La course à pied Les blogs courseapied.net : fred

Le blog de fred

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2005-08-29 15:30:05 : Les Vincennus du dimanche matin

Dimanche 28 août 2005, le temps est estival.
Nous partons vers 9h du lac de St-Mandé au bois de Vincennes. Pierrot m'a appelé à 7h30 : "Je ne peux pas venir, l'a bobo au dos Pierrot".
Nous sommes donc 5 ce matin : Martine, Jean-Luc, Vincent, Baltha venu de chez lui à vélo et moi.
C'est parti le long de la rivière en direction du lac Daumesnil puis retour sur l'autre berge du fleuve, enfin du ruisseau, vers l'hippodrome. Puis nous empruntons l'allée Royale en direction du château, sur la ligne droite qui était le final infernal de la course du 3 juillet. Il fait déjà chaud et il n'est que 9h40.
Nous virons à droite pour prendre la longue ligne droite qui va nous conduire vers l'hippodrome et comme j'en ai marre de marcher (nan me tapez pas sur la tête…) j'accélère pour avaler les 2 kilomètres. En 7 minutes ils sont liquidés, je fais demi-tour pour rejoindre les Vincennus et nous filons cette fois-ci vers l'hippodrome.
Si je vous dit que nous voyons un renard vous me croyez ? Si c'est Baltha qui le voit également vous dites quoi ? Et si c'est Martine qui confirme que c'est bien un renard vous la croyez ? Elle est sobre Martine. Donc il y avait un renard et nous n'avions pas pris les comprimés contre les renards. Pas grave, l'animal disparaît dans le sous-bois, et nous galopons le long de l'hippodrome, sur le parcours final du semi-marathon de Paris. Nous passons devant "notre" stade Pershing puis nous continuons vers Fontenay et Nogent.
Baltha et Vincent dans un bel ensemble très harmonieux buttent sur la même racine et nous évitons la tragédie de peu sous les cris moqueurs des corneilles.
Retour vers l'hippodrome par l'école d'horticulture du Breuil, dans la ligne droite de l'hippodrome ça monte alors j'accélère, psy-côte-pathe que je suis. Et nous retrouvons notre rivière ombragée, quelle chaleur au soleil. Régulièrement sur le chemin du retour nous croisions Colette Besson qui marchait d'un bon pas…
Ça sent l'écurie, tout le monde accélère et nous voici déjà de retour au lac de St-Mandé.
Il y a du monde en cette matinée ensoleillée, des coureurs, des pédaleurs, ça sent les bonnes résolutions de vacances, mais dans deux mois il y aura nettement moins de monde.
Nous avons couru un peu plus d'1h35 pour quasiment 18 km, je n'ai franchement pas vu le temps passer à force de discuter avec les uns et les autres.
Pour Boopy, Brinouille, Emma, Fanny, Jane Lane (heu j'oublie quelqu'un ?) qui allez courir la Parisienne, je peux vous dire que Martine tient une forme Olympique.
L'après-midi je retrouve Baltha au Buttes-Chaumont, quelle chaleur. Il court avec sa copine et sa soeur,je les accompagnerais bien mais je ne peux pas laisser mes enfants tout seul. Ce sera donc badminton, manège et bac à sable.

Les réactions

Par korma, le 2005-08-29 15:40:18
Super ! J'y étais aussi au bois mais un peu plus tard on avait pas mal piccolé avec des amis ! ;-)

18 km, pas mal pour une sortie !

Par Pierrot_75, le 2005-08-29 16:00:59
Le bobo du dos de Pierrot va mio .. pardon mieux!
Je teste ce soir ...
Belle sortie que vous avez faite ; avec un renard en prime !Je confirme que sur Vincennes, dès le passage à l'heure d'hiver, la fréquentation des capeurs est en forte baisse!!
A très bientôt

Par Jean GABIN, le 2005-08-29 21:00:24
waouhhhh t'es trop fort Fred le rital en 7', tu as liquidé 2 kms soit 17 km/h ton allure footing tu dois avoir un super chrono sur 10 kms au moins -de 32' tu tiens drolement la forme
a+Jean

Par Fred, le 2005-08-29 21:34:36
17 km/h mon allure footing ? J'aimerais bien. Non au bout de 2 km à cette allure j'ai du mal, j'ai testé ma VMA il y a un peu plus d'un mois elle était vers 18,3 km/h.
A part ça je suis bien content d'avoir placé Racine, Corneille et Tragédie dans une même phrase.
Mais vous vous en fichez, tout ce qui vous intéresse c'est VMA, FCM et RTT.
Fred (pas du tout rital)

Par Jean Gabin, le 2005-08-30 15:12:47
AH ouais quand meme ,tu as un assez bon niveau pour te faire plaisir sur 2 kms en entrainement ca doit etre bien quand meme d'avoir cette facilité

Par korma, le 2005-08-30 22:03:28
@Jean Gabin : Tu sais la facilité s'acquiert ! C'est comme partout ! (la musique, le sport, la bouffe, la picole, le sexe, ...) Plus tu pratiques plus t'es fort !

Après Fred tu peux nous rappeller depuis combien de temps tu cours ? ;-)))))

Par martine 11, le 2005-08-30 22:26:09
merci pour les photos frederic ,elles
sont tres réussies !c'était une sortie très agréable,je confirme bien que c'était un renard ,et il est vrai que je suis sobre.... quoique !!!!
rendez vous donc pour dimanche prochain pour mon plus grand plaisir ! pierrot ,j'espère que ton dos va mieux et que tu seras des notres .
je vous embrasse les vincennus

Par Fred, le 2005-08-30 23:13:10
Korma, ça fait 28 années (je parle de la course).
A dimanche Martine, en aussi éblouissante forme.
Fred

Par Fred, le 2005-08-30 23:13:32
Korma, ça fait 28 années (je parle de la course).
A dimanche Martine, en aussi éblouissante forme.
Fred

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)


Le lac de St-Mandé


Vincent, Baltha, Martine, Jean-Luc à la fin de la longue ligne droite (2 km) avec un faux-plat ; ici sur la piste cyclable.


Martine et Jean-Luc


Jean-Luc, Baltha et Vincent


Martine est une femme de tête




Papa pousse


Les 5 billets précédents

2005-08-21 21:50:28 : La Parisienne, 18 septembre - 1 photo - 11 réactions

Pour les coureuses de la Parisienne le 18 septembre, Brinouille, Emma, Fanny, JaneLane, Martine.
Martine a envoyé cette suggestion de signe de reconnaissance pour vous reconnaître en course.
A vos commentaires.
Bises à toutes
Frédéric

PS J'ai aussi des casquettes rouges mais c'est moins bien je trouve, quoique Brinouille adore le rouge.

2005-08-19 19:26:22 : Courons sous la pluie - 3 photos - 6 réactions

Vendredi 19 août 2005.
Gros orage tôt ce matin à Paris, ce qui ne m'a pas empêché de retrouver Emma, Peel à l'heure prévue, soit 9 heures, aux parc des Buttes-Chaumont. "Saluuuut, tu vaaaas biiiiien ?"
Et c'est parti pour des grands tours (entre 2350 et 2400 m de long), succession de montées et descentes. Nous avons couru dans le sens facile, en discutant sans arrêt, elle a une belle allure Emma.
Heure relativement matinale + mauvais temps + vacances = il n'y a pas grand monde, les rares promeneurs sont d'ailleurs des coureurs.
Après quasiment une heure de course nous rejoignons les bancs près du lac, pour une séance "étirements et bavardage".

2005-08-15 18:48:49 : Le parc de Saint-Cloud - 17 photos - 26 réactions

Ce lundi 15 août, balade au parc de Saint-Cloud.
Pour ceux qui ne connaissent pas le parc de St-Cloud, il s'étale sur les quais de Seine entre le pont de Sèvres et le pont de St-Cloud (30 m d'altitude sur les quais), et il s'étend sur les côteaux de Sèvres, St-Cloud, Ville d'Avray et Marnes la Coquette (160 m au point le plus haut).
C'est un très beau massif forestier de 450 ha au total, avec une partie de jardins à la Française et jardin Anglais du côté du pont de St-Cloud.
Napoléon Bonaparte en avait fait sa seconde résidence officielle, le château a été détruit en 1870 et la quasi totalité des bâtiments fut rasée à la fin du XIXe siècle.
La partie haute du parc est une forêt au terrain très accidenté, parcourue de chemins et allées forestières, tout en montées et descentes, sentiers étroits. On peut faire la jonction avec la forêt de Fausses-Reposes et celle de Ville d'Avray, et dans la partie basse il suffit de traverser la Seine au pont de St-Cloud pour arriver au bois de Boulogne.
Il y a une trentaine d'années je découvrais les allées du parc de St-Cloud à vélo, maintenant j'y vais régulièrement courir, j'ai trois parcours habituels mais il m'arrive d'improviser selon les envies du jour.
C'est un très bel endroit à découvrir, l'accès en voiture est payant, ce qui limite la fréquentation et il y a rarement de monde, même les beaux dimanches de printemps ou d'été.
Voir :
http://www.dnsc.fr/index.php

2005-08-12 20:10:35 : 3000 m steeple des championnats du monde à Helsinki - 2 photos - 9 réactions

Le marocain Brahin Boulami au passage de la rivière.
La première photo parue sur le site de Sports Illustrated a rapidement été remplacée par la seconde.
http://sportsillustrated.cnn.com/multimedia/photo_gallery/2005/08/09/gallery.iaaf/content.8.html
Entre les deux photos cherchez les différences.

2005-08-09 16:15:16 : Les foulées de Longemer dans les Vosges, 7 août 2005 - 8 photos - 10 réactions

Dimanche 7 août 2005, c'est parti pour les foulées de Longemer, dans les Vosges.
Le jeudi et vendredi j'ai beaucoup couru, j'avais donc décidé de ne rien faire le samedi.
Mais voilà… C'était pourtant vraiment bien parti, j'étais en Suisse, j'avais réellement prévu de courir. Et en rentrant samedi en fin de journée je fais le crochet par Xonrupt pour récupérer mon dossard. Mon fils de 4 ans veut absolument participer, il courra donc avec sa sœur. Je vais me baigner au lac, et en sortant de l'eau j'enfile mes chaussures et je fais le tour du lac (6 km) sur le parcours de la course. Un longue bosse sur la rive ouest, une plus courte rive est, parcours très agréable et ombragé sur la première partie. Et puis je passe devant l'embranchement de la route des 17 km qui serpente au milieu de la forêt et des prairies jusqu'à Gérardmer. Oui j'avoue, j'ai pris à gauche au lieu de rentrer… Je finis par faire demi-tour, j'ai couru 18 km au total.
Il fait bien gris et frais dimanche matin, il a plu pendant la nuit. Je prépare mon petit déjeuner avec des produits du terroir, et du tiroir : tarte au myrtilles, pain d'épices d'Alsace, du miel du voisin apiculteur. Le pain est fait maison.
Le ciel se dégage en arrivant au lac, il y a même de belles éclaircies, le vent est tourbillonnant et soufflera de face sur la seconde moitié du parcours. Je m'échauffe soigneusement pendant 40 minutes. J'ai même failli disputer la course de 6 km en guise de préparation. Il y a de très bons coureurs comme David Antoine, champion de France de marathon pour la deuxième année consécutive, titre obtenu sous la canicule au Mt St-Michel (2h25'), Pascal Fétizon, ancien recordman du monde de 100 km et d'autres bons coureurs régionaux. Nous sommes environ 500 au départ des 12 km.
A 10h15 le starter libère les coureurs. Je me suis placé au 4e ou 5e rang, après 200 m de course nous tournons à droite pour une montée assez sèche mais pas très longue et ensuite nous avons un long faux plat en légère descente très agréable. Ce début de course se fait sur la rive est du lac, au milieu des sapins. Il y a un ravitaillement au 2e km, nous le retrouverons au second tour au 8e km et certains s'arrêtent déjà pour boire. La file des coureurs s'étire et comme souvent je me retrouve assez isolé. Je ne suis pas parti trop vite et après un peu plus de 3 km nous tournons à droite pour rejoindre la rive ouest du lac. Le vent souffle en rafales et il est de face. Nous attaquons un faux plat montant qui se termine en montée puis à nouveau une légère descente pour repasser sur la ligne de départ. Il y a pas mal de spectateurs sur cette partie du circuit car nous longeons les terrains de camping.
Fin du premier tour, 6 km et c'est parti pour un deuxième tour de manège. A mesure que le temps passe j'ai de bien meilleures sensations et je double quelques coureurs. Je suis passé à la mi-course en 23'05", je me dis que ce serait bien de terminer en moins de 46'. J'ai un peu de mal dans la dernière bosse mais je maintiens l'allure et je passe la ligne en 45'55". Compte tenu des longues balades effectuées les jours précédents je trouve que ce n'est pas mal d'autant que je n'ai absolument pas préparé spécifiquement cette course.
Je suis 75e et 33e en vétéran1. C'est David Antoine qui a gagné en 37'14" devant Pascal Fétizon en 37'58".
Place aux enfants maintenant. Ils sont plus d'une centaine pour la course des petits (500 m), comme je sens que ça va bousculer je les place tout à l'arrière. Effectivement ça bouscule, ça tombe, ça se relève plus ou moins facilement, ça pleure. Et certains parents qui vocifèrent comme des fous furieux. Ma fille attend son petit frère avant de le laisser se débrouiller seul.
Lors de la remise des prix la pluie se met à tomber très fort mais ça ne dure pas longtemps.
Lundi ce sera repos, je vais aller monter à cheval tiens.
Fred

Mes temps de passage
1 km : 4'05"
2 km : 7'55"
3 km : 11'45"
4 km : 15'35"
5 km : 19'25"
6 km : 23'05"
7 km : 26'55"
8 km : 30'40"
9 km : 34'22"
10 km : 38'10"
11 km : 41'57"
12 km : 45'55"

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net