La course à pied Les blogs courseapied.net : fred

Le blog de fred

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2007-05-06 21:52:12 : Dimanche 6 mai 2007. La Forestière à St-Léger-en-Yvelines.

Dimanche 6 mai 2007.
La Forestière à St-Léger-en-Yvelines.


Elle a eu une bonne idée La Pépite de me parler de cette petite course de 13 km dans la forêt de Rambouillet, au départ de St-Léger-en-Yvelines.
Nous formons une équipe mixte (quatre coureurs dont au moins une fille) avec La Pépite donc, JPII, et Patrice, un copain rencontré par hasard le matin au départ, un V2 qui cavale bien.

Finalement le parcours est assez accidenté, alors je ne sais pas trop pour le chrono, entre 48 et 49 minutes, de toute façon je manque de rythme n'ayant pas effectué d'entraînement de qualité depuis le semi-marathon de Paris il y a 8 semaines. En tout cas je m'arracherai pour réaliser un bon classement par équipe, la distance est vraiment très courte alors je m'en sortirai je pense.

Le départ s'effectue sur un terrain digne d'un cross, d'abord sur l'herbe puis dans un champ rempli de taupinières et de divers sillons. Il faudra faire attention à ne pas se tordre les chevilles.
Nous voici partis à 10 heures, je suis très prudent sur les 2 premiers kilomètres, la première montée me le confirme j'ai du mal à relancer après un effort violent. Le terrain est parfois boueux en raison des orages de vendredi soir et mes appuis sont parfois hésitants. Après être passé au deuxième kilomètre en 7'55" je me sens mieux et je commence à remonter des coureurs au gré des accidents de terrain. En voyant filer les coureurs devant j'ai compté que j'étais en 15e position. Dès que ça monte je dépasse, nous évoluons sur un terrain pas facile, alternance de pistes en sable mou, de chemins jonchés de racines ou flaques d'eau.

Vers le 5e kilomètre passé en 19'15" il y a une longue montée à l'issue de laquelle je me retrouve seul. Curieusement de nombreux coureurs devant moi ralentissent, voire même s'arrêtent au ravitaillement du 6e km. Le ciel est partiellement couvert, il ne fait pas trop chaud, je n'ai pas soif alors je file dans la descente qui suit. Je continue à fond de train ce qui me permet de gagner de nombreuses places, un peu plus loin un signaleur à un carrefour m'annonce en 7e position, ça m'étonne, mais c'est confirmé peu après. Mais il y a un paquet de vétérans devant, allez je me dis qu'un podium en vétéran I est peut-être possible, il y a au moins un senior et deux vétérans II devant.

Un coureur m'a rejoint au pied de la descente, à chaque montée je prends quelques mètres d'avance mais il revient sur le plat où je ne peux définitivement pas accélérer. Le parcours est superbe au cœur de la forêt, nous courons dans un silence absolu sur ces chemins de sable, deux sangliers dérangés par cette horde de coureurs détalent 15 mètres devant moi. Les kilomètres défilent, 10e km passé en 39'20", finalement le parcours est bien plus exigeant que je ne le pensais mais j'adore ce type de course tout en relances. Ça me fait vraiment penser à un cross-country, il faut parfois slalomer entre des arbres, éviter des racines ou des blocs rocheux, les changements de rythme sont nombreux. J'ai vérifié, mon suiveur est senior, et je préfère être devant et donner le rythme plutôt que suivre. Dernière dure montée, je le largue mais il revient sur le plat car je n'arrive pas à accélérer.

Nous voici sur une des rares portions en bitume, il reste moins de 2 kilomètres et une courte descente très raide et ravinée se profile. Je tente une nouvelle accélération mais rien à faire. Un des coureurs que j'avais largué au ravitaillement du 6e km revient sur nous, je regarde rapidement, il est senior aussi. Nous passons une petite butte qui marque la sortie de la forêt et voici les 400 derniers mètres sur ce terrain remplis de taupinières. Je suis à fond et les deux autres accélèrent. Je ne cherche même pas à m'accrocher, tant pis pour les deux places perdues, et je termine en 48'57".

Mon dossard à peine rendu je repars à fond à contresens, voici JPII qui arrive, super pour le classement par équipes, puis c'est Patrice. Je pénètre dans la forêt, je croise des coureurs seuls ou en petits groupes. Ha une coureuse là-bas, mince ce n'est pas La Pépite. Je continue. Une autre coureuse, toujours pas elle. Haaaaaaa la voici, à une cinquantaine de mètres de la seconde.
"Allez Pépite, plus qu'un kilomètre". Et je cours devant elle, nous revenons lentement sur la coureuse qui a elle aussi son accompagnateur. Je hèle des coureurs un peu plus lents pour qu'ils serrent à droite, nous sommes à la sortie de la forêt et le chemin est étroit.
J'accélère pour lancer La Pépite vers l'arrivée, elle vient de larguer définitivement la coureuse qui est cuite. Je la laisse en terminer en un peu moins de 55 minutes.

Et là, en plus de la seconde place de Pépite, je découvre que nous sommes premiers par équipe mixte et que suis 9e au classement général et 3e V1. Il va faloir patienter pour les podiums, de toute façon le temps est radieux et nous avions décidé de pique-niquer.

En attendant place aux enfants qui vont courir deux kilomètres. Dès le départ donné ils sont à fond comme toujours, les catégories d'age sont larges, ça va de 5 ans à 11 ans. Certains téméraires ou inconscients passent au ras de l'étang. Je suis à distance mes enfants qui courent, cette fois-ci ma fille devance son frère de peu.

Un peu plus tard Pépite fera quelques montées de podiums pour récupérer, trois au total, et je me retrouve aussi récompensé, il y avait bien longtemps que ça ne m'était plus arrivé.

Nous mangeons ensuite au soleil avec JPII et quelques uns des ses copines et copains.

Le site de la course :
http://laforestiere.over-blog.com/

Les résultats :
http://www.detempsentemps.com/chrono/forestiere2007.htm

Le parcours :
http://www.openrunner.com/index.php?id=266776

Les réactions

Par Duduche, le 2007-05-06 22:20:19
Félicitations les jeunes, encore une belle course pour vous trois.
Super la R12.......

Par La Pépite, le 2007-05-06 23:48:47
Quelle réactivité Fred!!! Super reportage comme d'hab, tu arrives à être sur tous les fronts !!impressionnant.Encore une fois, un énorme merci pour être revenu sur le dernier Km pour me relancer et me permettre de croire que c'était possible de la remonter la 2e!!! Sans toi, pas sûre que j'y aurai cru , tu m'as donné l'énergie pour faire ce dernier effort !! et trop top ensuite de voir tes enfants courir suivi par toi, très protecteur ( j'aurai des photos à te mailer)
Plein de beaux souvenirs encore cette belle journée.BIZ

Par SERGE92, le 2007-05-06 23:55:51
Malgrè un véhicule d'un autre age impressionant tir groupé bravo à tous!
La Pépite on croit en toi fais de même...biz :-)))))

Par Wimm, le 2007-05-06 23:56:45
Bravo ! Vous donnez envie de faire des courses : belles perf et bonne ambiance + pic-nique.

Seul probleme : JPII etait des votres. J'ose meme pas imaginer son CR, j'ai peur qu'il ait pris le temps de faire des choses dans la foret de St Leger...

Par Sedef, le 2007-05-07 08:24:45
Rien de tel qu'une course à taille humaine et dans la verdure pour destresser.
C'etait presqu'un cross apparemment et dans ces conditions 49' est un très bon temps.
Bravo aussi à la Pepite toujours courageuse.
Et aux enfants qui avaient l'air de bien s'amuser.

Par Enzo, le 2007-05-07 09:02:05
Belles images, et plein de vert pétant ... magnifik' !!!
Comme convenu vous vous êtes bien régalés, et c'est bien la le principal ...

Une question logistique : LaPépite, çà n'a pas du être évident de ramener la belle plante sur la moto ?? ;-))

Bravo à vous tous ...

Par Fred, le 2007-05-07 09:16:07
Sedef
Les deux premiers terminent en un peu plus de 44 minutes, puis près de 2 minutes de plus pour le troisième.
Les 7e et 8e terminent 5 secondes devant moi.
La Pépite termine en un peu moins de 55 minutes.
Fred

Par Fred, le 2007-05-07 09:17:19
Enzo, JPII les a peut-être récupérées pour son jardin Rambolitain.
Fred

Par JONK, le 2007-05-07 09:35:13
Passons sur les photos noires : je suis d'ailleurs surpris du nombre de photos de JPII... habillé !
Il y a de belles courses à faire dans les Yvelines ! Fred, ss-tu déjà fait le marathon des Yvelines ?
Dans l'attente du dossier "explosif" de JPII, bonne continuation à cette joyeuse équipe mixte !

Par calou, le 2007-05-07 09:47:50
Bravo, quelle classe vous avez tous !!!! eT puis les plantes pour les filles, c'est original et tellement plus beau qu'une coupe !
D'après les photos, le parcours me semble plus champêtre que forestier...
Les enfants ont eu l'air de s'en donner également à coeur joie !
JPII n'a pas tenté de piquer une tête dans l'étang ?????
PS : vous n'aviez pas l'air d'avoir grand chose à manger dans vos assiettes....;-)))
Calou

Par Barbie, le 2007-05-07 10:03:50
Cela m'avait l'air beaucoup plus sympathique que mon interclub à moi avec un 3000 m où j'ai fini dernière et une séance de lancer de disque qui m'a rappelé pourquoi je mettais fait dispenser de sport à partir de la 4° !!! J'ai des courbatures aujourd'hui digne d'un semi mais bon comme dirait l'autre l'important c'est de participer. En tout cas bravo pour les photos toujours aussi chouettes, va falloir que je t'invite à toutes mes fêtes de famille...
Barbie

Par Cestpasmoi, le 2007-05-07 10:10:55
Je ne sais pas comment tu fais pour réussir le reportage, t'occuper de tes enfants et monter sur le podium dans la même journée mais chapeau! Les photos sont superbes.
Tu écris que la course enfants va de 5 à 11 ans, ma fille va avoir 5 ans et j'aimerais bien savoir comment ça se passe...Les plus petits arrivant logiquement les derniers, n'est-ce pas trop frustrant pour eux ?
Bravo en tout cas
--
Caro

Par GGBI, le 2007-05-07 10:23:03
Quatre podiums pour 4 coureurs. Bravo a vous tous.
Même remarque que d'autres, je trouve JPII inhabituellement habillé.

Chez nous, pour les classements par catégorie, on retire le podium scratch.
Ainsi on récompense plus de monde plutot que de récompenser plusieurs fois les mêmes.

Par Fred, le 2007-05-07 10:25:59
Jonk, non je n'ai jamais couru le marathon des Yvelines. Il y a peu de participants donc des probabilités d'être relativement isolé.
Fred

Par Fred, le 2007-05-07 10:29:54
Calou, comme j'avais l'intention de courir en performance je n'ai donc pas pris mon appareil pendant la course.
Hormis les 400 premiers et derniers mètres en commun, tout le reste du parcours est totalement dans la forêt.
Quelques images ici :
http://laforestiere.over-blog.com/
Pour le repas ce fut très copieux.
Fred

Par Fred, le 2007-05-07 10:30:52
Barbie, lance le frisbee plutôt ! Je n'oublie pas ton plan marathon...
Fred

Par Fred, le 2007-05-07 10:35:36
Cestpasmoi, il y a parfois des classements par catégories d'âge, ça dépend du tempérament des enfants (et du comportement des parents) mais je ne pense pas qu'ils soient frustrés de ne pas terminer dans les premières places.
Ma fille a déjà remporté quelques coupes, notamment en participant à des courses féminines.
Fred

Par Cestpasmoi, le 2007-05-07 10:40:35
Pas dans les premiers, non bien sûr. Je voudrais juste qu'elle ne soit pas tristounette si elle est vraiment à la traîne (comme sa maman).

Par krusti, le 2007-05-07 10:44:51

On remarque (sur les 10 derniers clichés) la Jardinerie POULLAIN qui semble-t-il est un sponsor.
C'est trés bien.
Un beau terrain de jeu que ce parcours on dirait.
Encore une fois la seule faute de goût vient de l'automobile...
Merci de tout ça.

Par Fred, le 2007-05-07 10:54:48
Caro, tu peux courir un peu à côté d'elle, je suis certain que c'est surtout ça qu'elle retiendra.
Tu sais mon fils a une fois terminé bon dernier. Il a été évidemment puni.
Hier ils ont terminé assez loin des premiers mais ils s'en fichent totalement.
Je crois que je vais à nouveau les punir. Des idées ?
Fred

Par Fred, le 2007-05-07 10:58:01
Krusti, tu parles de la voiture rouge sur la denière photo ?
C'était notre garde-manger et ça nous a permis d'écouter RMC.
Fred

Par lucas, le 2007-05-07 11:03:16
Idée de punition Fred: tu leur attaches un cardio qui leur envoie une légère décharge électrique chaque fois qu'ils descendent sous 75% de FCM

Par Cestpasmoi, le 2007-05-07 11:48:23
A te voir en photo on devine tout de suite que tu es un bourreau d'enfants. Tu me donnes une idée : je vais carrément la menacer avant la course histoire de la mettre en jambes. Non mais.

Par , le 2007-05-07 12:12:36
pives les de desert lol!

Par xuxu, le 2007-05-07 12:48:35
Trés sympa ce compte rendu, en fait comme d'hab! Bravo pour vos perfs et podium. Bonne récup'

Par Squirel, le 2007-05-07 12:49:45
Bravo à tous pour cette belle course...
Ecureuil pas au RDV c'est une chance pour l'équipe mixte car je suis restée tout mon dimanche matin au lit malade comme un écureuil enragé ...

Par JP Fonz' !*, le 2007-05-07 13:29:55
Très beau reportage ! je ne sais pas si c'est ta fille ou Eric qui prend les photos de course, mais elles sont 'gnifiks !

Les deux vainqueurs sont mimi aussi !!!

Et que dire de Pepita mi corazon, quel hymne au charme et à la pétillation dans le regard !!!

A plus les voyous !!!

JP II en ouikende pro long geais !

Par Fred, le 2007-05-07 14:32:23
C'est ma fille qui a pris les photos du départ et de l'arrivée.
Elle est bien en prenage de photos hein ?
Bon ouik moi aussi je prolongationne.
Fred

Par mielou, le 2007-05-07 14:42:24
encore une épreuve qui donne envie de passer à autre chose...
les courses vertes
ça c'est de la balle !

Par Fred, le 2007-05-07 14:47:00
Oups Squirel je ne t'avais pas lu, pardon... Dommage tu aurais aimé la forêt. Pas vu d'écureuils en tout cas.
Fred

Par Fred, le 2007-05-07 14:51:11
Mielou, il faut qu'une course soit ou verte, ou... Ou quoi d'ailleurs ? Comme un petit goût de cross printannier hier.
Et si je courais un cross l'hiver pochain tiens ? Pas couru ça depuis des lustres, quatre sans doute.
Fred

Par Kriko, le 2007-05-07 14:55:26
Ah les stars! L'ambiance avait l'air super. Le JP est sur le coup dè qu'il y a une jolie fille, c'est un vrai salaud, rien de nouveau.

Par JP Fonz' !*, le 2007-05-07 16:29:24
Ah oui en effet elle est douée pour la photo, c'est du bon bouleau !

Allez à plus, je vais voir les quand gourous au jardin des belles plantes !

Salut Kroko !!!! Et aux autres d'ail heure !

Par james, le 2007-05-07 16:56:34
Merci pour tes photos champètres et bravo pour ton classement individuel et par équipe.
Au Futuroscope : a 3 semaines du départ nous en sommes à 700 pour le marathon et 400 relayeurs : on est déjà content du score !

Par Fred, le 2007-05-07 17:05:47
Super James, je vous souhaite une très bonne course !
Fred

Par Linda, le 2007-05-07 17:32:55
Bravooo à toi la Pépite, toujours aussi "péchue"... et ravissante!!

J'adoooore la photo de la dame rose!!

Bises

Linda

Par pascal77, le 2007-05-07 17:33:57
felicitations a Fred et Lapépite pour votre belle course ainsi qu'a JPII ,bravo bravo

Par cyrille, le 2007-05-07 17:47:29
avec le 1er sur le podium vous avez les mains sur les hanches tous les 2 pareils. tu dois t' entrainer en cachette fred pour faire des performances?? @ +

Par La Pépite, le 2007-05-07 19:00:43
Coucou Linda : oui belle course qui m'a redopée. Bonnes sensations et p'tite relance sur la fin(bien boostée par Fred)qui m'ont fait oublié les mauvaises sensations du MDP.
T'as raison, bien vue la "Flamand"rose !!! Rien n'échappe à Mister Fred ;-))

Par Brinouille, le 2007-05-07 22:02:39
Trop la classe la gordini, top classe le sprint de la Pépite, et trop chouette le rosier en cadeau : )))

JP2 : Hom fait un concours d'hommes en slips....comme ça tu pourras t'adonner pleinement à ton passe temps favori :
http://www.ousontleshom.com/#

Par Martine, le 2007-05-07 23:23:00
Jolie course, joli reportage et jolis résultats. Bravo à tous et quel bonheur de voir vos visages heureux dans un si bel environnement.
Bises
Martine

Par Fred, le 2007-05-07 23:25:10
Martine, un jour de beau temps nous irons courir là-bas, tu verras le circuit de la course avec de belles montées comme tu les aimes… Et des descentes aussi, miam miam.
Bises.
Frédéric

Par CHALEX, le 2007-05-08 14:39:35
Bjr je trouve votre blog par hasard super pour votre resultat et vos photos. justement vous savez si il a d'autres photos?? j'ai vu des gens prendre des photos pendant la course.Moi j'ai trouvé le parcours difficile avec toutes ses cotes c'était difficile je crois que je termine pas loin de votre copine en rose super coureuse BRAVO!!!! vous etes resté apres il y avait une tombola? encore merci et bravo!!!

Par Fred, le 2007-05-08 21:56:56
Chalex,
Pour d'éventuelles photos envoie un mail ici :
Sports_et_animations@yahoo.fr
J'ai effectivement vu quelques personnes prendre des photos sur le parcours.
Regarde aussi sur le site de la course, cf. lien à la fin de mon texte.
Fred

Par cHalex, le 2007-05-10 11:44:36
OK merci je vais voir ca; bonne continuation

Par CHALEX, le 2007-05-13 22:29:40
Excuez moi d'insister pour les photos mais l'appareil à ma femme na pas fonctionner.si vous avez des infos pour les photos merci de le dire. Sportivement

Par Fred, le 2007-05-14 12:27:29
Chalex, il vaudrait mieux contacter l'organisateur dont l'adresse e-mail et le numéro de téléphone figurent sur le site de la course :
http://laforestiere.over-blog.com/
Fred

Par james, le 2007-05-14 12:38:21
Rappelle moi ton adresse postale car j'ai un bel article de presse avec ta photo à t'envoyer

Par James, le 2007-05-14 14:55:23
C'est TOP : le courrier est parti. james

Par chalex, le 2007-05-15 11:29:21
merci por vos réponses en + vous etes en photo dans le journal!!!!!!

Par jbdqnic lads, le 2007-09-19 00:49:08
ravh mgeja tfrcpja wejmo ktdr vloby emryth

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)


Dimanche matin, 7h60, ma R12 Gordini est prête.


34 minutes après et 65 kilomètres plus loin.
Je suis l'un des premiers on dirait.


Le stade de football de St-Léger-en-Yvelines.


A trois sur un vélo, mais casqués.


Ils commencent à se déshabiller.


Plus de batterie !


Repérage du début du parcours.


Non ce n'est pas un triathlon.


C'est parti !



Le coureur 271 est un des deux qui m'a dépassé à l'arrivée, je l'avais largué au 6e km et il est revenu à fond dans le dernier kilomètre avec une super foulée.


Les deux premiers, arrivant ensemble, sont classés ex-aequo.


Le troisième.


J'ai un peu la désagréable impression d'être collé dans l'herbe.


Allez je m'arrache quand même pour terminer en moins de 49 minutes.



Arrivée de JPII, second de l'équipe, c'est bien parti.


Suivi de peu par Patrice


Puis La Pépite qui ne lâche rien.


Enfin si, elle vient de dépasser puis de lâcher la seconde féminine au prix d'une superbe accélération qui enrhuma le coureur en gris.



Ils se déshabillent à nouveau.


A nouveau plus de batterie !



Séance de torture collective mais facultative.



Départ des enfants.




On dirait qu'on n'a pas le droit de marcher sur les taupinières, d'accord ?


"Papa c'est loin l'arrivée ?"


Femme en rose au bord de l'étang.


Les 5 premiers du classement général.


La Pépite seconde féminine.




" Belle plante " JPII dixit…


Comme le vainqueur est vétéran 1 il remonte sur le podium.



Première équipe mixte.




Les 5 billets précédents

2007-05-02 14:49:55 : Mardi 1er mai 2007. Marathon de Sénart. - 27 photos - 42 réactions

Mardi 1er mai, Duduche est au départ du marathon de Sénart,
prévu de longue date pour lui.

Ouille, en préparation des 100 km de Chavagnes fin mai, a prévu de l'accompagner sur les 25 derniers kilomètres, et Martine a décidé de prendre le départ pour éventuellement courir toute la distance, ou une partie seulement de la course.

Duduche vise un temps vers 3h52 voire un peu moins, ce dont il est tout à fait capable, mais lorsqu'il m'annonce son temps de passage prévu au 10e km je frémis, il serait sur une base de 3h28min environ. Je lui suggère de plutôt passer en 52 ou 53 minutes. Rétrospectivement j'aurais dû le retenir jusqu'au 10e km environ, en le voyant filer dès le 3e km je l'ai trouvé un peu gourmand.

Pour moi la course a bien failli s'arrêter avant le premier kilomètre, il y a eu une légère bousculade et mes pieds ont accroché un câble métallique en boucle, je me suis étalé dans des cailloux, le genou et le flanc gauche râpés et écorchés et des graviers incrustés dans les mains. Même pas mal, enfin pas sur le moment, je me relève.

Je m'arrête au 5e km pour faire nettoyer et désinfecter mes plaies, ça dure bien plus de 2 minutes et je repars à toute vitesse pour rejoindre Martine. J'ai mal au genou mais ça ne me gêne pas pour courir heureusement.

Martine a de bien meilleures sensations qu'au départ du marathon de Paris il y a 16 jours, nous sommes sur un rythme de 3h50 environ.
L'environnement est assez monotone, et certaines lignes droites sont balayées par un vent assez fort qui a au moins le mérite de nous rafraîchir car le soleil brille, heureusement rapidement voilé par quelques altocumulus bienvenus.

Duduche est maintenant loin devant, je dis à Martine que je suis perplexe sur son départ rapide, j'ai peur qu'il coince trop tôt dans la course.
Entre le 15e et le 18e km le parcours est en aller et retour et nous croisons Duduche qui doit être à près 12 km/h de moyenne, sur les bases de 3h35. Il va retrouver Ouille dans quelques minutes d'ailleurs, vers le 18e kilomètre.
Peu après le 19e km Martine ralentit brusquement, son genou droit est sensible, son tenseur du facscia lata est douloureux, la voici obligée de marcher puis contrainte à l'arrêt. Nous repartons lentement mais même la marche est douloureuse, alors je me place au milieu de la route pour arrêter la première voiture qui passe.

Le conducteur hésite.
"Heuuuu, c'est légal ? J'ai le droit de vous emmener ?"
– Tant pis pour vous vous êtes complice,
lui dis-je.
Et je monte dans la voiture, pas le choix, alors il roule.
800 mètres plus loin nous descendons pour demander une poche de glace aux ambulanciers de la Croix-Rouge.

Coup de chance, l'autobus qui ramène les coureurs de l'ekiden est prêt à partir alors nous montons.
Nous coupons le tracé du marathon vers le 34e kilomètre au moment où le ballon 3h30 arrive en à peu près 2h50min de course.
Ouille vient de m'appeler, Duduche est en train de coincer, en plus le ciel est à nouveau dégagé, le soleil tape fort désormais.

Nous voici sur le stade Alain Mimoun à Combs-la-Ville auquel on arrive par une descente assez raide qui va faire mal aux cuisses.
L'arrivée des coureurs se densifie à partir de 3h20 de course avec un gros groupe derrière la ballon 3h30.

J'estime le temps de Duduche à un peu moins de 4 heures, mais il ralentit vers le dernier ravitaillement et le voici enfin pour les 300 derniers mètres sur la piste, le visage un peu plus orange que son maillot.
Il passe la ligne en 4h01min, dommage car sans ce départ trop rapide il aurait pu terminer plus rapidement, sans doute entre 3h50 et 3h55, cela dit la seconde partie du parcours ne semble pas aussi facile que la première qui est vraiment sans difficultés.

ƒred

2007-04-22 16:44:54 : Dimanche 22 avril 2007, pas le premier tour des Vincennus™. - 14 photos - 19 réactions

Pas le premier tour des Vincennus™.

Du monde ce matin à 9h30, avec des marathoniens tout frais comme Fabrice et Stefun, même pas mal aux jambes, Jean-Luc et Pierrot en prépa 100 km, Vincent également malgré une soirée aux quatre vents où nous avons été assez sobres finalement, avec Yannnnnnnn (je sais plus combien de n ?), JPII, Martine et même Squirel qui nous a débusqué le long de la rivière.
C'était un temps et une forme à courir un marathon pour certaines, le marquage est toujours là d'ailleurs.
JPII fait la causette avec les animaux du bois, quel bestiaire, je lui fait découvrir un coin mâle femmé, notre groupe diminue avec le temps qui passe et nous en terminons après 1h43 minutes, et 18 km courus.
A noter un incident heureusement sans conséquence, en fin de parcours JPII se prend les pieds dans sa soutane et dans une racine ce qui le fait tomber mais il se relève immédiatement : " même pas mal ".
Puis il nous fait une démonstration de démarrage à vélo au feu rouge, par contre je ne suis pas certain que la rue de Picpus ait été le meilleur itinéraire pour rejoindre Rambouillet.

Ce soir analyses d'urne.

Et JPII, n'oublie pas ce que je t'ai murmuré à l'oreille du côté de l'hippodrome et qui t'a fait hennir : il faut le récépissé après l'élection.

ƒred

2007-04-15 21:10:46 : Marathon de Paris 2007, 17 km de course. - 27 photos - 36 réactions

Dimanche 15 avril.
Marathon de Paris 2007, 17 km de course.


Tout avait bien commencé samedi soir à table, avant de nous retrouver dimanche matin au départ du marathon.

J'avais dit à Brinouille de ne pas partir trop vite, et la connaissant bien, la sachant un peu fougueuse au départ
des courses, je lui avais proposé de rester avec moi
jusqu'au 6e km, place de la Bastille.

Hormis quelques accélérations involontaires elle est resté à mes côtés avant de disparaître dans le flot des coureurs du côté du Faubourg St-Antoine. Duduche l'attend vers le 15e km pour effectuer sa sortie longue de préparation du marathon de Sénart le 1er mai.

Je commence alors à m'inquiéter sérieusement pour Martine qui n'a pas de bonnes sensations, nous courons depuis plus de trente minutes et ce n'est pas bon signe. Premier arrêt de quelques dizaines de secondes cours de Vincennes au 9e km, le temps file, nous sommes partis volontairement lentement et déjà l'objectif de 3h48 est cuit.

Nouvel arrêt vers le zoo de Vincennes, Martine n'a pas de jambes, c'est vraiment le jour "sans". J'envisage mal la suite de la course, je sais pertinemment que si on n'est pas en forme après une heure de course ça ne va pas aller soudainement mieux. Sous les frondaisons du bois de Vincennes l'allure se fait plus chaotique. Je suggère une première fois à Martine qu'il faut arrêter mais elle repart. Je me dis que nous pourrons aller jusqu'au semi peut-être.

Hélas la petite montée de l'hippodrome de Vincennes va l'achever.
"Allez on rentre" murmuré-je avant de traverser la route pour retrouver Squirel sur le plateau de Gravelle. Elle semble surprise de nous voir nous arrêter. Je retire nos deux dossards, je prends conscience que c'est l'arrêt définitif. En étant en 1h40min au 17e km je sais que la fin de la course risque d'être un long calvaire, inutile d'aller se faire mal aux jambes et au mental.

Squirel nous raccompagne jusque vers Joinville, poussant même la gentillesse jusqu'à aller chez elle nous donner quelques pièces pour rentrer à Paris. Il faut même sprinter car le train rentre en gare, montée des escaliers quatre à quatre.

Duduche m'a appelé pour m'annoncer que Brinouille a dépassé le semi, je lui apprends la mauvaise nouvelle.
Bien qu'en plein effort Brinouille rappelle quelques mintues plus tard pour réconforter Martine.

Quarante minutes plus tard nous sommes dans la zone d'arrivée, pour rendre nos pupuces et récupérer mon sac.
Je vois Jipé qui est arrivé en 2h48min, super perf.

Les ballons 3 heures arrivent, nous nous plaçons vers le km 41,8 pour asister à l'arrivée des coureurs. J'ai appelé Enzo qui est à vélo vers le 40e km, il n'a pas de nouvelles de la Pépite. Apparemment Jibé est passé en un peu moins de 3 heures. Les ballons 3h15 passent, j'aperçois enfin la Pépite qui n'a plus d'énergie. Elle a dû en chier dans le final pas facile.
Il fait vraiment chaud au soleil.

Duduche m'a appelé, il arrête car l'effort est trop intense pour sa préparation marathon, Brinouille continue seule après le 35e km. Je décide de repartir à contresens pour finir avec elle. J'aperçois JGab qui finit à l'énergie, puis Narbé et la baronne (elle a tout couru ? elle est toute pimpante).

Je m'arrache les yeux pour ne pas rater Brinouille, je cours comme un fou à contresens, enfin sur le trottoir quand même. Un coureur m'appelle mais j'ignore qui c'est. J'ai dépassé la marque du 38e km, j'espère que je n'ai pas raté Brinouille.

Je décide de m'arrêter au km 37,8 ce sera plus facile pour la guetter. Pierrot arrive, je lui trouve le visage défait, les traits tirés. Brinouille passe 30 secondes après, elle est concentrée. Je lui passe ce qu'il reste de ma bouteille, il n'y avait plus beaucoup d'eau sur la table du 40e km. Je lui asperge la nuque, les épaules, la tête. Je l'estime en un peu moins de 3h50 à l'arrivée.

Tiens Jog est là également, c'est étonnant de se retrouver ainsi. Nous dépassons Pierrot qui termine difficilement. Brinouille a une super allure, elle n'arrête pas de dépasser,
ça doit faire du bien au mental.
40e km, je réussis à trouver une bouteille qui va être rapidement vidée.
Allez Brinouille maintenant c'est le final, te voici dans les quadras kilomètres, il ne peut plus rien t'arriver. Elle accélère avant de ralentir un peu plus loin, les muscles des cuisses douloureux, elle est à bloc.
L'ambulance des pompiers vient de s'arrêter, un coureur est effondré sur le trottoir.

C'est l'arche verte du 41e km, plus qu'un kilomètre… et 200 mètres. Il y a de plus en plus de spectateurs, Duduche qui a coupé dans le bois se joint à moi pour les derniers hectomètres puis je me place à gauche pour m'arrêter avant le rond-point de la Pte Dauphine, regardant Brinouille filer vers l'arrivée de son tout premier marathon.

"Moins de 3h50, moins de 3h50, moins de 3h50…".

J'évite la zone d'arrivée qui est maintenant noire de monde et je file au café.
Brinouille y arrive quelques minutes plus tard, la démarche un peu raidie.
Depuis sa présence à mes côtés pendant 75 km lors les 100 km du Morvan en juillet dernier je lui dois au moins une dizaine de massages. Hormis une ampoule sur un orteil elle a les pieds en parfait état et les jambes assez souples finalement, enfin vu de l'extérieur.
Brinouille je suis très fier de toi et de ta fin de course, bravo !
Martine je suis déçu pour toi, mais pas déçu par toi, tu as bien mené ta préparation, ce fut le jour "sans" qui tombe très mal le matin de la course.
Sincèrement vu ton manque d'énergie je ne regrette pas de t'avoir suggéré par deux fois d'arrêter, même si ce fut douloureux pour toi.

Allez, on rentre, c'est fini.
Brinouille, un peu de repos et de récupération quand même.

ƒred

2007-04-13 19:12:03 : Le huitième mile... - 168 photos - 18 réactions

Le huitième mile...

Le huitième mile est bien marqué, peu après l'esplanade du château.
Par contre quelque chose m'inquiète. La ligne bleue s'interrompt sur plus de trois mètres, que faut il faire ? Cloche-pied ? Pieds joints ?
Par ailleurs comme vous pouvez le constater sur les photos, il ne fait absolument pas chaud.
Nous avons vu Squirel en train de repérer les lieux pour bien se placer dimanche sur les hauteurs du plateau de Gravelle, près du point d'eau.

Bon marathon !

ƒred

2007-04-08 22:08:31 : Dimanche 8 avril 2007. Cétait leur dernière séance - 11 photos - 31 réactions

Dimanche 8 avril 2007.
Cétait leur dernière séance.
On achève bien les préparations marathon
.

Samedi soir pour Brinouille, et dimanche matin pour Martine et Pierrot, ce fut la dernière sortie relativement longue avant le marathon de Paris.
Super météo printannière dans un bois de Vincennes très peu fréquenté.

Pour Pierrot cette course sera également une préparation pour les 100 km de Chavagnes un mois plus tard, donc une étape plus qu'un but, en vieil habitué des marathons je sais qu'il va courir sans difficulté.
Nan nan Pierrot je n'ai pas dit que tu étais vieux hein !

Pour Brinouille ce sera son premier marathon, et si j'en juge par la façon dont elle a bien encaissé sa préparation, je pense qu'elle n'aura pas trop de souci pour bien réussir sa course.

Martine disputera son second marathon, pour elle également ce fut une préparation aux petits oignons, avec largement autant de volume que l'année dernière, mais avec plus de qualité. Et là aussi je ne suis pas inquiet sur l'objectif qui est de… Je ne sais plus, nous verrons bien dimanche matin. Je sais, je sais, on n'en parle pas ! Comme l'année dernière je te glisse l'enveloppe prédictive dans ton sac, à découvrir à l'arrivée.

Ça me fait penser que je n'ai rien préparé du tout pour mon 28e marathon, alors je copierai sur ma voisine.

Bon marathon !

ƒrédéric

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net