La course à pied Les blogs courseapied.net : fred

Le blog de fred

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2008-04-04 16:30:35 : La ligne bleue. Vendredi 4 avril 2008.

Vendredi 4 avril 2008.
Avant-veille du marathon de Paris, à l'heure de la sieste.

Même si nous ne passerons pas loin de la place des Vosges, vers le cinquième kilomètre, nous serons bien loin de cette ligne bleue des Vosges d'où monte jusqu'à mon cœur fidèle la plainte touchante des vaincus (Jules Ferry).

Hier après-midi et encore aujourd'hui le temps est très agréable à Paris, idéal pour courir un marathon.
Mais dimanche ?

De la place de l'Etoile à la Bastille en passant par la Concorde, les Tuileries, le Louvre, le Palais-Royal, le Châtelet, puis la Nation, le bois de Vincennes, à nouveau la Bastille, les quais de Seine sur la rive droite au ras de l'eau jusqu'à la tour Eiffel, avant une boucle dans le bois de Boulogne pour revenir vers l'Etoile, profitez bien du pestacle [sic] de la ville Paris offerte aux plus de 30000 marathoniens.

Bonne course à tous !

Fred

Les réactions

Par Baltha, le 2008-04-04 16:51:17
N10 et Sedef sur la 5e photo, des gars qui ne seront pas loin de toi à l'arrivée. Comme par hasard.

Par Hasard, le 2008-04-04 16:53:11
Comme par hasard, ouais ouais oauis..... enfin j'me comprends......

Par Hasard, le 2008-04-04 16:54:06
Comme par hasard, ouais ouais oauis..... enfin j'me comprends......

Par Fan de narbé, le 2008-04-04 16:54:15
et narbé il pue du cul ?

Par Lolilo, le 2008-04-04 16:58:52
Merci Fred.
J'irai moins vite que toi pour profiter davantage du "pestacle" offert.
Bonne course.
Lolilo

Par Fred, le 2008-04-04 17:06:43
Baltha et Hasard, jamais de hasard, que des coïncidences.
Narbé sentait très bon mais il piquait un peu.
Lolilo, ravi de t'avoir croisé.
Fred

Par Montaigne, le 2008-04-04 17:08:56
Merci pour ce billet, qui donne l'occasion de revoir certaines autruches.

Par Bikoon, le 2008-04-04 17:12:20
Très belles photos qui me donneraient presque envie.
Bon marathon Fred

Bikoon

Par Bikoon, le 2008-04-04 17:13:12
Très belles photos qui me donneraient presque envie.
Bon marathon Fred

Bikoon

Par Bikoon, le 2008-04-04 17:13:43
Très belles photos qui me donneraient presque envie.
Bon marathon Fred

Bikoon

Par Bikoon, le 2008-04-04 17:13:47
Très belles photos qui me donneraient presque envie.
Bon marathon Fred

Bikoon

Par Bikoon, le 2008-04-04 17:13:52
Désolé pour le bégaiement

Par Bikoon, le 2008-04-04 17:13:56
Très belles photos qui me donneraient presque envie.
Bon marathon Fred

Bikoon

Par Mr Meteo, le 2008-04-04 17:15:13
Photos honteusement truquées Monsieur!!!!! Il ne fait pas ce temps là à Paris croyez moi!!!!!

Par MpB, le 2008-04-04 17:23:08
Et la photo du t shirt 2008 alors ? ;-)

Par Montaigne, le 2008-04-04 17:23:09
Il a vraiment envie, Bikoon...

Par Coupeur, le 2008-04-04 17:31:54
On peut couper du 5me au 24me klm en 600 m? Très bien je le note merci..

Par mr Meteo, le 2008-04-04 17:51:35
http://www.meteo-paris.com/ile-de-france/previsions.php

Par Lucho, le 2008-04-04 17:59:41
Ma parole,
t'es sur la photo souvenir, le deuxième en partant de la droite, ou je me trompe.
Bonne route,
Lucho.

Par Lucho, le 2008-04-04 18:06:49
malgré les lunettes noires !

Par gavroche, le 2008-04-04 18:45:28
oui la prochaine fois on fera le marathon le vendredi lol

Par Fred, le 2008-04-04 19:10:46
Quel enthousiasme Bikoon !
MpB, le t-shirt est comme d'habitude, pas terrible mais il y a eu pire (en 2006 je crois).
Coupeur, il y a mieux, pour aller du départ à l'arrivée il y a un peu plus de 1000 mètres.
M. Météo, photos brutes de prise de vue.
Salut Lucho, bien vu.
Gavroche, bon marathon !
Fred

Par Sedef, le 2008-04-04 19:14:25
Une petite pensée pour les bénévoles et pour nos supporters qui vont braver les éléments pour nous autres privilégiés.

Par MpB, le 2008-04-04 19:28:15
ok fred, je verrai ça demain aprés midi :)

Par Martine, le 2008-04-04 19:54:58
J'ai vu la fameuse ligne bleue et je vous envie....J'ai hâte d'y être et de vous voir, de vous encourager, photographier.....Je serai en blouson rouge, pantalon noir et foulard rouge ds les cheveux pour être bien repérable. Un grand Martine et hop, vous serez dans la boite.
Reposez vous bien d'ici là et à dimanche.
je vais être au 6, 13, 24, 31 et 41 eme me semble t'il.
A confirmer.
Fredéric???? Tu peux préciser les points photos?
Bises
Martine

Par Fred, le 2008-04-04 20:06:26
Martine, premier rendez-vous vers 5 km et quelques, avant Bastille à gauche (devant le Moderne peut-être ?) mais tu n'y seras pas longtemps, puis 13e km (juste après château de Vincennes) à gauche, puis 25e km après Bastille à l'entrée des quais (à droite) après le ravitaillement du boulevard Henri IV, puis 36e km dans la montée d'Auteuil. Finalement tu n'auras pas le temps d'être au 33e et 36e km car il te faudra une trentaine de minutes en métro pour arriver à Pte d'Auteuil et nous devrions arriver à Molitor en 32 minutes en courant.
Ensuite tu seras après le 40e, à la fin du parcours où tu pourras rester plus longtemps, je te rejoindrai d'ailleurs après l'arrivée.
Frédéric

Par Martine, le 2008-04-04 20:28:54
Merci Frédéric
Alors les petits, si vous pouviez avoir une tenue bien repérable, style tshirt des autruches, ce serait super.
Bises
Martine

Par calou, le 2008-04-04 21:35:54
1 marathon pour nous, ça va.... 2, bonjour les dégâts !!!
Nous serons tout de même présents cette année mais comme supporters !!!
Bonne chance Fred, et bonne course à tous ! (N'oubliez pas : un petit sourire pour la photo au cas où vous nous croiseriez sur le bord de la route....)

Par ric69, le 2008-04-04 22:15:47
Salut Fred
une chance sur 2 qu'il fasse beau. En principe c'est plutôt beau. Pas de pluie, pas trop de vent surtout, c'est tout ce que je souhaite à tous les participants du MDP 2008.
Je serai en train de nager quand vous allez courir et quand les premiers vont arriver je devrai commencer à courir. J'aurai le temps de penser à ce MDP.
Bonne course et bon chrono surtout.
A+

Par Jgab, le 2008-04-04 22:53:49
C'est la 1ère fois que je serais spectateur d'une grande course, un problème à la cuisse gauche m'empêchera de participer.
Martine il y a de grandes chances que je te croise
Fred j'espère que je pourrai te prendre pour une fois, mais je n'ai pas encore ton talent et des illustres reporters comme Baltha enzo et krusti....

Bonne course.

Par Fred, le 2008-04-04 23:26:50
Salut les Calous ! Je serai attentif alors.
Merci Ric et bon triathlon. Courir, ça je vais le faire. Pédaler, je pourrais en allant au départ à vélo, et pour rentrer. Nager ? Il faudrait que je reprenne le chemin de la piscine tiens.
JGab, merde alors... Martine sera aux rendez-vous intermédiaires du 5e, 13e, 25e, 36e puis 40-41e dans mes temps de passage (4' au km), puis elle restera au 40e-41e à la fin.
Fred

Par bonen nuit, le 2008-04-04 23:30:43
c'est énorme

Par fan de Narbé, le 2008-04-04 23:31:48
avec narbé ça va décaper grave

Par Coupeur, le 2008-04-04 23:51:08
Fred porquoi tu pars pas direct de Bastille en fait??

Par Fred, le 2008-04-05 11:25:32
Coupeur, oui je partirai de Bastille. Ha tu veux dire prendre le départ à Bastille ? Au second passage alors !
Fred

Par Bikoon, le 2008-04-05 12:28:00
De l'enthousiasme oui, mais pas pour le MDP cette année : je fais le trail de la vallée de Chevreuse demain.
Bonne course à tous les marathoniens

Par Fred, le 2008-04-05 12:30:56
Bon trail demain Bikoon, ça c'est costaud !
Fred

Par Calou (l'autre Calou), le 2008-04-05 14:20:35
Bonne chance pour demain !
Moi, j'ai pas trop le moral, because temps pourri et un sinus infecté depuis quelques jours. Mais je vais me battre !
A demain !
Pascal

Par Fred, le 2008-04-05 14:31:31
Calou, la pluie et le froid ne sont pas gênants, mais le vent oui, surtout s'il soufflait d'ouest, donc défavorable sur les quais.
Bonne course !
Fred

Par Martine, le 2008-04-06 16:56:05
L'objectif n'est pas atteint, mais les plaisirs de courir et de partager étaient présents. Je sais que tu arriveras, tu as le temps!!!!
Je t'embrasse
Martine

Par fils du vent, le 2008-04-06 19:06:05
mince ..
avec un chrono pareil, t as surement eu le temps de prendre des photos.

Envoies.

Par james, le 2008-04-06 19:34:22
t'inquiétes ,Fred : ce n'est que partie remise !

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)


Jeudi après-midi, marathon expo, 15h30.


Anne Valéro, la triathlète avec qui je vais courir le marathon.


Dossard numéro 943 pour moi.


Souvenir de course, les 20 km de Paris 2007.


Des gars qui vont courir : N10 qui sera avec nous au départ (et à l'arrivée j'espère !), Angelo en supporter,
Narbé et Sedef qui courra avec nous également.


Un gars qui court déjà, Philippe Rémond.


A l'endroit où la rue de Rivoli devient rue Saint-Antoine, le 5e km au métro Saint-Paul.
Un bon point de rendez-vous pour voir passer les coureurs,
qui repasseront au 24e km à la Bastille distante de 600 mètres.


Les supporters sont déjà là...


Au bout de la rue Saint-Antoine, arrivée sur la place de la Bastille
où se trouvera le ravitaillement du 5e km.
Les tables seront à droite et à gauche de la place.
Bousculade en perspective avant le goulet d'étranglement à l'entrée du Faubourg St-Antoine,
situé à l'opposé de la place.


Au bout de l'avenue Daumesnil, au 15e mile (24,1 km), second passage place de la Bastille.


Les 5 billets précédents

2008-03-21 14:14:36 : Comment être sur son trente et un le dimanche 6 avril. Préparation au marathon de Paris 2008. - 25 photos - 105 réactions

Pour certains dimanche dernier c’était objectif l’urne, pour moi dimanche 6 avril ce sera objectif marathon de Paris.

Cela fait 16 mois que je n’ai pas couru de marathon en performance, c’était fin novembre 2006 à La Rochelle. J’avais déjà un objectif à 2h48’ et j’avais coincé au 36e kilomètre, rencontrant le muret de l’Atlantique. En fait je taquine régulièrement cet objectif de 15 km/h sur marathon depuis 1992 et mon meilleur temps de l’époque : 2h52. Déjà cette année j’avais coincé au 36e km, perdant 4 minutes en 6 kilomètres. Tiens, question aux anciens. En quelle année le départ était-il en bas des Champs et nous attaquions dans la montée ? Et l’arrivée sur l’hippodrome de Vincennes ?
Puis en 2004, 2005 et 2006 à La Rochelle j’avais réalisé 2h51, 2h50 puis 2h51, coinçant encore pour peu de chose.

Me voici donc au début 2008 avec une nouvelle préparation marathon, légèrement modifiée par rapport aux précédentes (merci à Philippe Rémond et ses conseils avisés). Conscient que mes cinq sorties hebdomadaires n’étaient sans doute pas suffisantes pour tenir mon objectif avec un peu de marge, je décide d’en rajouter une sixième. C’est facilité par le fait que j’ai enfin du temps libre, ce qui n’était pas du tout le cas lors de toutes mes précédentes préparations. Autre amélioration, je me suis cogné des séances de vma en amont de cette préparation, chose que je ne faisais pas les années précédentes.

Au programme de ma préparation : séries au seuil (allure semi soit 16 km/h) sur des durées de 20 minutes, en répétition. Allure marathon également bien sûr, le tout intégré dans des sorties de 2 heures où je parcours 28 km, augmentant progressivement la charge vers 2h15 avec 3 x 20 min allure marathon, 20 min allure semi puis 1500 m en 5 min (ça c’est terrible).

Dimanche dernier 31 km en 2h15, avec 3 x 20 min d’allure marathon puis 20 min d’allure semi. Le tout en solitaire sous des giboulées et un vent assez forts.
Ma sortie la plus longue sera d’une durée de 2h30 à J-14.
Des pyramides sur 600, 1200, 1800 m courues à une vitesse supérieure à 16 km/h.

Des accélérations en côtes sur mon parcours des Buttes-Chaumont, des descentes rapides, avec des fins de sortie autour du lac pour finir par 1500 mètres couru en accélération en 5 minutes (18 km/h).

Et une séance hebdomadaire de rappel de vma, en courant des 30’’ – 30’’, soit 160 – 100 m. Avec une vma vers 18,6 km/h j’ai bien peu de marge pour les 2h48’, il va falloir que je sois au maxi de ce qu’on tient sur la distance, à savoir 80 % de vma.

Autre nouveauté, j’ai couru parfois au cardio (merci Martine !) pour voir mes plages de pulsations aux différentes allures. Je suis vers 84 % de fcm (195) à 15 km/h. J’ai souvenir d’avoir couru le marathon de La Rochelle 2005 à 88 % de fréquence cardiaque en moyenne (172 pulsations), avec une grosse dérive sur la fin, le maxi vers 190.

Et j’ai également effectué des séances de récupération, souvent courues avec Brinouille qui va commencer sa préparation pour le marathon de Chavagnes du 3 mai. Marathon que je courrai avec elle, ces séances courues ensemble me permettront de mémoriser son allure marathon.
J’ai même réussi à glisser quelques séances supplémentaires en courant parfois deux fois en une journée, et le kilométrage arrêté au 20 mars est conséquent avec 310 km en 20 sorties. A titre de comparaison j’avais couru seulement 264 km en novembre 2006 en préparation du marathon de La Rochelle.
Je me suis également cogné des sorties de 2 heures en solitaire, sous les giboulées et dans le vent, ça forge le mental pour ne pas lâcher sur les 6 derniers kilomètres du marathon où je sais que ce ne sera jamais facile.

Le 16 février j’ai couru les 10 km de la St-Valentin aux Buttes-Chaumont, et bien qu’encore un peu à court de rythme et sans préparation spécifique 10 km j’ai bouclé ces 5 tours difficiles en 38’30’’.

Deux semaines plus tard, lors du semi-marathon de Paris, je passe le 10e km en 37’40’’, pour finir en 1h21’21’’. C’est 21’’ de mieux qu’en 2007 où je m’étais spécifiquement préparé pour cette course. Je termine ce semi très frais, sans repos ensuite car cette course n’est qu’une étape dans ma préparation pour mon objectif.
Je n’ai pas souvenir d’avoir eu de si bonnes sensations à trois semaines d’un marathon. Ma préparation n’est certes pas terminée, mais j’ai vraiment l’impression d’avoir réussi à l’améliorer.

Dimanche 6 avril je prendrai le départ de mon trente et unième marathon. Il faudra que je sois raisonnable sur mon allure au départ (clin d’œil à Brinouille…), ne pas faire comme aux 10 km des Buttes-Chaumont ou au semi-marathon de Paris.

Passage en 40 minutes au dixième kilomètre, au plus 15 secondes d’avance, quinzième kilomètre en une heure (25 secondes d’avance au pire), vingtième kilomètre en 1h20, semi en 1h24 (1h23 au plus rapide), le trentième vers 1h59’.
Tout deviendra plus compliqué au 34e du côté de Molitor, puis dans la montée d’Auteuil au 36e km, puis dans les tourniquets du bois de Boulogne en abordant les quadras kilomètres.

Je n’ai jamais réussi de negative split volontaire, ni sur des marathons couru très rapidement (2h54’30’’, 2h58’40’’ entre autres). Je ne sais pas si le parcours de Paris se prête à tenter cette tactique de course. Passer en 1h24 pile au semi, soit une allure confortable pour moi, et accélérer au 28e km, pour un dernier tiers de course rapide ?

Passer avec une minute d’avance au semi, soit 1h23’, et me dire que si ça va bien c’est 2h47’ à l’arrivée ? Passer encore plus vite (clin d’œil à Pascal 77 à Berlin), vers 1h21’ ? Non, je ne pense pas oser courir ainsi.
En 2006 à La Rochelle je suis passé en 1h23’ au semi et j’ai coincé au 36e km alors que les conditions étaient idéales.
http://fred.courseapied.net/billet.php?idbillet=2759

Toujours à La Rochelle, en 2005 par une température glaciale, je coince au 30e après avoir bu de l’eau trop froide, je perds du temps entre le 32e et le 36e km, je termine fort tout de même, ce fut un très beau beau souvenir de fin de marathon avec Florence Scaringella.
http://fred.courseapied.net/billet.php?idbillet=798

En 2004, La Rochelle sous la pluie et dans le vent, tout seul au 28e km j’en avais chié dans le dernier tiers de course, terminant frigorifié en 2h51’ après être passé en 1h22’ au semi. Mais ça faisait longtemps que je n’avais plus couru de marathon en performance, j’avais eu l’impression de redécouvrir la distance et j’avais très mal géré ma course.
http://www.ibamo.com/temp/blogcap/photos/784-LR1.jpg

Le 6 avril je partirai avec ma copine triathlète Anne Valéro, j’espère qu’elle aura retrouvé de bonnes sensations après avoir abandonné au semi de Paris.

Si je coince en fin de course, je penserai à toi Martine et à ta fin de marathon de La Rochelle éprouvante, et tu me porteras comme je t’ai soutenu tout au long des ces 4 derniers kilomètres cahotiques, tu seras ma béquille. Je sais que tu seras en de multiples endroits du parcours, et j’aurai le sourire.

Si je coince je me souviendrai des 100 km du Morvan, de Baltha écroulé sur une chaise après avoir bouclé ses 50 kilomètres alors que je venais de me manger le mur au 43e km, pour repartir comme par enchantement à 11 km/h au 89e km après avoir erré pendant d’interminables heures du 50e au 88e km sous un soleil implacable.

Si je coince je penserai à toi Brinouille, quand je t’ai retrouvée au 38e km l’année dernière et que tu n’as rien lâché pour boucler ton premier marathon de manière admirable.

Si je coince je recommencerai un jour pour tenter de courir en 2h48.

Si je ne coince pas il faudra que je recommence pour courir un peu plus vite. 2h46 ? 2h45 ?

Et quatre semaines après, le 3 mai à Chavagnes, je mettrai mon expérience de marathonien au service de Binouille à qui je dois beaucoup depuis qu’elle m’a courageusement accompagné à vélo sur les 100 km du Morvan. Brinouille tétanisée par des crampes, allongée sur le bitume surchauffée, coincée sous son vélo,incapable de se relever seule, et moi qui me retourne, et qui continue en haussant les épaules.
Pauvre Brinouille…

ƒred

-----------------------

Dimanche 24 mars, sortie longue à deux semaines du marathon, au bois de Vincennes sous un beau soleil, mais froid.

Deux séries de 30 minutes à vitesse marathon (15 km/h), suivies d'un peu de Brinouillage, puis à nouveau 30 minutes d'allure marathon en accélération progressive pour terminer vers 16,5 km/h.

Total 2h34' et 35 km courus.

2008-03-03 10:31:32 : Dimanche 2 mars 2008. Photos du semi-marathon de Paris. Seconde partie au plateau de Gravelle, 17e km. - 103 photos - 41 réactions

Préambule :
Ce blog n'est pas le lien vers les photos officielles qui sont visbles sur
http://www.maindruphoto.com/index.php?cPath=1272&osCsid=62f1f4d9f2ffed9630051bffa82a719c

Si vous ne vous voyez pas sur la série de photos de mon blog il est inutile de m'envoyer un mail, surtout quand il n'y a aucune indication de dossard.


Seconde partie des photos prises par Baltha.

Nous sommes ici au plateau de Gravelle, environ 400 mètres après le 17e km, à la fin de ce long faux-plat usant de plus de 2 km se terminant par une côte.

Heureusement que nous avions le vent dans le dos depuis le 8e kilomètre au moment du demi-tour à Châtelet.

Première série de photos ici :
http://fred.courseapied.net/billet.php?idbillet=4442

Fichiers haute résolution sur demande à :
fpoirier@hotmail.com

Fred

2008-03-02 18:28:25 : Dimanche 2 mars 2008. Photos du semi-marathon de Paris. Première partie. - 61 photos - 32 réactions

Préambule :
Ce blog n'est pas le lien vers les photos officielles qui sont visbles sur
http://www.maindruphoto.com/index.php?cPath=1272&osCsid=62f1f4d9f2ffed9630051bffa82a719c

Si vous ne vous voyez pas sur la série de photos de mon blog il est inutile de m'envoyer un mail, surtout quand il n'y a aucune indication de dossard.


Ce matin j'avais confié mon boîtier Nikon avec un téléobjectif de 180 mm ouvrant à f 2.8 à Baltha qui a pris des photos au deuxième kilomètre (porte Dorée), puis au sixième kilomètre peu après la Nation, et enfin au 17e km, tout en haut de la montée du plateau de Gravelle.

Fichiers haute résolution sur demande à :
fpoirier@hotmail.com

Seconde série de photos ici :
http://fred.courseapied.net/billet.php?idbillet=4443

Les résultats sont ici :
http://www.semideparis.com/2008/fr/classementsSEMI-fr.html

Fred

2008-02-23 15:19:32 : Les Seigneurs de l'Anneau - 97 photos - 21 réactions

Vendredi 22 février 2008.
Meeting de Bercy.

Une salle.
Une piste de 200 m de développement : l'anneau.
Au milieu de l'anneau, une ligne droite de 60 mètres terminée par des tapis de protection.
Un sautoir de triple saut.
Un sautoir de perche.


Bienvenue au meeting de Bercy !

Au programme :
- 60 m plat hommes et femmes
- 60 m haies hommes et femmes
- 1500 m hommes
- 3000 m femmes
- triple saut féminin
- saut à la perche masculin.

Et de nouvelles règles :
Sur les 1500 m et 3000 m, après la mi-course, le dernier de la course à chaque passage sur la ligne sera éliminé.
Pour la perche, trois essais par hauteur mais avec un total de sept essais maxi.
Et au triple saut, quatre essais, les quatre premières participant ensuite à une finale où chauqe athlète a droit à un seul saut.

Merci à Martine pour les invitations.

2008-02-20 12:15:46 : Samedi 16 février 2008. Cinq tours de manège aux Buttes-Chaumont pour la course de la Saint-Valentin. - 46 photos - 42 réactions

A la fin des années soixante je venais déjà aux Buttes-Chaumont faire des tours de manège ou traverser le lac avec le petit bateau.
Un peu plus de quarante ans après ce sera cinq tours du parc pour les 10 km de la St-Valentin.

J’avais couru cette course en 2006 avec Brinouille :
http://fred.courseapied.net/billet.php?idbillet=1149
j’avais encouragé en 2007 :
http://fred.courseapied.net/billet.php?idbillet=3106
et cette année, en préparation marathon, je cours les 10 km en solo. Il y a également au programme la course de 6 km en couple.

Ma préparation justement est un peu décousue par manque de temps, enfin ça va aller mieux à partir de cette semaine.

Le parc des Buttes-Chaumont s’étirant à flanc de côteau, la boucle de 2 km consiste en une belle descente sur plus de 800 m, un léger replat devant la grille côte mairie du XIXe, puis une montée en 3 paliers avec un nouveau replat en haut au niveau du départ.
Je n’ai aucune idée de mon rythme de course, je vais tenter d’être rapide évidemment, si je peux courir entre 38’ et 38’30" je serai satisfait.

Premier tour en ballotage favorable
Il fait très froid et très beau comme depuis plusieurs jours à Paris. Le départ des deux courses est donné à 10h30, ça file vite et je me place dans les toutes premières positions pour ne pas être gêné dans l’épingle puis la descente, ensuite je reprendrai un rythme plus raisonnable.
Le premier kilomètre couru essentiellement en descente est avalé très vite (trop vite !) en 3’13". Un coureur est parti comme une fusée il a déjà 30 mètres d’avance au bas de la descente. Je monte au train alors que nous somme un petit groupe de quatre à revenir doucement sur le leader.
Et nous bouclons le premier tour en 7’12"… Oui, bien trop vite pour moi !

Tour de contrôle
L’éphémère leader est repris dans la descente par un jeune coureur qui le lâche, je suis à côté d’un triathlète qui me demande mes références de temps sur 10 km. Je lui dis que je n’en ai plus depuis bien longtemps. Nous discutons un peu jusqu’au pied de la montée avant de nous concentrer à nouveau sur notre effort, la pente est raide.
Troisième kilomètre en bas du parc effectué en 3’15", ça ne va pas ça je vais me cramer !
Alors je ralentis un peu dans la montée, me faisant dépasser par un autre coureur ce qui me place en cinquième position désormais. Les kilomètres pairs effectués en montée seront plus lents, celui-ci est d’ailleurs le plus lent de tous, j’ai contourné des promeneurs flâneurs avant le nouveau raidillon précédant l’arrivée. Les autres coureurs sont loin devant, il me reste 6 kilomètres à courir sur ce circuit que je connais bien. Je ne sais pas si ce n’est pas un désavantage finalement de connaître parfaitement les lieux, par moments je n’ai pas l’impression d’être en compétition. La Pépite et mes enfants sont au virage de l’épingle, Krusti également, NicoASM s’entraîne en courant à contresens, F@bien et Sedef sont là en supporters, je vois d’autres têtes connues également.

Tour de guet
Cinquième kilomètre couvet en 3’39", c’est plus raisonnable, passage à la mi-course en 18’30", à mon avis ça pourrait faire 38’ et quelques secondes à l’arrivée, je pense que je vais coincer au dernier tour. Je rattrape les derniers coureurs en couple des 6 km, et avec les nombreux promeneurs sur l’allée il faut faire très attention aux trajectoires.
Je monte à ma main en 4’16", impossible d’accélérer dans cette montée. Nouvelle descente où je récupère un peu, 3’51", je devine la présence d’un coureur qui revient derrière moi, j’accélère dès le début de la montée pour le distancer, 4’10" sur ce huitième kilomètre, mais je n’ai plus la même vélocité dès l’amorce de la descente et je me fais dépasser. Enzo qui a terminé second des 6 km avec Baltha tente de me relancer mais il n’y a rien à faire, je cours ma descente la plus lente de la course en 3’55", et malgré mon accélération dans la côte le coureur reste hors de portée.
Je monte néanmoins le plus vite possible (3’51") pour finalement terminer 6e et second V1 en 38’30" pile, soit 3’51" au kilomètre (15,6 km/h). Baltha me dit que sur un circuit plat je pourrais gratter un peu plus de 5 secondes au kilomètre et courir vers 37’15".
Je ne sais pas, pour le moment ma préparation marathon continue, prochaine course dimanche 2 mars avec le semi-marathon de Paris, en étant raisonnable au départ (pour une fois…). Je courrai avec ma copine triathlète Anne Valéro (elle aussi en préparation marathon) qui a terminé 17e et première femme de l’EcoTrail de Paris, 82 km en 7h04’.

Merci à Pépita, Patoche (images du départ) et Krusti http://krusti.courseapied.net/billet.php?idbillet=4418
pour les photos, à F@bien, NicoSM et Sedef pour les encouragements.
Et à Baltha pour la récupération d’après-course.

Fred

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net