La course à pied Les blogs courseapied.net : fred

Le blog de fred

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2006-12-01 15:13:12 : Marathon de La Rochelle 2006, galerie de coureurs par Martine.

Voici une sélection de photos de coureurs du marathon de La Rochelle 2006.
© Martine.

Retrouvez le récit de ma course ici :
http://fred.courseapied.net/billet.php?idbillet=2759

Ces photos sont mises à disposition sous contrat
Creative Commons :


http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/

ƒred

Les réactions

Par JP II, le 2006-12-01 15:16:37
Y a de la qualité !
superbe !

Par Narbé, le 2006-12-01 15:27:35
Ah si seulement j'avais le même fessier que la dossard 213....

Par SERGE92, le 2006-12-01 15:28:04
le poids des regards!
merçi Martine

Par JP II, le 2006-12-01 15:30:00
Tu penses quand même pas à divorcer narbé ? c'est pas suffisant comme motif !

Par L'Castor Junior, le 2006-12-01 15:32:22
Superbe(s) !
Le 1401 a le même débardeur "fétiche" que mon père. Ca me fait penser que j'aimerais bien qu'il courre un marathon avec moi...
Sait-on jamais ?

Par Narbé, le 2006-12-01 15:33:14
Euh je parlais pour moi JP; je voulais dire qu' avec des fesses aussi musclées, on ne doit pas avoir trop de soucis du genre douleurs sciatique...

Par MarieL, le 2006-12-01 15:58:56
C'est simplement magnifique ! un grand merci à l'autruche Martine !

Par Wallaby, le 2006-12-01 18:24:22
Très belles photos!

Par invité, le 2006-12-01 18:31:45
Bravo pour cette jolie série. Juste un "truc" de photographe : forcer le flash sur "on" même en plein jour. Cela donne plus de constraste dans le détail des visages et plus particulièrement sur les carnations foncées. Méthode à utiliser si le sujet principal est à moins de 10 mètres (suivant la puissance du flash). Essayez, vous verrez le résultats est stupéfiant. Attention au revers de la médaille : ça mange beaucoup de piles ou accus.

Par serge92, le 2006-12-01 19:23:49
invité tu as raison il y en a qui sont un peu foncés! on devrait d'ailleurs leur interdire de courir!:-)))))

Par Martine, le 2006-12-01 19:25:25
Merci Frédéric d'avoir pris le temps de faire ce blog.
Merci à l'invité pour les conseils: je vais y penser désormais.
Je suis contente, car les expressions que je voyais sur ces visages, je les retrouve aussi sur ces photos.
C'est vraiment un bonheur de suivre un marathon comme celui ci.
Martine

Par Pierre, le 2006-12-01 19:50:04
Martine,
Je paris que tu as un D70 (s?) en tout cas c'est un NIKON et ça c'est bien :DDD (j'ai un D200 et un D80)
A mon humble avis, pour ce qui est des photos :
Je n'ai pas les EXIFS des photos mais
-La focale utilsée certainement 70mm ne se prète pas trop aux "portraits" en course mais il y a moyen de faire de superbe photos du peloton de l'échauffement des préparatifs...
-Pour faire des photos de type "portrait de cap", il est recommandé d'utilisé des focales plus importantes on peut monter a 200mm voir 300 même si après ca fait un peu to much cela te permet d'isoler ton personnage sur la photo et de flouter les arrières plan en plus tu photographies le coureurs a environ 5/8 mètres alors qu'avec un 70mm tu doit vraiment attendre le dernier moment.

- Un truc super sympa a faire c'est des "filés" qui donne une grande impression de vitesse pour cela tu garde tu fixes le coureur qui arrives et lorsqu'il passe a coté de toi tu déclenches ca fait de super résultats!

Voilà voilà
Pierre
Au fait le petit secret c'est de capter le regard du sportif que tu es en train de photographier pour cela tu cries quand les coureurs arrivent (tu te fais remarquer pour qu'ils te regardent)

Par Pierre, le 2006-12-01 19:58:54
Bien évidemment je te félicite pour ce reportages qui comme le dit si bien Delphine retracent les émotions du marathon.

Par Martine, le 2006-12-01 20:03:57
Merci Pierre
Pour la photo, c'est comme la course: j'apprends...
Donc maintenant, en plus de courir pour voir un maximum de coureurs, je vais aussi crier... Héhé
Martine

Par Pépito, le 2006-12-01 20:07:58
Photos très sympas qui donnent envie de marathon et aussi d'un séjour à La Rochelle...

Par serge92, le 2006-12-01 20:53:03
Martine maintenant tu vas courir en criant pour pouvoir saisir les visages en mouvements .....a très bientôt bizorange

Par Jafangie, le 2006-12-01 21:06:24
Salut Martine (et Fred),
Martine belles photos dans lesquelles toutes les émotions sont restituées plus vraies que nature!
Tu n'en as pas une de moi de dos au 13ème?
Bizzzzzes d'autruche!
@+
Jaf"'

Par , le 2006-12-01 21:28:33
terrible le maillot vert dossart 2137!!!

Par cyrille, le 2006-12-01 21:32:20
c' est balta sur la 1ere photo? j' aime celle du coureur en gants blanc @+

Par Martine, le 2006-12-01 21:52:04
Comme toi Cyrille, le coureur aux gants blancs je l'adore. Il était si heureux, en plus il m'a vu et je ne pouvais pas louper ce sourire et cette joie.
Oui, c'est Baltha sur la première photo.
Martine

Par La Pépite, le 2006-12-01 22:07:35
Que d'émotions tu nous fais revivre Martine et de biens beaux athlètes dans l'effort tu nous fais découvrir! Il ne suffit pas d'avoir le bon "matos", il faut aussi et surtout avoir le bon "oeil", celui qui sait capter le regard et l'émotion . Effectivement magnifique celle du N°30 : il laisse exploser sa joie et semble ravi que tu sois justement là pour en être témoin.Merci pour cette belle "couv" d'une très belle course.

Par james, le 2006-12-01 22:21:02
Merci MARTINE pour toutes ces belles photos j'ai retrouvé plein de visages qui nous sont trés familiers

Par Barbie, le 2006-12-01 22:34:02
Bravo pour le reportage photo j'ai vraiment retrouvé l'ambiance de mon premier marathon. Ce qui est clair sur les photos c'est que l'on voit bien que nous ne sommes dans une petite course genre balade. La souffrance est là même si on aperçoit des sourires. Ravie de n'avoir pas été prise en photo parce que je n'étais pas maquillée pour la circonstance !

Par rafale_marine, le 2006-12-01 22:45:19
Super fred merci pour els jolies photos!!!!

Par Enzo, le 2006-12-01 23:58:59

!!!! MAGNIFIQUE !!!!

Par ƒred, le 2006-12-02 06:50:08
@Pierre, d'accord pour que tu nous offres un 200 mm alors…
@Rafale, c'est Martine qu'il faut remercier pour les photos.
Envoie moi un mail et je t'enverrai tes images en haute résolution : fpoirier@hotmail.com
La Pépite je te les envoie aussi.
ƒred

Par Calou, le 2006-12-02 09:50:30
Très beau reportage-photos Martine !!
Merci.
Bises.
Calou

Par Sedef, le 2006-12-02 11:18:26
Vraiment superbes ces photos sur le vif.
Ah l'intensité de la dernière ligne droite !

Par rafale_marine, le 2006-12-02 14:24:45
Alors merci martine!!!

Par Stef95, le 2006-12-02 17:05:26
Trop belles en effet les photos. Quand on voit de cette manière la bobine des participants, on se demande, surtout quand on n'en a pas encore courru un seul (comme moi) ce qu'on va faire dans cette galère ... il n'y en a pas beaucoup qui s'amusent: des rictus de souffrance, une concentration terrible pour continuer d'avancer. De quoi bien illustrer le fait qu'un marathon ça se mérite, bravo.

Par parisi, le 2006-12-02 21:58:35
Merci et bravo Martine pour ces superbes photos très chargées d'émotions et de toutes natures .
Et félicitations pour le travail qu'il a fallu effectuer pour télécharger tout ça et nous permettre ainsi d'en profiter !!!
Super !!!

Parisi

Par mario et son petit vélo, le 2006-12-03 08:10:30
encore merci pour les photos, ce fût pour moi un trés bon marathon.42 km de bonheur.
merci Martine

Par , le 2006-12-03 20:34:01
EN cherchant les photos du marathon j arrive ici merci de me d ire commment faire pour avoir toute les photos on ne voit pas tout . Merci

Par , le 2006-12-03 20:34:05
EN cherchant les photos du marathon j arrive ici merci de me d ire commment faire pour avoir toute les photos on ne voit pas tout . Merci

Par ƒred, le 2006-12-03 23:55:10
Il ne s'agit ici que d'une sélection de photos.
Les photos officielles sont sur ce site :
www.maindruphoto.com
avec recherche par n° de dossard ou par nom
ƒred

Par ƒred, le 2006-12-03 23:58:17
Photo de Mario et son vélo en 2005 :
http://www.ibamo.com/temp/blogcap/photos/798-05.jpg

ƒred

Par La Pépite, le 2006-12-04 10:41:50
Certains se damneraient pour être photographiés par Vincent Thisismyart, mais être immortalisée par MArtine c'est tout aussi gratifiant !!

Par ƒred, le 2006-12-12 17:04:25
Suite à de nombreuses demandes reçues par mail, je rappelle que ce ne sont pas les photos "officielles" prises pendant la course, pour les visualiser et les acheter il faut se connecter sur le site :
www.maindruphoto.com
avec recherche par n° de dossard ou par nom

ƒred

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)









































Départ des fauteuils pour le semi-marathon.













9e km pour Elizabeth Chemweno.





13e km pour La Pépite.


13e km pour le ballon 3h15.


Passage au semi.


13e km.


13e km.



13e km.



30e km.


30e km.


Les 5 billets précédents

2006-11-30 21:13:28 : Marathon de La Rochelle, 26 novembre 2006 - 57 photos - 58 réactions

C'était en été, aux Francofolies de La Rochelle.
Sur la place St-Jean d'Acre, lieu d'arrivée du marathon, Robert Charlebois chante.
" Si j'avais les ailes d'un Ange… Je reviendrai à Montréal, dans un grand Boeing… Elle s'appelait Concepcion… J'cours comme un fou".

Dimanche 26 novembre 2006, ce sera ma troisième participation consécutive à ce marathon.
Après une édition 2004 sous la pluie et dans le vent, 2005 par un froid sec, 2006 sera… sous le soleil.
La météo était pourtant moche les jours précédents, et même le samedi matin, le ciel était encore bien gris, mais le vent heureusement tombé et la pluie partie plus à l'est.
Enzo est également du voyage, il fera un bout de chemin en compagnie de la Pépite et de Baltha. Baltha qui travaille jusque fort tard dans la soirée de samedi viendra en voiture avec son père et Chrystel, ils arriveront vers 7h à La Rochelle. Difficiles conditions pour se lancer sur un marathon. L'année dernière il s'était décidé une dizaine de jours avant et avait super bien couru son premier en un peu moins de 3 heures.
Nous retrouvons la Pépite toute souriante à la gare de La Rochelle, puis après avoir déjeuné, récupéré mon dossard et celui de Baltha, salué James de l'organisation du marathon du Futuroscope, je pars avec Martine pour aller courir une trentaine de minutes en bord de mer. Nous empruntons le circuit du départ des femmes, en longeant le Mail et le casino en direction de Port Neuf. Il fait très doux mais le ciel est totalement gris. Dimanche il devrait faire beau, en tout cas nous n'aurons probablement pas de pluie.
Le soir nous sommes invités chez Raztaboule pour manger… des pâtes évidemment. Merci encore à toi Raztaboule pour ton accueil.

Dimanche matin, 6h30. Petit déjeuner matinal juste devant le vieux-port. Il fait encore nuit, le ciel semble dégagé. Des barrières sont en cours d'installation au niveau du tronc commun 13e/20e km.  Baltha arrive vers 7h30, il prend une douche et se change. Nous retrouvons La Pépite et Enzo, puis Jafangie arrivé la veille du VietNam, il est frigorifié. Le ciel s'éclaircit, il va faire très beau apparemment. La Pépite part rejoindre sa zone de départ sur le quai Prunier, je pars m'échauffer en compagnie de Baltha et d'Enzo.

" Si j'avais les ailes d'un Ange je partirais quai Maubec".
L'heure de départ approche, il y a beaucoup plus de spectateurs qu'en 2005, c'est vrai que le froid glacial matinal avait dû en dissuader beaucoup. Je rentre dans le sas de départ une dizaine de minutes avant l'heure, Baltha, Enzo et Rafale Marine sont sur la gauche le long du canal. Devant dans le sas élites je vois Jipé, j'ignore son objectif chronométrique.

Les coureurs handicapés en fauteuil se lancent sur le semi, suivis par les non-voyants sur les 42 km, sous nos applaudissements. Le coup de feu nous libère à 9h30, le quai est assez étroit, virage à droite, Chrystel et Martine sont là aux 400 m environ. 400 m, à peine 1 % de la distance. Le premier kilomètre est en montée, je passe en 4'10". Jipé est 35 mètres devant moi, j'accélère pour le rejoindre vers 1500 m de course. Il a un objectif vers 2h48 comme moi, super, nous allons courir ensemble. Enzo nous rejoint au 3e km après la jonction avec le départ des femmes. Il y a une densité importante de coureurs mais c'est suffisamment fluide.
Nous avalons la petite côte du 5e km passé en 20 min pile. Il fait un temps superbe, un temps à sortir du port à la voile. Pour nous ce ne sera ni triangle olympique, ni course au large, mais deux boucles en forme de 8, que j'espère le moins possible en solitaire. Les kilomètres défilent vite, nous échangeons quelques mots avec Jipé et Enzo. Voici déjà le "zigzag" du parc Cherruyer et son minuscule tunnel. Minuscule car c'est un carré de béton d'à peine 3 mètres de section, terminé par une grimpette très raide.
J'imagine que ça doit coincer à cet endroit dans le gros du peloton. Martine est là au virage du 9e km, Enzo s'arrête, Jipé est quelques mètres devant moi et nous atteignons le ravitaillement du 10e km en 39'30". Les sensations sont bonnes mais pas d'enthousiasme prématuré, la navigation n'est pas terminée. Le secteur des terrains militaires est assez ingrat, je reste concentré sur ma foulée, puis ça devient plus gai vers la Porte Royale et enfin franchement animé en débouchant sur le quai Maubec.
Virage à droite, puis à gauche sur le Vieux Port, 13e km, Chrystel est là en compagnie de Martine au pied du phare, nous allons repasser dans l'autre sens au 20e km.
Nous voici à nouveau dans un endroit pas très joli ni très animé, le vent du sud s'est levé, nous naviguons vent debout. Nous formons un groupe d'une dizaine de coureurs, nous rattrapons la Kenyane Chelagat et une coureuse française (Desprez ?).

Le 15e km passé en un peu moins d'une heure, là où ça commence à monter à nouveau, dans cette zone aux larges avenues où nous sommes seuls, du côté de l'IUT et Sup de Co. Voici l'homme qui tape inlassablement sur bidon métallique, il est au même endroit tous les ans. Je pense au violoniste des Minimes également, sera t il là lui aussi ? Puisque j'en suis à penser, je pense à Sedef qui est lui aussi en train de courir un marathon, là bas, en Italie. C'est le demi tour au rond-point, nous voici au port des Minimes et nous filons le long des centaines de bateaux à flots. Ça me donne envie de prendre le large. Le père de Baltha m'a donné une bouteille que je garde avec moi.

Et oui il est là le violoniste, seul sous son parasol. Là bas à bâbord c'est l'esplanade St-Jean d'Acre où se trouve l'arche d'arrivée. Virage à droite à la Ville en Bois, nous courons sur un large terre plein le long des bateaux à quai, il y a quelques superbes unités qui sont là en hivernage ou en réparation. Virage à gauche vers l'Encan et le ravitaillement du 20e km, nous croisons les coureurs qui viennent de passer le 13e km. Puis c'est la Gabut et le retour vers le Vieux-Port où la foule est vraiment dense. Je devine Martine en rouge sur le terre-plein en gazon, puis Chrystel devant l'arche du semi.
Mi course passée en 1h23'40". Jipé semble accélérer, en tout cas je n'ai pas l'impression de ralentir. Je me retrouve un peu isolé dans la montée du Mail devant le casino. Surtout ne pas accélérer, surtout être raisonnable.

Petite descente en bord de mer, à nouveau cette montée du 5e devenue montée du 25e km dans ce coin que je n'aime pas vraiment, Jipé est 40 à 50 mètres devant mais il est légèrement plus rapide et l'écart augmente insensiblement. Nous allons repasser dans le parc aux allées sinueuses avant de nous engouffrer dans cet étroit tunnel. Je suis seul désormais au 28e km, ça me rappelle l'édition 2004, je ne vois plus Jipé devant moi.

Sortie du tunnel, rue étroite, virage à gauche, Martine est là fidèle au rendez-vous du 30e km que je passe en un peu moins de 2 heures. Plus que 12 km, ou encore 12 km ? En arrivant vers le 33e km sur le Vieux-Port j'entends le speaker qui annonce l'arrivée du vainqueur, je croise l'arrière de la course qui passe au semi, un Kenyan isolé passe en trombe, il est le second de la course je pense.
Chrystel m'encourage puis je continue seul vers l'Aquarium, l'Encan et ce secteur pas facile du 34e-36e km.

35e km, je devine Jipé devant moi, comme je sais que je n'ai pas accéléré j'en conclus qu'il a ralenti, tout comme moi je pense. J'ai l'impression que cette fin de marathon va être difficile. Je le rattrape en lui disant de me suivre, mais il lâche prise rapidement. J'espérais que nous pourrions terminer à deux. C'est curieux, je suis à peu près dans le même rythme qu'en 2004 et 2005 et il y a beaucoup plus de défaillants depuis le 30e km.

Impossible de trouver un coureur qui soit exactement au même rythme que moi. J'ai mal aux quadriceps depuis quelques minutes, toutes proportions gardées ça me fait penser aux 100 km du Morvan.
Je sens que c'est cuit. Cuit pour les 2h48, cuit pour mes cuisses. Il n'y a personne avec moi, deux coureurs plus rapides me dépassent, puis j'en rattrape deux de notre petit groupe du 15e/20e km, dont l'un semble à l'agonie, je lui donne ma bouteille. Je vois l'arrivée à 300 mètres, là, juste de l'autre côté de ce petit morceau d'Atlantique, mais il nous reste plus de 3 km à courir. Enfin à couvrir. C'est enfin la Ville en Bois, mes cuisses sont du même matériau, au virage serré à droite j'ai regardé derrière moi, il n'y a personne, aucune bouée à laquelle je puisse me raccrocher. Où êtes vous phares et balises ? Allez il faut continuer, foulée rasante, oublier ces quadris douloureux, oublier quoi ? Je ne sais plus, j'ai oublié. Je passe au ras des bateaux immobilisés sur leurs bers. Il y a là un magnifique Swan (56' je crois). "Si j'avais les ailes d'un swan…".

Nous croisons les coureurs du 33e km, je n'y prête même pas attention. Où sont Baltha ? La Pépite ? Et Barbie dont c'est le premier marathon ? Je fais attention à mes appuis aux tables du ravitaillement du 40e km, le sol est jonché des vestiges du ravitaillement du 20e km. Il y a quelques minutes j'ai dépassé les deux derniers coureurs de ce marathon, ils n'ont pas encore passé le semi. Ça me refait penser aux 100 km. Retour vers le Vieux-Port et sa foule désormais très compacte. J'entends "Allez Frédéric" à plusieurs reprises, c'est vrai que les dossards comportent notre prénom.
Je cours sans plaisir, juste pour arriver, presque par habitude. J'ai l'impression de ne pas avancer, peu importe le chrono, ce sera sans doute vers 2h51. Jipé où es tu ? Chrystel m'encourage peu après le 41e km, Martine est là comme prévu, pile au 42e km, je dois tellement avoir la tête des mauvais jours que le fichier photo est endommagé.
Razatboule est là juste à l'entrée des pavés, qu'ils me font mal aux mollets ceux là. Virage à droite après la tour St-Nicolas, je cours au ralenti, je n'accélère même pas, Jipé arrive en même temps que moi sur la ligne. Nous sommes en 2h51'40" apparemment, j'en ai perdu du temps dans ce final infernal, j'ai dû terminer à peine à 13 km/h je pense. Pas de doute, je viens de faire connaissance avec le mur de l'Atlantique au 40e km.
Je quitte la zone d'arrivée en marchant du plus vite que je peux sur les remparts. Martine et Raztaboule sont là au soleil, il fait chaud.
J'interroge : "Et La Pépite ? Et Baltha ?".
Pas de nouvelles depuis le 30e km. Les minutes passent, les coureurs arrivent, certains fringants, d'autres défaits. Je remonte la course en m'arrachant les yeux pour tenter d'apercevoir Baltha et La Pépite. Le ballon 3 heures vient de passer suivi par un groupe compact. Je suis inquiet, je continue ma remontée de la course. Voici Enzo, avec La Pépite juste derrière lui. Je cours à ses côtés en l'encourageant, mes mollets sont douloureux à chaque impact.
Enzo m'apprend que Baltha a abandonné au 35e km, perclus de crampes. "Allez la Pépite !". Elle s'arrache maintenant à 600 m de la ligne, je cours à ses côtés, Enzo devant nous. J'ai très mal aux jambes sur les pavés, j'arrête là, il reste 250 mètres, allez c'est fini…

Retour à l'hôtel pour une douche rapide, puis terrasse de café au soleil, les coureurs continuent d'arriver. GGBI est passé en un peu plus de 3 heures, nous nous demandons où en est Barbie, en espérant que tout ce soit bien déroulé pour elle.

Merci à Martine pour l'accompagnement de première classe, le soutien logistique, la course au trésor, les photos et les taxis ; à Chrystel pour sa présence sur la course ; à Jean-Pierre le père de Baltha pour le ravitaillement volant ; à Enzo pour sa participation de dernière minute et ses encouragements et surtout à Raztaboule pour l'accueil chaleureux samedi soir.
Bravo à La Pépite pour ta course bien menée, tu as vu que nous sommes nombreux à avoir coincé dans le final. J'ai adoré t'encourager sur le dernier kilomètre, même si j'avais mal.
Bravo à Baltha pour ta course pleine de courage, je me souviendrai toujours de cette chambre d'hôtel dimanche à 7h30 squattée par un Polonais et une Roumaine, j'ai failli appeler la réception dis-donc !

Retrouvez une galerie de photos des coureurs du marathon ici :
http://fred.courseapied.net/billet.php?idbillet=2765

ƒred

2006-11-09 20:24:28 : Vincennus™ dans la brume, forêt de Rambouillet et piste en nocturne - 19 photos - 23 réactions

Ma préparation pour le marathon de La Rochelle continue, encore un peu plus de deux semaines avant la course.

Dimanche 5 novembre, comme d'autres matins de ce début novembre, il y avait un brouillard assez dense à Paris, qui ne s'est parfois pas dissipé avant le début d'après-midi.
Les Vincennus™ du dimanche matin un peu moins nombreux que d'habitude sont partis courir en côte sur la route des barrières, côte de 500 m de long avec une pente moyenne de 5 %.
Sedef de retour de Cassis a bien supporté le choc thermique, il continue sa préparation du marathon de Florence, Yannnn et ses tibias en prépa de La Rochelle, Pierrot en prépa du semi de Boulogne, avec en plus Martine, Jean-Luc, Aleksi, Quentin-Le disciple, Chmat, Vincent et Fabrice.

Pour ma préparation marathon et mon dernier jour de vacances, je suis allé courir lundi en fin de matinée en forêt de Rambouillet pour une longue sortie, là aussi avec une brume persistante qui ne s'est levée qu'en début d'après-midi.
C'était jour de chasse du côté de St-Léger-en-Yvelines et du bois de Bénouvienne, je n'ai donc pas couru sur le parcours prévu.
Après 1h36 min et 17 km, Martine a continué à mes côtés à vélo et j'ai prolongé jusqu'à 2h15 à mon allure marathon en continu, 15 km/h, avec quelques côtes en accélération en prime, pour un total de ±26,5 km.

Mardi repos, car j'avais couru 10 jours consécutivement, et mercredi séance de piste en nocturne à Pershing avec Brinouille, Ouille (nan nan je ne bégaie pas), Alexis 4 vents, Quentin le disciple, Pierrot et F@bien arrivé à la fin de notre séance.
J'ai couru 2 x 3000 m en 11'15" puis 4000 m et là je me suis totalement planté sur mes temps de passage pourtant pas compliqués à retenir (1'30" au tour), je me croyais en retard alors j'ai accéléré, accéléré, accéléré et bouclé ces 4000 m bien trop vite en 14'05" pour 15' prévues, j'étais assez entamé à la fin et j'ai mis quelques minutes à bien récupérer.

Samedi ce sera une séance rapide et assez longue (1h45/50) aux Buttes-Chaumont (Baltha, 10h15 au lac ?) et dimanche ce sera ma longue sortie de 2h30/35 en solitaire, la dernière longue sortie à deux semaines du marathon, puis il y aura encore une semaine intense, avec une grosse séance mercredi soir, avant le repos de la dernière semaine, ma préférée.

Fred

2006-11-01 20:29:39 : Préparation au marathon de la Rochelle, grosse semaine sportive à la Toussaint - 16 photos - 22 réactions

Me voici à un peu plus de 3 semaines du marathon de La Rochelle.
Depuis environ 4 semaines j'ai enfin pu m'entraîner correctement après un mois de septembre où j'avais trop peu couru et un mois d'août de reprise après les 100 km du Morvan courus début juillet. Je ne sais pas comment font certains pour enchaîner des courses parfois dures, exigeantes, j'ai vraiment besoin de couper régulièrement.
Rassuré sur mes allures après ma participation aux 20 km de Paris :
http://fred.courseapied.net/billet.php?idbillet=2552
j'ai continué sérieusement, avec une séance hebdomadaire sur piste où j'ai travaillé des séries en pyramides, et des sorties longues incluant de nombreuses portions au seuil et allure marathon.

Samedi dernier j'ai couru en solitaire aux Buttes-Chaumont un quasi semi-marathon, avec 6 grands tours (14,1km) à 15 km/h puis 10 tours de lac (6300 m) à un bon 16 km/h, soit 20,4 km courus en 1h19min. Pas facile de tenir l'allure de 15 km/h sur les grands tours, compte tenu du profil du circuit, mais je passe enfin correctement les côtes sans ralentir, signe de bonne forme.

Comme je suis en vacances depuis quelques jours je peux enfin me reposer et courir quotidiennement cette semaine, depuis samedi 28 octobre en fait.
Dimanche et lundi bois de Vincennes au soleil, mardi sous la grisaille ce fut avec Baltha et Nico-PSA aux Buttes-Chaumont toujours, avec quasiment trente minutes avec Nico à 3'50" au kilomètre, séance pas très longue, un peu plus d'une heure, mais intense.

Ce matin, sous un beau soleil, nous nous retrouvons au bois de Vincennes pour une balade "comme un dimanche", dans laquelle j'ai placé une accélération de 25 minutes à mon allure marathon, 15 km/h.
Avec MLaure et Crapal de retour parmi nous après quelques mois d'absence, et Sedef lui aussi en préparation marathon, Floerence le 26 novembre également. Trois heures Sedef, trois heures !

Puis escapade vers la côte des barrières avec Martine qui veut pouvoir aller y courir régulièrement, alors nous y passerons tous les dimanches.
De retour au lac nous tombons sur Brinouille qui nous avait abandonné pour ses séries de 400 m, je n'ai pas bien compris ce qu'elle charchait à faire, elle était en appui contre un marronnier quasiment centenaire, nous l'avons vaguement aidé mais l'arbre n'a pas bougé.

Demain midi séance de VMA courte au lac des Buttes-Chaumont, samedi ce sera une sortie assez longue d'environ 2 heures, toujours aux Buttes-Chaumont, dimanche bois de Vincennes et lundi sortie très longue vraisemblablement en forêt de Rambouillet.

Comme je me suis préparé un peu différemment par rapport à 2005, et que mon carnet d'entraînement n'est pas à jour depuis plus de deux mois, je peux difficilement comparer le kilométrage par rapport à la même période de l'année 2005, je sais simplement que j'ai de meilleures sensations sur les séries pyramides et sur les séances seuil, d'ailleurs mon temps sur les 20 km de Paris est meilleur malgré une préparation assez légère.

ƒred

PS Je placerai la semaine prochaine dans mon blog des infos sur le parcours du marathon de La Rochelle, qui est globalement très roulant. Seul aléas en cette saison, la météo…

2006-10-26 20:56:15 : Les Vincennus™ seraient ils nyctalopes ? - 8 photos - 22 réactions

Les Vincennus™ seraient ils nyctalopes ?

On peut se le demander compte tenu de la manière dont certaines et certains courent le mercredi soir sur la piste du stade Pershing dont une partie n'est pas éclairée.

Martine a enchaîné 4 séries de 1200 m comme qui rigole entre 5'36" et 5'32".
"Trop rapide la dernière série à cause de vous les garçons" a t'elle dit à Pierrot et à moi.
F@bien a filé sur des séries 2000 m, trop vite lui aussi si j'ai bien compris ce qu'a dit Nico PSA :
2*2000 + 5*500
Résultat
6'48 et 6'50 avec 1'20 de recup active
1'34 - 1'38 - 1'38 - 1'39 - 1'35 avec 50" de recup active.

Pierrot et Yannnnnnn ont enchaîné des 2000 m (trop vite aussi les gars ?).
J'ai enchaîné 3 séries de 2800 m en 10 minutes pile, trop vite également avec courte récupération.

Démonstration d'étirements ensuite par Martine pour Yannnnnn qui a un peu de mal avec sa préparation marathon, allez, encore trois grosses semaines d'entraînement et ce sera enfin le moment de la semaine allégée puis de la course à la Rochelle.

Et retour en courant pour Alexis 4 vents, Pierrot, Martine et moi à travers le bois de Vincennes.
Nous sommes décidément vraiment bien sur cette piste de Pershing posée en plein milieu du bois, F@bien et Yannnnn prolongeant leur entraînement sur le stade.

ƒred

2006-10-25 15:06:39 : Parcours du semi-marathon de Boulogne du 19 novembre - 44 photos - 45 réactions

Atelier du mercredi :
Illustrez en images le parcours du semi-marathon de Boulogne du 19 novembre prochain.

Matériel : photos, ciseaux, colle.

Voici donc les photos du parcours, prises à trois moments différents entre hier matin et ce midi, ce qui explique qu'elles ne sont pas "raccord" au niveau lumière.

Haaa arrêtez les commentaires intermédiaires, vous allez me faire tromper.
Serge avec quoi crois tu que je fais ça ?

Bah voilà, j'ai mis une 1h05min pƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒ.

ƒred

Il y a des photos de l'édition 2005 courue début novembre sous le soleil ici :
http://fred.courseapied.net/billet.php?idbillet=732

@ Luc,

A 300 mètres de ton hôtel :

Restaurant Casa Luna
87 AVENUE JEAN BAPTISTE CLEMENT
92100 BOULOGNE BILLANCOURT
01 48 25 07 01


PIzzeria Scoozi
100 AVENUE JEAN BAPTISTE CLEMENT
92100 BOULOGNE BILLANCOURT
01 46 03 42 78


Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net