ce soit différent, enfin je verrai bien. Le jour où je commencerai à stresser j'arrêterai de courir.
Emma, oui tu pourras m'appeler, avec plaisir, je pense que je serai en mesure de répondre vu que mon allure ne sera pas trop élevée.
Quoique dans le Morvan il y a des zones pas bien couvertes…
ƒred

Par duduche, le 2006-06-10 18:00:32
Trés intéressant ce dialogue.
Avec un accompagnateur comme Baltha ça devrai aller,il te chantera une chanson!!
Bon courage Fred ,du coup j'ai hate d'étre le 8 juillet, je t'encouragerai moralement.

Par Julie, le 2006-06-10 21:23:14
ça a l'air d'etre une belle aventure la préparation d 'une telle course. La distance me semble si inaccessible! Bravo, toujours aussi intéressant à lire et quels beaux mollets. Bye Julie

Par manga3, le 2006-06-10 22:28:52
Je ne sais que te dire, t'encourager dans ta folie me semble oportun, alors je te souhaite qu'il ne fasse pas trop chaud......et que ton objectif se réalise selon tes souhaits.....rien que d'y penser, j'ai déjà mal partout.....un jour, peut être dans un autre monde ou une autre vie......qui sait....
Lolo

Par floflo, le 2006-06-10 23:53:50
oui beaux mollets ! belles cuisses aussi !

Par , le 2007-03-23 16:40:15

Par , le 2007-03-23 16:40:25

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)


Mercredi soir, F@bien et Baltha en piste pour des 800 m.



Alexis quatre vents, F@bien, Baltha.
ƒred, Martine, Zuzana.


Brinouille m'a gentiment prêté son électrosimulateur, mes mollets ont apprécié ce soir. Merci Brinouille.


Baltha tu me demandais comment sont les Pegasus light TC, les voici.
Je les ai achetées en août 2004 au Japon (35 euros !), je ne sais pas si le modèle actuel est semblable.
Je suis quand même moins bien dedans qu'avec les Zoom Elite.



Les 5 billets précédents

2006-06-06 21:09:33 : Mardi 6 juin 2006. Buttes-Chaumont au soleil, course rapide et PPG. - 10 photos - 40 réactions

Il fait très beau ce mardi, alors je file chercher mes enfants à l'école à 16h30 et 10 minutes plus tard nous voici aux Buttes-Chaumont.
Au programme pour eux, diverses activités, de l'observation des canards à la recherche de coccinelles.
Pour moi, un peu de course, consistant en des tours de lacs pour surveiller mes explorateurs. Tours de lac donc, de plus en plus rapides, commencés en 2'40" et terminés en 2'10" pour un tour de 625 m. J'ai fait 15 tours, soit 9,375 km courus, avec des collégiens parfois moqueurs.

Puis je fais beaucoup de PPG, Petites Pitreries sur Gazon, illustrées en photos.

Demain soir stade Pershing, puis sorties longues en fin de semaine, les 100 km du Morvan sont dans un peu moins de cinq semaines maintenant.

ƒred

2006-06-04 14:11:21 : Les Vincennus™ en repérage, dimanche 4 juin 2006. - 11 photos - 21 réactions

Mais quel mauvais coup préparent-ils donc ces Vincennus™ en repérage ?
Rien d'autre que les 10 km du 11 juin, alors nous filons sur le parcours de la course.
Nous étions nombreux ce matin, je ne suis même pas certains que nous tenions tous sur la photo. Je n'ai pas fait l'intégralité du parcours, j'ai accompagné Martine à la fin avant de continuer jusque chez moi, j'ai couru au total 2h28 ce matin, pour un peu plus de 27 km courus. Manifestement la boisson eau + malto me convient bien.
Demain matin j'irai aux Buttes-Chaumont assez tôt pour une sortie d'une heure trente en rythme.
Je suis paresseux comme un vieux matou au soleil donc je vous laisse imaginer les légendes des photos. En orange sur son vélo c'est Enzo.

Bilan de ma semaine allégée après le marathon du Futuroscope de dimanche dernier :
- lundi 53 minutes ; 9,5 km
- mercredi 1h15 ; 14 km
- samedi 2h16 ; 27 km
- dimanche 2h28 ; 28 km
soit 78,5 km pour environ 6h50 minutes, plus les 3h05 minutes et 42 km de dimanche dernier.
La semaine prochaine je devrais dépasser 110 km je pense.
ƒred

2006-06-02 11:57:20 : Six semaines avant les 100 km du Morvan à Château-Chinon. - 9 photos - 28 réactions

Six semaines avant les 100 km du Morvan à Château-Chinon, samedi 8 juillet.

Je viens d'avoir des informations précises sur le parcours des 100 km du Morvan à Château-Chinon.
DanL, qui va participer à la course de 50 km organisée en même temps était sur place mercredi soir et jeudi matin. Il a fait le circuit en voiture avec l'organisateur, puis en courant le jeudi matin, 25 km en 2h38. Ça se confirme, ça monte, ça descend, ça monte, ça descend, ça monte, ça descend, ad libitum dans un superbe paysage. Commentaire de DanL : il ne doit jamais y avoir plus de 300 mètres de plat consécutifs…
Je crois que je n'ai pas fini d'aller manger des côtes au parc de St-Cloud le soir.
Merci à toi DanL pour toutes ces informations et les photos.

Après une semaine post-marathon du Futuroscope allégée, où je n'ai eu aucune douleur particulière, juste un gros hématome au troisième orteil du pied droit, je vais reprendre ma préparation dès ce soir et ce week-end où je vais pouvoir courir trois jours consécutifs, avec déjà 2h15 dès samedi où je testerai un ou deux ravitaillements liquides.
Je pense que mon allure de départ sera de ±12 km/h, ajustable selon le relief du circuit, enfin je vais caler tout ça lors de ma préparation. Je pense que je vais partir avec un objectif chronométrique de 9 heures.

Parcours tracé dans Openrunner :

http://www.openrunner.com/index.php?id=273648

ƒred

2006-05-31 16:33:33 : Dimanche 28 mai 2006. Marathon du Futuroscope. Préparation pour les 100 km du Morvan du 8 juillet. - 15 photos - 29 réactions

Dimanche 28 mai 2006. Marathon du Futuroscope. Préparation pour les 100 km du Morvan du 8 juillet.

Pour la seconde année consécutive je cours le marathon du Futuroscope comme meneur d'allure. 3h30 en 2005, et allure 3 heures cette année car je n'ai pas couru le marathon de Paris en performance. Je me suis décidé il y a un peu plus de deux semaines à courir les 100 km du Morvan à Château-Chinon le 8 juillet, ce marathon sera donc une sortie longue en compétition. J'ai suivi cette fois une préparation assez courte en 6 semaines avec 4 à 5 sorties par semaine, je ne veux pas terminer le marathon fatigué et être obligé de couper pour récupérer car je dois continuer mon entraînement pour les 100 km.
Il fait chaud samedi après-midi dans le Poitou, j'espère que ce sera plus frais dimanche matin. C'est la première fois que je participe à une pasta-party, celle-ci se déroule dans le parc du Futuroscope, elle est parfaitement bien organisée, c'est copieux et de qualité.
Première fois aussi que je mange le Gatosport d'Overstim (amandes) au petit déjeuner, testé quand même une semaine avant pour éviter toute mauvais surprise. Pour de la préparation en poudre simplement complétée d'eau puis cuite au four ce n'est pas trop mauvais, j'ai juste oublié d'enlever les raisins secs que je ne mange pas. Mais je préfère quand même manger mes pâtes le matin, comme à la maison.
Le ciel est couvert mais le vent souffle en rafales dimanche matin. Au moins nous n'aurons pas trop chaud. Je retrouve les autres meneurs d'allure au car podium, il y a quelques Kenyans, des Chinois, un Russe et l'inamovible El Hadi Moumou.
Il y a une bonne trentaine de candidats pour les 3 heures, il y a un autre coureur avec moi pour donner le rythme et nous nous élançons à 9 heures, mes deux ballons orange flotant au vent derrière moi. Après deux kilomètres aux abords du parc nous voici en rase campagne, et bien dans le rythme prévu de 4'15" au kilomètre. Descente puis montée, les trois premiers kilomètres sont à l'image de la première moitié de course, accidentés. Nous filons vers le nord en passant deux fois au dessus de l'autoroute A10. Il y a dans le groupe Christine Billet, coureuse de l'équipe de France des 100 km qui fignole sa préparation pour les Championnats d'Europe qui auront lieu le 18 juin en Belgique. J'en profite pour lui demander quelques conseils, elle couvre la distance en 8h08' en partant en 4'45" au km.
Curieusement une partie du groupe va plus vite et ils sont une bonne dizaine avec 50 à 60 mètres d'avance. Il n'est pas question pour moi d'accélérer, mon rythme doit être de 4'15" au km.
Parigny, St-Léger, Marigny-Brizay, nous traversons des petits villages du Haut-Poitou où les habitants nous encouragent avec entrain. Ça monte et ça descend toujours, ça tourne et détourne, entre vignes, bosquets, champs de blé ou de melons. Il y a une bonne montée vers le 10e km passé en à peine 42', soit très légèrement en avance.
Nous rejoignons le groupe devant et nous sommes pas loin de 30 au passage au 14e km atteint en moins d'une heure. J'ai lancé mon timer sonore au départ, il sonne toutes les 4'15" ce qui est un très bon repère pour l'allure. Arrive la grosse difficulté vers le 20e km avant Vandœuvre de Poitou, une côte pas facile à négocier.
Passage au semi en 1h29' et une poignée de secondes, en fait j'ai accéléré dans les côtes, nous avons un peu d'avance mais ce n'est pas bien grave. Nous avons le vent en plein en face, il souffle vraiment fort. Des spectateurs se demandent pourquoi je cours avec deux ballons, d'autres trouvent que ça doit être difficile, mais non l'helium c'est tout léger. Il y a des personnes âgées en tenue du dimanche ou en bleu de travail et blouses sur le pas de leurs portes ou les entreés de ferme. Deux cavalières cheveux au vent lancent leur chevaux dans un champ de luzerne, les coquelicots dodelinent de la tête au gré du vent.
28e km, deux tiers de course, un peu moins de deux heures, nous sommes moins nombreux soudain, ça ralentit vraiment aux tables de ravitaillement. Christine Billet a accéléré avec quelques autres coureurs, nous ne sommes plus qu'une dizaine. Thierry, l'autre lièvre 3 heures, s'est arrêté plusieurs fois pour des besoins naturels, il est quelque part derrière. Il y a un lièvre mort sur la route et une autre charogne dans le fossé, trois corbeaux s'envolent à notre passage et l'un d'eux me frôle, je ne sais pas ce que j'ai avec les volatiles. Le groupe s'étire, nous avons 30 secondes d'avance, j'ai pris des bouteilles d'eau supplémentaires à chaque table pour les distribuer aux coureurs partis trop vite que nous dépassons. Un des coureur chinois marche, il n'essaye même pas de repartir. Neuville-de-Poitou passée, il reste encore un village à traverser avant un long moment où nous serons absolument seuls.
Par chance le vent souffle favorablement au moment où nous abordons une série de faux-plats usants. Comme j'ai pas mal bu je pense que je vais devoir m'arrêter pour uriner. C'est chose faite au 35e km, il n'y a plus que quelques coureurs avec nous, mais étirés sur plusieurs dizaines de mètres. Thierry, l'autre ballon 3 heures vient de passer, je me remets en route 50 mètres derrière lui.
Il n'y a pas de spectateurs sur cette portion du parcours, là bas à droite en contebas on aperçoit le parc du Futuroscope à quelques kilomètres. Il y a trois coureurs avec moi, puis plus que deux dont l'un fait l'élastique, un coup à 5 mètres puis à 15 mètres, puis 3 mètres. Il s'arrête à une table d'épongeage, vaincu pas les crampes.
Avant la montée du 40e km pour passer au dessus de l'autoroute un coureur tombe et reste au sol. Il a l'air de n'être qu'une immense crampe de la tête aux pieds. Sur le coup j'étais inquiet mais en fait il n'a rien de grave, j'essaye de le décramper mais sans succès. Une accompagnatrice à vélo appelle l'organisation, une ambulance va venir depuis le 35e km. Je me remets en route tout seul, j'ai du mal dans la bosse, je bois à nouveau car j'ai chaud. C'est une peu dfficile dans le final, je rattrape deux coureurs mais je suis très en retard sur le rythme 3 heures. J'ai arreté mon chrono quelques instants donc je ne sais plus où j'en suis, pas grave, de toute façon nous avons beaucoup trop de retard pour passer sous les 3 heures. Je me retrouve seul à nouveau à l'entrée du parc du Futuroscope que nous traversons cette année, pour finir en montée sur le parking.
Il n'y a personne au massage alors j'en profite, je découvre que j'ai un gros hématome au troisième orteil du pied droit. Je sens que ma préparation a été courte, je n'aurai vraiment pas pu courir plus vite sur ce parcous assez sélectif. Finalement j'aime bien ce genre de marathon au parcours un peu vallonné et bucolique, même il y a parfois quelques moments de grande solitude.
Et cette course est vraiment bien organisée, bravo à toute l'équipe.
Christine Billet a gagné en 2h56' avec une beau negative-split de 1'30", elle voulait courir une sortie longue en compétition avant les championnats d'Europe de 100 km, elle est très contente de sa course.
Il y a la cérémonie de récompense et de remise des prix sur le lac du Futuroscope mais je ne reste pas car je dois aller à Poitiers prendre le TGV pour Paris. Houla j'ai les jambes sensibles, surtout aux changements de position.
Lundi matin c'est encore un peu gênant, je vais finalement courir une petite heure en milieu de journée au bois de Vincennes, la mise en route n'est pas facile mais au bout de 10 minutes ça va bien, et en plus il y a de belles éclaircies.
Je retourne courir à Vincennes ce soir, puis je recommencerai dès ce wek-end ma préparation 100 km, il me reste un peu plus de 5 semaines. Brinouille m'a prêté son électrosimulateur que j'utiliserai en mode récupération, je n'ai jamais testé, je vais découvrir ça ce soir.
ƒred

2006-05-26 19:54:28 : Septième et dernière semaine de préparation au marathon du Futuroscope. Rien. - 11 photos - 20 réactions

Septième et dernière semaine de préparation au marathon du Futuroscope. Rien.

Ma septième et dernière semaine de préparation au marathon du Futuroscope a été très allégée : pas de sport.
Allez, quand-même une petite sortie d'un peu plus d'une heure jeudi matin aux Buttes-Chaumont pour réviser l'allure de dimanche. Et j'y retourne samedi matin pour une quarantaine de minutes.
J'ai surtout fait quelque chose dont j'avais perdu l'habitude depuis quelques semaines : la sieste. Il m'arrive régulièrement de faire une petite sieste dans la journée, en début d'aprè-midi, entre 20 et 30 minutes. Ce vendredi après-midi ce fut une très longue sieste de près de deux heures.

A propos de sieste, lorsque j'habitais au Japon, et à chaque fois que j'y retourne, je vois des Japonais qui dorment dans des situations ou des environnements totalement inattendus : dans le métro, dans les trains et d'une manière générale dans les transports. Mais aussi entre 12 h et 13 h sur des bancs dans des parcs ou jardins, dans leurs voitures sur des parkings, dans des restaurants, des grands magasins. Quelqu'un endormi sur un banc de métro n'est pas forcément un sans domicile ou un marginal. Dans aucun autre pays au monde je n'ai vu tant de dormeurs, je ne sais pas à quoi cela tient, les Japonais à qui j'ai posé la question on même été etonnés de ma demande.

Dimanche matin à 9 heures je prendrai le départ de mon vingt sixième marathon, comme meneur d'allure pour trois heures.
Puis après une semaine de repos je reprendrai l'entraînement sérieusement pour ma préparation aux 100 km du Morvan à Château-Chinon le samedi 8 juillet.
ƒred

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net